Connaissez-vous la biologie 2.0 ou Bio-informatique ? Il s’agit de formations qui combinent sciences du vivant et technologies numériques. On parle encore de biologie computationnelle. Si vous souhaitez poursuivre des études à l’étranger, sachez qu’il existe plusieurs cursus de choix, notamment au Canada et en France.

Qu’est-ce que la Bio-informatique ?

La Bio-informatique est une discipline apparue récemment ces dernières années. Elle est à l’interface de la biologie soit les sciences du vivant et de l’informatique. Aujourd’hui, les biologistes travaillent sur des systèmes complexes concernant les cellules vivantes, l’évolution de la vie sur la planète, l’ADN ou encore le cerveau humain. La collecte et l’interprétation de toutes ces données se fait désormais via des outils numériques comme les logiciels spécialisés, ce qui nécessite des compétences avancées en mathématiques, particulièrement pour le domaine des algorithmes. Par exemple, dans le domaine médical, les neurosciences utilisent la modélisation et la représentation en 3D pour analyser les connexions neuronales. Ce domaine passionnant qui allie sciences de la vie et nouvelles technologies est en plein évolution. Si vous souhaitez poursuivre des études à l’étranger, sachez qu’il existe des formations, notamment en Master très intéressantes en ce domaine. Zoom.

>> Lire également : Quelles études à l’étranger pour les métiers de la chimie verte?

Les formations Bio-informatique en France

Si vous souhaitez étudier en France, sachez que plusieurs universités proposent des cursus master de choix. Ainsi, l’université de Bordeaux propose un master Bio-informatique qui se décline en deux parcours : Biologie computationnelle et Du Génome aux écosystèmes. L’objectif général est de former des étudiants spécialistes de la biologie 2.0 ayant les compétences pour manipuler les données biologiques avec des technologies numériques avancées (développement de logiciels). Il s’agit d’être capable de mettre en œuvre des outils bio-informatiques et des banques de données pour la modélisation de processus biologiques et pour l’étude de l’évolution des molécules et des organismes. Vous y apprendrez donc à analyser les données de la biologie moléculaire ou de l’environnement grâce à l’apprentissage des outils informatiques mais aussi bio-statistiques. Il faut savoir que la bio-informatique à l’heure actuelle concerne principalement la gestion de données, la modélisation des systèmes du vivant,  l’analyse d’images et l’analyse des écosystèmes.  Le parcours « Du Génome aux écosystèmes » existe aussi en programme anglophone en partenariat avec l’université du Pays Basque à Bilbao en Espagne. Les débouchés professionnels sont variés, ils concernent aussi bien les activités dans l’industrie de la pharmacie que l’agroalimentaire.

>> Lire également : Innovations technologiques: la simulation numérique au service des études de santé

Technologies appliquées à la biologie= OMICS

Les OMICS désignent en effet l’ensemble des technologies appliquées à la biologie génomique, métabolomique…). Restons pour des études en France, à l’université de Lille qui propose un master Bio-informatique parcours Méthodes informatiques et statistiques pour les omics. Ce parcours vise à permettre la maîtrise des dernières méthodes innovantes utilisées pour l’analyse informatique et statistique de données biologiques. Les quantités de données produites nécessitent des outils spécifiques pour l’analyse de données génomiques, de réseaux métaboliques, etc. Parmi les compétences visées, il s’agit pour les étudiants de savoir mettre en place un algorithme bioinformatique en faisant des choix adaptés, savoir mettre en place des bases de données. En outre, ils doivent  savoir choisir, installer, utiliser et paramétrer des outils bioinformatiques adaptés à une question donnée tout en sachant interpréter les résultats obtenus. Ce parcours est organisé autour de 4 pôles d’enseignement : bio-informatique, biostatistique, informatique, professionnalisation. Un stage de 6 mois est prévu au 4ème semestre. Les secteurs d’activité demandeurs de ce type de profils sont plus nombreux qu’on ne le croit. Ils concernent aussi bien l’agronomie que le domaine de la santé ou encore les biotechnologies. Lorsque le numérique se met au service des sciences du vivant, cela produit un domaine de savoir passionnant.

>> Lire également : Informatique: le boom de l’intelligence artificielle au Canada

Un parcours en ingénierie Bio-informatique

C’est effectivement ce que propose l’université de Nantes en France ; il s’agit en effet  d’un remarquable master en Ingénierie Bio-informatique parcours Bio-informatique pour les biologistes. Au programme : bio-informatique, biostatistique et maîtrise des outils informatiques. Parmi les principales compétences visées, il s’agit pour les étudiants d’être capables d’identifier et d’intégrer différents modèles, méthodes, algorithmes et techniques en vue du développement d’applications logicielles destinées au traitement des données du vivant. L’ingénierie biomédicale et la recherche clinique sont au cœur de ce cursus. Les étudiants y apprennent également les méthodes de veille sur les avancées technologiques en biologie et en informatique. Parmi les débouchés professionnels, on trouve : ingénieur d’étude et de recherche en bio-informatique, ingénieur en Recherche & Développement, Chef de projet pour des applications biomédicales, développement de logiciels gestionnaires ou systèmes informatiques.

>> Lire également : Enquête 2020 sur les métiers de l’informatique: les nouveautés

Des formations Bio-informatique de pointe au Canada

Si vous souhaitez étudier au Canada, alors sachez que si vous optez pour un programme francophone, l’université de Montréal propose un Baccalauréat en Bio-informatique d’une très grande qualité d’enseignement. Il s’agit pour les étudiants d’apprendre à concevoir des outils informatiques pour extraire, organiser et analyser les données du vivant. Ce programme est très orienté sur la recherche en médecine , en biologie, en environnement et aussi pour les nouvelles formes d’agriculture. Ce cursus est un programme bi-disciplinaire organisé conjointement par le Département de Biochimie et Médecine moléculaire et le Département d’Informatique et de recherche opérationnelle de l’université de Montréal. Hautement scientifique, ce baccalauréat est notamment orienté sur la recherche de gènes impliqués dans les maladies humaines. Les étudiant ont la possibilité de se spécialiser en génie logiciel de manière à maîtriser les méthodes avancées de modélisation et d’algorithmique. Parmi les nouveaux métiers que permet ce cursus, celui de programmateur bio-informaticien. Il s’agit d’un profil de scientifique qui a acquis une double compétence en biologie et en informatique. Il doit être capable de naviguer dans les données informatiques concernant la biologie et d’en extraire l’information pertinente. Sachez aussi que les enseignements se déroulent au sein d’équipements à la pointe de la technologie : séquenceur automatisé, PCR (Réaction de Polymérisation en Chaîne), spectrophotomètre, ultracentrifugeuse, système d’électrophorèse de protéine et d’ADN.  Ce domaine de savoir passionnant qu’est la Bio-informatique est appelé à se développer considérablement dans les prochaines années avec le boom des technologies numériques.