Plus que jamais, l’électronique et l’informatique sont présentes dans notre vie quotidienne, depuis l’ordinateur portable au Smartphone en passant par les écrans plats. Au Maroc, ce secteur d’activité représente des opportunités d’emploi réels. La raison? La présence de plus en plus nombreuse de multinationales étrangères qui viennent investir au Royaume, notamment en matière de sous-traitance. Quels sont les métiers les plus intéressants? Quelle formations y mènent?

L’électronique, un domaine de plus en plus orienté vers les secteurs de pointe

Objets connectés, fibre optique, cartes à puces, ces dernières années l’industrie électronique s’est de plus en plus investie dans les hautes-technologies numériques. Conséquence: des profils de plus en plus qualifiés sont demandés sur le marché du travail. Tour d’horizon des emplois

Architecte réseaux

Cet expert conçoit et développe l’ensemble des réseaux de télécommunication d’une entreprise. Il en planifie l’architecture même. Après avoir établi un bilan technique de la performance des réseaux, il propose une solution adaptée. La technologie numérique fait également partie de ses prérogatives. Outre des compétences pointues en informatique et télécommunications, l’architecte réseaux doit posséder une parfaite maîtrise de l’anglais.

Analyste-programmeur

Cet informaticien est un développeur dont l’activité principale consiste à réaliser des logiciels pour le compte de clients. S’il s’appelle analyste programmateur, c’est qu’il commence d’abord par analyser les besoins des utilisateurs afin de mettre en œuvre son projet informatique. La maîtrise des langages de programmation alliée à une très bonne connaissance de l’anglais lui sont indispensables.

Administrateur systèmes et réseaux

Sa fonction est d’assurer la qualité du réseau informatique de l’entreprise ou une administration (sauvegarde des données par exemple). Polyvalent, il doit connaître les différents aspects réseaux, depuis le câblage jusqu’au routeur. Par ailleurs, il assure une veille technologique afin d’anticiper sur d’éventuelles pannes de réseau. Il constitue ainsi une interface entre les prestataires extérieurs et l’entreprise.

Ingénieur informaticien

L’ingénieur informaticien est d’abord un généraliste: conception, développement et maintenance des applications informatiques et électroniques font partie de ses fonctions principales. C’est également un manager assumant un rôle d’encadrement et d’organisation. Ainsi, à la gestion des parcs informatiques vient s’ajouter celle du personnel et des compétences dont il doit savoir s’entourer.

Ingénieur en électronique

L’ingénieur en électronique est chargé de mettre en place des innovations technologiques afin de répondre aux besoins de son entreprise. Il participe ainsi à l’évolution de l’ensemble des moyens de production de la société. Il a pour mission de coordonner l’ensemble des étapes de production jusqu’au produit final. La maîtrise de l’IAO (ingénierie assistée par ordinateur) lui est indispensable.

Responsable Télécoms

Le Responsable Télécoms supervise et contrôle l’ensemble des techniciens lors de la conception de matériels de télécommunications tels les téléphones, les fax et même les systèmes réseaux. Ses compétences technique en matière de systèmes de télécommunications doivent donc se combiner avec une réelle aptitude au management.

Les formations en France

Pour des formations courtes, on trouve parmi les principaux BTS en Informatique:

– le BTS Informatique SIO Services informatiques aux Organisations, spécialisé dans le développement et la maintenance des parcs réseaux. Il est disponible en deux options: BTS SIO option SISR Solutions d’infrastructure, systèmes et réseaux. Ce diplôme forme des professionnels des réseaux informatiques et permet des débouchés tels administrateur de systèmes et réseaux ou encore pilote d’exploitation. Quant au BTS SIO option SLAM Solutions logicielles et applications métiers, il est plus orienté pour ceux qui souhaitent devenir des spécialistes des logiciels. Il forme à des métiers tels analyste-programmeur ou programmeur d’applications. Le contenu des cours contient pour ces deux options des matières aussi pointues que l’algorithme appliquée, les mathématiques pour l’informatique ou encore les techniques informatiques. Ce cursus de deux ans à raison de 35 heures par semaine est ouvert aux titulaires d’un baccalauréat scientifique ou technologique. Les candidatures sont soumises à une étude du dossier.

– le BTS SN Systèmes numériques, option informatique et réseaux: ce diplôme est orienté sur la sécurité des réseaux, les systèmes embarqués, le cloud computing ou encore la programmation des systèmes. Le cursus de deux ans  à raison de 30 heures par semaine, contient des disciplines à la fois technologiques et scientifiques. Il forme à des débouchés comme technicien télécoms, informaticien industriel ou encore développeur d’applications mobiles.

Pour des formations longues, des Masters et des écoles d’ingénieurs:

Master Réseaux et Télécommunications, université de Lille: formation sur l’administration et l’architecture des protocoles réseaux. On y apprend également  les systèmes de télécommunication radio et hyperfréquences.

Master Electronique, énergie électrique, automatique, université Claude Bernard Lyon 1: formation de haut-niveau portant sur la modélisation et l’analyse des rentsystèmes électriques et industriels. ce Master existe en plusieurs parcours tels Génie électrique, Génie des Systèmes Automatisés (GSA) et Electronique et Systèmes Embarqués (ESE)

– De nombreuses écoles d’ingénieurs, parmi lesquelles:

  • Ecole nationale supérieure des Mines d’Alès, Institut Mines-Télécom spécialité informatique et réseaux
  • ENSEIRB Bordeaux: école nationale supérieure d’Electronique, Informatique, Télécommunications
  • Télécom Nancy-Ecole supérieure d’Informatique et Applications
  • Les quatre ENI (Ecoles nationales d’ingénieurs) à Brest, Metz, Saint-Etienne et Tarbes

 

Les Masters européens en électronique

Enfin, sachez qu’il existe à travers toute l’Europe, de nombreux parcours Masters anglophones proposant des formations de qualité en électronique et télécommunications. Parmi lesquels:

  • Master en Electronique Appliquée: Technical University of Ostrava( Pologne)
  • Master en Génie des systèmes électroniques mécaniques: Glasgow Caledonian University (Ecosse)
  • Master en Electricité, électronique, télécommunications et contrôle Brno University (République Tchèque)
  • Master en Electronique et Informatique: Istanbul Sehir University (Turquie)
  • Master en Systèmes de capteurs embarqués: Mid Sweden University (Suède)