Vous souhaitez poursuivre des études en mathématiques à l’étranger ? Les formations sont nombreuses et les débouchés plus nombreux qu’on ne le croit. De l’informatique à l’économie, les secteurs d’activité concernés sont nombreux.

En France, un large choix en masters de mathématiques

Si votre souhait est d’étudier en France, sachez que, parallèlement aux écoles d’ingénieurs, il existe plusieurs universités à proposer des masters de mathématiques, avec des spécialisations variées en informatique, mécanique, statistiques et même dans les métiers de la gestion et de la finance. Concernant l’enseignement, généralement la première année de licence est très pluridisciplinaire, combinant diverses matières scientifiques (physique-chimie) et technologiques. La spécialisation ne se fait que progressivement. Les deux grandes catégories sont les mathématiques fondamentales d’une part et les mathématiques appliquées de l’autre. Voici un florilège de l’offre de formation des masters en France.

Mathématiques approfondies, université de Franche-Comté, Besançon : ce parcours est essentiellement destiné aux métiers de la Recherche & Développement (R&D). Les titulaires de ce master peuvent évoluer dans l’enseignement mais également dans les bureaux d’études ou de conseil aux entreprises. Les compétences acquises permettent de maîtriser un large champ des mathématiques fondamentales et appliquées. Notez que la pratique de l’anglais fait partie du programme afin de préparer les étudiants à travailler dans un contexte international.

Mathématiques et Informatique, université de Montpellier : il s’agit d’une formation bi-disciplinaire Maths-info dont l’objectif est d’aborder les applications informatiques nouvelles par le biais des mathématiques. L’algèbre, la géométrie et les mathématiques discrètes sont très présentes dans ce cursus. Le programme contient également des disciplines hautement scientifiques comme l’algorithmique du texte.

Mathématiques : Parcours Modélisation, Optimisation et Sécurité (MOS), université de Valenciennes : ce cursus forme des mathématiciens appliqués généralistes ayant des compétences dans le domaine  de l’économie et des milieux industriels. Les principales compétences du mathématicien sont approfondies dans ce programme : élaborer un formalisme adéquat, analyser structurer, résoudre un problème. Parmi les principaux enseignements : cryptographie et sécurité de l’information, conception géométrique assistée par ordinateur, programmation informatique.

Mathématiques appliquées, Statistiques et Traitement de Données (STD), université Clermont Auvergne, Clermont-Ferrand : l’objectif du cursus est de former des spécialistes en statistiques et analyse des données. Les débouchés de ce master sont nombreux, parmi lesquels on peut citer les domaines des banques, assurances ainsi que le secteur du conseil (instituts de sondage, entreprises de services du numérique). Parmi les compétences, les étudiants apprennent à modéliser des situations concrètes issues du monde de l’entreprise. L’utilisation optimale des techniques de programmation et des logiciels de statistiques et de base de données (SAS, Matlab) font aussi partie des enseignements.

Les formations en mathématiques en Europe

Des spécialisations de pointe en mathématiques existent dans plusieurs pays européens. Elles concernent aussi bien les mathématiques appliquées aux nouvelles technologies que les mathématiques financières. En voici un florilège.

Finlande, université d’Helsinki, master en Mathématiques et Statistiques : ce programme est basé sur des recherches de pointe  dans le domaine des applications en mathématiques et statistiques. Il offre plusieurs possibilités de spécialisation, parmi lesquelles : Assurance et Mathématiques financières, Modélisation mathématique, Modélisation probabiliste. Les enseignements sont en anglais. Notez que l’université d’Helsinki fait partie du Top 100 mondial du classement 2019 du Times Higher Education des meilleures universités au monde.

Suède, Linnaeus University, master en Mathématiques et Modélisation. Spécialisation : Analyse et Physique mathématique : ce programme est axé sur la physique mathématique. Les enseignements contiennent des matières en analyse complexe, équations et théorie de la distribution. Ce programme s’effectue en partenariat avec l’université d’Insubria à Côme en Italie. L’enseignement est en langue anglaise.

Espagne, université des Iles Baléares, master en Physique avancée et mathématiques appliquées : ce parcours en langue anglaise comprend cinq spécialisations : astrophysique et relativité, fluides géophysiques, physique des matériaux, système quantiques et mathématiques appliquées. Les débouchés concernent essentiellement la recherche scientifique. Il s’agit d’un programme bilingue en anglais et espagnol. Sachez aussi que l’université de La Corogne propose un master en Mathématiques Industrielles. Ce cursus très technique comprend notamment des modules de simulation numérique et de modélisation. Les enseignements sont en langue espagnole.

République Tchèque, université d’Ostrava, master en Mathématiques Computationnelles : ce programme est axé sur l’application des mathématiques aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC). Les étudiants acquièrent des compétences approfondies dans les méthodes de résolution informatique des problèmes d’ingénierie. L’apprentissage du tri et du traitement des données informatiques (Big Data) constitue une part importante des enseignements. Le programme est en anglais.

Belgique, université de Namur, master en Mathématiques : ce cursus généraliste forme des profils pluridisciplinaires capables de résoudre aussi bien des problèmes d’économie, que de chimie. Parmi les principaux enseignements, on retrouve la conception d’un programme et sa traduction dans un langage adéquat, le développement des algorithmes et la modélisation. Ce master est orienté sur monde du travail et des entreprises. L’enseignement est en langue française