Tests de langue pour études en anglais : quelle différence entre le TOEFL et l’IELTS ?

0
293

Vous souhaitez poursuivre des études en anglais ? En-dehors de pays  comme l’Angleterre, de nombreux pays proposent des programmes anglophones, à l’image de l’Espagne ou de Chypre du Nord. Un test de langue vous sera alors exigé. TOEFL ou IELTS ?

Des différences dans les modalités de déroulement du test

Quelle certification de langue anglaise choisir pour un cursus anglophone ? Les étudiants étrangers sont en effet souvent dans l’obligation de passer un test d’anglais langue étrangère pour accéder à la formation de leur choix. Intéressons-nous aux deux tests référence : le TOEFL ou Test of English as a Foreign Language et l’IELTS ou International English Language Testing System. Avant de voir la différences entre les deux,il faut savoir qu’il y a des points communs. Les deux tests évaluent quatre compétences linguistiques : Reading, Listening, Writing, Speaking, soit :

  • Compréhension écrite
  • Compréhension orale
  • Expression écrite
  • Expression orale

La première différence commence avec la durée des épreuves : le TOEFL dure 4 heures contre 2h45 pour l’IELTS. Autre différence : le test TOEFL s’effectue majoritairement sur ordinateur. C’est le TOEFL iBT, la version informatisée du TOEFL traditionnel. Il existe encore des versions  de test TOEFL  révisé sur papier. Elles sont plus rares et concernent généralement l’admission aux 3èmes cycles pour des études dans une université américaine (Doctorat, PhD). L’IELTS se déroule quant à lui exclusivement  sur papier. Cela a des conséquences sur les modalités de l’épreuve d’expression orale (Speaking) : pour l’IELTS, l’épreuve orale se déroule devant un examinateur alors que pour le TOEFL l’épreuve du Speaking se passe sur ordinateur : le candidat enregistre ses réponses sur microphone. Un détail qui a son importance : l’accent anglais et l’accent américain sont assez différents dans la prononciation, c’est un élément à prendre à considération pour les épreuves orales (certains candidats ont des difficultés à comprendre l’accent américain)… Autre différence, elle concerne les épreuves de compréhension écrite et orale. Celles du TOEFL consistent en des QCM (Questionnaire à choix multiple) tandis que celles de l’IELTS sont plus variées puisqu’elles comportent aussi des exercices sur des textes (textes à trous à compléter  par le mot adéquat par exemple). Dernière différence : l’épreuve d’expression écrite, souvent redoutée par les candidats. Pour le TOEFL, il s’agit de justifier son opinion sous forme d’un essai. Le sujet proposé est en rapport avec l’épreuve de compréhension. Pour l’IELTS, il s’agit d’analyser des données chiffrées sous forme de graphique ou de tableau. La 2ème partie de l’épreuve consiste à répondre à une question ou à un argument sous forme d’un mini-essai. Enfin, sachez que l’IELTS est noté sur 9 tandis que le TOEFL est noté sur 120 points.

C’est ’établissement du pays d’études qui impose le choix du test

Généralement, pour les pays situés dans la zone du Comenwealth, tels l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, le Canada ou Malte, c’est le test IELTS qui est exigé. Si en revanche vous souhaitez étudier dans une université américaine, c’est le TOEFL qui vous sera exigé généralement. Cependant, certains établissements américains acceptent aussi le test IELTS. Au Maroc, c’est Amideast  qui organise le test du TOEFL régulièrement (une à deux fois par mois). Concernant le test IELTS, il est organisé par le British Council. Sachez que concernant les scores aux tests exigés, cela varie selon l’université ou l’école et selon le niveau du diplôme. Pour un PhD aux Etats-Unis par exemple, le score demandé est beaucoup plus élevé que si vous entriez dans un college. Idem pour les universités britanniques : Cambridge University exige une score de 7,5 sur 9 à l’IELTS. Enfin, sachez que les tests de langue anglaise sont devenus indispensables même pour certains cursus francophones, c’est le cas pour les grandes écoles de commerce françaises : HEC exige un score minimum de 7 points à l’IELTS comme condition d’accès ; quant à l’EDHEC elle exige 6 points. Un conseil : renseignez-vous auprès de l’école pour laquelle vous postulez et surtout préparez-vous pour savoir où vous en êtes de votre niveau d’anglais.