Les métiers du chiffre vous intéressent ? Les études d’économétrie et statistiques vous feront aborder un large champ de domaines de connaissances qui vont de la Data Science au marketing. Zoom sur les principales formations à l’étranger.

L’économétrie, une discipline pluridisciplinaire

L’économétrie est une discipline pluridisciplinaire. Elle analyse par des moyens mathématiques les données statistiques en rapport avec l’économie. L’un des principaux débouchés professionnels est celui de statisticien. Celui-ci intervient dans des secteurs d’activité très variés qui vont des télécommunications à l’informatique et la Data Science, en passant par la recherche médicale. Dans ce dernier cas, le statisticien peut par exemple définir une méthodologie pour interpréter des tests cliniques. Il n’est pas jusqu’au domaine du marketing qui n’ait besoin des compétences d’un professionnel du chiffre. D’une façon générale, et avec le développement des filières numériques et l’apparition de nouveaux logiciels ultra-performants, ce domaine est appelé à prendre de plus en plus d’importance dans les prochaines années. Si vous optez pour des études à l’étranger, sachez qu’il existe de nombreux cursus de masters en ce domaine. En voici les principaux.

Les formations d’économétrie et statistiques en France

Si vous souhaitez étudier en France, il existe de nombreuses formations en ce domaine. Il existe d’ailleurs un organisme qui fait référence en la matière : il s’agit de l’INSEE-Institut national de la statistique et des études économiques. Cet institut publie régulièrement des rapports statistiques concernant la société et l’économie françaises. Voici un tour d’horizon des cursus d’études.

Université d’Orléans : Econométrie- Statistiques, parcours : Econométrie et Statistique Appliquée. Ce cursus s’articule autour de 4 axes : la maîtrise des différentes méthodes statistiques et économétriques, le développement d’une expertise des logiciels spécialisés (logiciel SAS, langage R), une formation poussée en Gestion et enfin les modélisations statistiques et la Data Science. Les débouchés professionnels dépassent le simple métier de statisticien. Ils concernent aussi bien la gestion des risques en finance et actuariat que l’informatique décisionnelle. Parmi les enseignements, on retrouve : l’analyse des données qualitatives, la finance quantitative, la macroéconomie appliquée, l’apprentissage statistique et classification. Notez que des ateliers de techniques de recherche sont également au programme.

Université de Nantes : Econométrie, Statistiques. Ce master est conçu de sorte à acquérir des compétences techniques en économie, économétrie, informatique et statistique. Il s’agit de former de futurs spécialistes capables de produire une évaluation quantitative d’une décision d’entreprise ou d’une politique économique. Pour cela, ils doivent mettre en œuvre un outil statistique et économétrique adapté. Parmi les principaux emplois sur lesquels débouche ce cursus : économiste statisticien, Data analyst, analyste conjecturel ou encore chargé d’études au sein d’un bureau de conseil.

Université Lyon1 : Décision, Risk Management.  Ce master combine plusieurs disciplines qui vont des mathématiques appliquées à l’informatique en passant par l’économie digitale et des cours de gestion. Les compétences visées concernent essentiellement la maîtrise des risques, tels les cyber risques ou encore les enjeux liés à l’usage des Big data. Les débouchés professionnels  visés par la formation vont de celui de Risk Manager, à ceux de Data Scientist, Decision Maker, Business Analyst. Ce master adopte une approche pluridisciplinaire (mathématiques appliquées, économétrie, statistique, microéconomie, gestion, informatique) permettant de mieux comprendre les comportements et surtout de modéliser et quantifier les risques.

Université de Lille : Econométrie appliquée pour l’entreprise. Ce parcours forme des  économètres et statisticiens ayant de solides connaissances en économie et en informatique de sorte à être au centre des processus décisionnels de l’entreprise. Pour cela, ils doivent maîtriser parfaitement le traitement de l’information économique et statistique. A cet effet, ces futurs cadres doivent acquérir les compétences pour établir à partir de ces outils des prévisions, des évaluations, des recommandations pour optimiser les processus décisionnels de l’entreprise. Au programme des enseignements : la veille conjoncturelle, la microéconomie, l’économie industrielle appliquée ainsi que les logiciels statistiques.

Université Paris2 : Ingénierie Statistique et Financière.  Ce parcours exigeant  former des cadres de haut niveau ayant les compétences pour maîtriser le traitement et l’analyse quantitative des données économiques, notamment dans les domaines de la finance et de l’assurance. Il s’agit d’un cursus axé sur trois orientations professionnelles : celle d’un statisticien économètre, capable d’exploiter des bases de données volumineuses (big data), celle d’un informaticien  capable de mobiliser les bons outils informatiques à cette fin et enfin, l’orientation professionnelle d’un économiste capable de traduire les données exploitées en des messages économiques qui éclairent la décision dans l’entreprise.

Les formations en statistiques et économétrie en Europe

Si vous souhaitez poursuivre une formation à l’étranger en ce domaine, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il existe un large panel e cursus. Ainsi, pour des études aux Pays-Bas, l’université Libre d’Amsterdam, Vrije Universiteit propose un master en Econométrie qui permet de développer des compétences quantitatives dans les domaines de la finance, du marketing, de l’économie et des affaires. Les étudiants y acquièrent  l’art d’utiliser des méthodes statistiques pour analyser des données financières, marketing et économiques. Il s’agit d’un programme en anglais axé sur la recherche opérationnelle et la science des données (Big data). Cette université hollandaise propose d’ailleurs d’autres parcours de ce type en économétrie financière et en économie quantitative. Si les pays de l’Est vous attirent, ce qui serait légitime, on trouve des formations en République Tchèque très intéressantes. C’est ainsi le cas pour la Faculté d’économie de University of Prague qui propose un master en Analyse économique quantitative. Les compétences visées consistent à savoir  utiliser des méthodes et outils quantitatifs dans la recherche opérationnelle, l’analyse décisionnelle, la statistique et l’économétrie. L’étude des différents types de logiciels est très présente dans ce cursus. L’objectif est de permettre aux étudiants  de pouvoir proposer des modèles d’optimisation en économétrie. Les mathématiques financières et l’analyse décisionnelle sont également présents dans ce programme en langue anglaise. Les débouchés professionnels de ce master sont nombreux ; ils concernent des secteurs d’activité aussi divers que banques commerciales, les compagnies d’assurance, les sociétés de conseil, les agences de marketing, ou encore les grandes entreprises industrielles ou encore les institutions financières ou gouvernementales. Les pays nordiques vous intéressent ? Pourquoi ne pas étudier en Finlande. On y trouve un master en Mathématiques et Statistiques proposé par University of Helsinki. Il s’agit d’un parcours très exigeant basé sur des recherches de pointe en matière de mathématiques appliquées et statistiques. Le programme d’enseignement comprend des cours en mathématiques, mathématiques appliquées, statistiques et statistiques sociales. Les cours comprennent également des cours en groupe et des conférences, des exercices, de la littérature et des ateliers pratiques. La plupart des cours comprennent également des examens ou des travaux personnels. Notez que cette université finlandaise fait partie du Top 20 européen des meilleurs établissements d’enseignement universitaire. Restons en Scandinavie, pour des études en Suède cette fois-ci. En effet, Umea University propose un programme de master en sciences statistiques. Ce programme offre une formation de haut niveau dans les statistiques appliquées et computationnelles ainsi que dans les fondements de la théorie statistique. Les étudiants acquièrent une solide connaissance des méthodes statistiques et pourront perfectionner leurs compétences pour analyser et interpréter de façon critique les données et communiquer les résultats de son analyse. Ils pourront choisir parmi une variété de cours au choix en statistiques ou statistiques mathématiques. La programmation statistique est très présente dans ce cursus.