L’écologie et la gestion de l’environnement vous passionnent ? Si vous souhaitez étudier en France ou ailleurs à l’étranger, sachez qu’il existe plusieurs Masters dédiés au traitement et la valorisation des déchets. Décryptage de ces formations au recyclage.

Des formations aux méthodes de pointe dans le domaine du déchet

A l’heure où l’écologie et l’environnement deviennent des soucis majeurs pour la préservation des ressources naturelles de la planète, il serait intéressant de se pencher sur les formations en valorisation des déchets, qu’il s’agisse de déchets urbains ou industriels. Il existe aujourd’hui des techniques de pointe dans le recyclage. Ces cursus offrent la possibilité aux étudiants d’acquérir une spécialisation technique pointue en prévention, collecte, traitement et valorisation des déchets solides. Sachez déjà que le principe de la valorisation des déchets, c’est la transformation d’un déchet matériel en un autre produit. En outre, les débouchés professionnels sont nombreux et appelés à se développer considérablement dans les prochaines années. Citons parmi les métiers : Responsable environnement dans une PME-PMI, Chargé d’affaires environnement déchets en bureau d’études, Chef d’exploitation d’un centre de traitement des déchets urbains ou industriels ou d’une filière de recyclage, Chef de projet prévention déchets, ou même Ingénieur ou chef de service (collecte ou valorisation) en collectivité territoriale ou entreprise de service. Alors, pour des études à l’étranger, principalement en France ainsi qu’au Canada voici les principaux cursus existant.

>> Lire également : Classement Times Higher Education des universités les plus écologiques

Les formations en France

Si vous souhaitez étudier en France, sachez qu’il existe de nombreux cursus très intéressants, y compris proposés par les écoles d’ingénieurs. A commencer par l’Ecole des Mines de Nancy qui possède dans son offre de formation un Mastère Spécialisé en « Gestion, Traitement et Valorisation des Déchets ». Ce cursus permet de se former rapidement aux techniques et méthodes de pointe utilisées dans le domaine du déchet. Il s’agit qui permet d’acquérir une expertise de pointe aux techniques du déchet, tant au niveau du traitement, de la valorisation, de la collecte et du stockage. L’enseignement est réparti entre plusieurs grandes thématiques : Déchets, Pollution et Société, Valorisation et traitement des déchets, Collecte et traitement des déchets, Stockage des déchets. Les disciplines enseignées portent sur les traitements thermiques, les traitements biologiques, le diagnostic des sols et sites pollués, la typologie, réglementation et gestion des déchets ou encore la gestion de risques. Un stage en entreprise de 6 mois est obligatoire. A l’issue de la formation, vous pourrez exercer vos compétences au sein d’un poste à responsabilité comme par exemple Responsable Environnement d’une entreprise ou encore Chef de projet prévention déchets. Des emplois prometteurs d’un avenir radieux.

Éco-conception et gestion des déchets, des formations envisageables

De son côté, l’université de Cergy en région parisienne propose un Master Sciences de la Terre et des planètes, environnement parcours Éco-conception et gestion des déchets. Il s’agit d’un parcours pluridisciplinaire qui vise à former des spécialistes capables de comprendre les enjeux environnementaux, dans le domaine de la communication environnementale, de l’éco-conception, de la gestion des déchets et de l’éco-construction. Il bénéficie d’une forte implication des professionnels dans les enseignements. La première année de M1 donne aux étudiants une base solide en sciences de l’environnement et s’appuie sur des enseignements en physique, chimie, biologie et sciences de la Terre, complétés par des enseignements transversaux en économie et droit. La deuxième année (M2) est constituée d’un tronc commun et de trois parcours de spécialisation :

Parcours éco-conception et gestion des déchets : spécialisation aux problématiques liées aux déchets et à l’impact environnemental de l’activité industrielle, avec en amont la conception de produits plus respectueux de l’environnement, et en aval la gestion, le traitement et la valorisation des déchets

Parcours RSE (Responsabilité sociale des entreprises), communication et environnement : spécialisation en responsabilité sociétale des entreprises et des organisations, ainsi qu’en communication interne et externe sur l’environnement et le développement durable des entreprises privées et des administrations

Parcours éco-construction : spécialisation aux problématiques de construction de bâtiments respectueux de l’environnement et peu consommateurs d’énergie, ou d’aménagement d’éco-quartiers.

A l’université de Bordeaux, il est proposé une Licence professionnelle Chimie et physique des matériaux : Recyclage et valorisation des matériaux. L’objectif de ce cursus est de former des cadres supérieurs dans le domaine des matériaux, depuis l’élaboration jusqu’à la gestion des déchets solides tout en passant par en le recyclage et la valorisation. Sachez que L’enseignement se décompose en 4 grandes parties qui sont la chimie des matériaux, les procédés de démantèlement et tri, les procédés de traitement chimique, et enfin les aspects réglementaires autour de l’environnement. Concernant les débouchés professionnels, on retrouve : Technicien en tri et valorisation des matériaux ou encore technicien en traitement des déchets. Tous ces postes sont déjà très demandés et le seront encore plus dans les années à venir.

Au Canada, des formations de pointe

Si vous optez pour des études au Canada, le pays est en pointe de ce type de cursus. Pour un parcours francophone, l’université de Sherbrooke propose une Maîtrise en Environnement très axée sur le développement durable et le recyclage. Le cursus se décline en plusieurs parcours qui vont de la biodiversité à la gestion de l’environnement en passant par les changements climatiques. Quant à l’école Polytechnique Montréal, elle propose plusieurs programmes en ce domaine, notamment en économie circulaire et recyclage. Ce programme propose une nouvelle approche qui utilise et optimise les stocks et les flux de matières, d’énergie et de déchets. Par une conception appropriée, l’étudiant apprend à rechercher l’utilisation efficiente des ressources, privilégiant celles renouvelables et minimisant l’utilisation de toxiques et la génération de déchets. Ce programme a pour but de fournir aux candidats des outils d’intégration du développement durable dans leurs activités professionnelles. Il s’agit de renforcer la capacité d’innovation par une vision englobant l’ensemble de la chaîne de valeur de l’économie; et ainsi fournir aux étudiants un cadre d’analyse pour identifier les freins et les leviers de l’économie circulaire, ainsi que pour évaluer la pertinence d’initiatives circulaires contribuant à recycler les produits. Au Canada, Au Canada, la collecte, le réacheminement (recyclage et compostage) et l’élimination des déchets sont la responsabilité des administrations municipales.  Bref, rien ne se perd, tout se transforme…