Vous êtes intéressés par des études à l’étranger en génie écologique et biodiversité ? Depuis la gestion des écosystèmes jusqu’au développement durable, il existe de nombreuses formations. Zoom.

Une grande offre de formation en écologie et environnement

Vous souhaitez devenir technicien supérieur en environnement ? Cadre supérieur en génie écologique ? Il existe à cet effet plusieurs cursus courts ou longs, type licence professionnelle ou Master. Si vous êtes bachelier en sciences de la vie et de la terre, il existe des cursus qui pourraient vous intéresser. De nouveaux métiers apparaissent en ce domaine et les besoins sont grands. En France, les universités proposent des programmes diversifiés qui pourraient vous correspondre.

Université de Montpellier : Licence professionnelle Etudes et Développement des espaces naturels (EDEN). Ce programme est orienté sur les travaux pratiques et le travail de terrain come la prospection et le prélèvement d’échantillons. Il s’accompagne d’un stage professionnel de trois mois. Le contenu des enseignements porte sur les outils méthodologiques tels la cartographie, les statistiques et la gestion des données. Des cours sur la détermination naturaliste (faune-foire) sont aussi dans le cursus. Les débouchés professionnels sont variés : agent de protection du patrimoine, chargé d’études naturalistes ou encore les métiers liés à l’éducation à l’environnement. Cette formation est accessible aux titulaires d’un bac+2 avec des connaissances solides en biologie.

Université Paris Sud : Licence professionnelle Ecopaysage Végétal  Urbain. Ce programme est accessible à des bac+2, type BTS ou DUT, Génie écologique ou en 2ème année de licence en biologie. L’objectif est d’acquérir une connaissance approfondie de la flore sauvage afin de pouvoir gérer la biodiversité dans les espaces verts. La connaissance des normes environnementales ainsi que des SIG (Systèmes d’information géographique) font partie des compétences visées. Les débouchés concernent les métiers dans les bureaux d’études en paysage et aménagement urbain, les entreprises d’espaces verts pu encore les collectivités locales. Exemples de métiers : gestionnaire d’aménagements durables en milieu urbain, assistant-technique, technicien d’exploitation.

Université de Poitiers : Master Génie écologique. Le master Biodiversité, Ecologie, Evolution parcours : Génie écologique permet une approche intégrée de la gestion des espaces naturels ou anthropisés (transformation des écosystèmes sous l’action de l’homme). Le programme confère des connaissances permettant d’acquérir une expertise dans les techniques d’audit en matière d’aménagement de l’environnement. Les diplômés de ce programme sauront notamment comment établir des diagnostics écologiques dans le cadre d’une politique de développement durable.

Université Rennes 1 : Master Modélisation en écologie. Ce parcours est orienté sur les techniques de modélisation appliquées à l’écologie. Les enseignements comprennent principalement des matières écologiques, les outils statistiques et informatiques, la modélisation ainsi que la communication scientifique. Sachez que les diplômés de ce parcours peuvent intégrer des secteurs d’activité variés grâce leur formation pluridisciplinaire. Ainsi le domaine de l’agronomie et de la biologie leur sont largement accessibles

Université Toulouse 3 : Master Aménagement des Territoires et Télédétection. Ce cursus dispense des connaissances approfondies dans l’usage des outils numériques. Le traitement des images satellites et des drones y est beaucoup étudié. L’objectif est de former des compétences qui intègrent  le développement durable dans les projets de territoires. Les futurs diplômés pourront valoriser la gestion raisonnée des ressources naturelles afin de répondre aux grands enjeux environnementaux. UN stage d’immersion d’une durée entre 5 et 6 mois est obligatoire.

Université de Lille : Master Ecologie et Restauration des milieux dégradés. Ce parcours est fortement lié aux métiers de l’écotoxicologie et de la restauration des milieux naturels en dégradation. Les enseignements apportent une connaissance scientifique poussée des divers écosystèmes continentaux (terrestres et aquatiques). Beaucoup de cours sont dispencsés par des professionnels de l’ingénierie écologique.

Les formations en Génie écologique en Europe

Suède

Un peu partout en Europe, il existe des formations de pointe dans le domaine de l’écologie. En Suède,   Stockholm University propose un master en Ecologie et Biodiversité. Le programme est accessible dans les deux langues anglaise et suédoise. L’enseignement est orienté sur les interactions entre les différentes espèces et leur environnement. L’écologie évolutive et les méthodes expérimentales occupent une forte place dans ce cursus. Les perspectives de carrière de ce diplôme sont vastes puisqu’elles concernent aussi bien l’agriculture que la pêche ou l’environnement des forêts.

Espagne

Vous êtes passionné par les écosystèmes marins ? En Espagne, l’Université des Iles Baléares à Majorque propose un cursus en écologie marine en langue espagnole. Les enseignements portent principalement sur l’écologie marine de la Mer Méditerranée. L’apprentissage pratique est très présent dans ce master. Les étudiants y apprennent les techniques d’échantillonnage et d’études des échantillons en laboratoire. Il faut savoir que ce programme est très interdisciplinaire et qu’il est ouvert à d’autres profils que ceux en provenance de la biologie uniquement.

République Tchèque

Si les pays de l’est vous attirent, sachez que Charles University à Prague en République Tchèque dispose d’un master en Conservation de la nature. Il n’est besoin de savoir parler le tchèque parfaitement puisqu’il s’agit d’un programme anglophone. Les enseignements sont axés sur la conservation et la gestion des ressources naturelles. Les compétences visées concernent l’évaluation environnementale, les méthodes de conservation de la biosphère ainsi que l’usage des SIG (Systèmes d’Information Géographiques).

Russie

L’Université Fédéale d’Extrême-Orient de Vladivostok en Russie offre un master en Ecologie et Protection de l’environnement. Le cursus forme des professionnels de l’environnement ayant les compétences nécessaires pour la gestion des ressources naturelles. L’un des objectifs de ce diplôme est de concilier les exigences du développement économique avec l’impératif de la préservation de l’environnement. Le programme est enseigné en anglais. Ce parcours forme des hauts-cadres pouvant exercer aussi bien dans les collectivités locales qu’au sein de cabinets d’études ert de conseils.

Pays-Bas

L’Université Libre d’Amsterdam (Vrije University) aux Pays-Bas propose un master en Ecologie en langue anglaise. Le programme est orienté sur le développement d’outils permettant de combattre les problèmes liés à la pollution. Deux parcours sont disponibles : Ecologie et Evolution, Chimie Environnementale et toxicologie. Ce dernier parcours est en rapport avec le domaine de la chimie verte. D’une façon générale, ce master se caractérise par une approche scientifique critique des aspects éthiques et sociétaux de l’écologie. Les enseignements sont en langue anglaise. Sachez qu’au niveau des apprentissages, le premier semestre seul est consacré aux cours théoriques. Le reste de l’année est consacré à des projets de recherche et des stages.