physiothérapie

S

i les études de santé vous intéressent, sachez qu’il est une filière appelée à se développer considérablement ces prochaines années : il s’agit de la physiothérapie. L’un des pays en pointe en ce domaine est le Canada. Zoom.

Qu’est-ce que la physiothérapie

A la différence de l’enseignement en France où l’on parle de kinésithérapie dans le domaine paramédical, au Canada, l’on parle plutôt de physiothérapie. Dans le domaine des études de santé, les deux disciplines sont donc voisines, avec cependant des nuances. Sachez pour la petite histoire que ces deux filières paramédicales se sont développées au lendemain de la Première et surtout la Seconde Guerre Mondiale. Pendant cette période, on soignait certains soldats blessés dans les hôpitaux qui étaient dédiés aux gymnastes malades. A parti de là, la discipline a pris son essor. La physiothérapie est une science de la santé qui s’intéresse au bien-être du corps humain du point de vue de trois aspects principalement : l’orthopédie, c’est-à-dire l’étude des muscles et du squelette du corps humain (os, articulations), la neurologie, soit l’étude du cerveau et des nerfs, et enfin le système respiratoire, cardiaque et circulaire, soit l’étude des poumons, des vaisseaux sanguins et du cœur. Le public concerné est vaste et concerne aussi bien les sportifs que les personnes âgées, les enfants ou les adultes. Les maux concernés sont donc variés : mal de dos, entorse du tendon, problème de développement moteur chez l’enfant, étourdissements. Bref, cette discipline soigne les incapacités physiques chez l’être humain.

>> Lire également : Etudes de santé en Espagne: la filière Audiologie de l’université européenne de Madrid

À l’université de Montréal, des programmes de santé à la pointe de l’innovation

Etudier au Canada est le gage d’un enseignement supérieur de qualité et cela est d’autant plus vrai pour les filières de santé. Ainsi, dans la région francophone du pays, l’université de Montréal propose un Baccalauréat en Physiothérapie organisé par la Faculté de Médecine de l’établissement. Le mot de baccalauréat est à prendre ici au sens d’undergraduate, soit le diplôme sanctionnant les 3 ou 4 premières années de l’enseignement supérieur dans le système anglo-saxon. Il s’agit d’une formation d’une durée de 3 ans qui débouche ensuite sur le cursus de maîtrise en physiothérapie. C’est ce dernier diplôme qui est obligatoire pour exercer comme physiothérapeute. Au niveau du contenu du baccalauréat, la formation permet aux étudiants d’acquérir les concepts scientifiques fondamentaux dans le domaine de la santé en vue de préparer par la suite la maîtrise professionnelle. Ils évolueront au sein de l’Ecole de réadaptation de l’université de Montréal, la plus grande école de formation universitaire en ergothérapie et en physiothérapie au Canada et dans le monde francophone. Au cours de ce cursus, trois domaines fondamentaux de la physiothérapie seront étudiés : la musculosquelettique (os, articulations et muscles du corps humain), le neurologique et le système cardiovasculaire et respiratoire. Au niveau des compétences, il s’agira de pouvoir intervenir aussi bien en amont qu’en aval, c’est-à-dire prévenir, évaluer, établir un diagnostic santé et traiter des affections du système musculaire et squelettique, neurologique, cardiovasculaire et respiratoire chez des personnes de tout âge. Le physiothérapeute est donc aussi bien un clinicien qui observe qu’un éducateur qui soigne. Notez aussi la création d’un nouveau Programme de physiothérapie avancée qui porte sur le système musculaire et squelettique. Les compétences concernent l’expertise spécifique que nécessite une intervention d’urgence.

Une formation de qualité à l’université Laval

L’offre de formation est foisonnante au Canada ; ainsi l’université Laval propose également un Baccalauréat en Physiothérapie de haute qualité. Il s’agit d’un programme très axé sur la mobilité et les mouvements du corps humain. Plus précisément, il s’agit pour l’étudiant de comprendre comment le fonctionnement du corps humain et son anatomie contribuent à la réalisation de nos gestes quotidiens. D’autre part, les étudiants apprendront à diagnostiquer et à traiter les problèmes physiques faisant suite à une blessure, une maladie ou une intervention chirurgicale. L’université insiste sur le profil des candidats de ce cursus qui doivent être des personnes à l’aise dans le toucher des personnes, avoir de bonnes aptitudes au travail physique et manuel mais aussi avoir de l’empathie pour les autres.

Devenir physiothérapeute à l’université de Sherbrooke

En effet, l’université de Sherbrooke propose une formation intégrée Baccalauréat-Maîtrise en physiothérapie. L’originalité de ce programme, c’est qu’il est réalisé conjointement avec le cursus en ergothérapie de manière à favoriser l’interdisciplinarité. Rappelons que l’ergothérapie est une discipline qui traite des handicaps moteurs et psychomoteurs comme la paraplégie (paralysie des membres inférieurs), la tétraplégie (paralysie des 4 membres) ou les traumatismes. A noter que si le programme est en langue française, de nombreuses références scientifiques sont en anglais, une bonne connaissance de cette langue est donc requise et si vous êtes étudiant marocain, mieux vaut avoir passé le TOEFL. Au niveau des enseignements, ce parcours est axé beaucoup sur ce que l’université de Sherbrooke appelle les habiletés cliniques. En d’autres termes, vous apprendrez à intervenir soit dans un cadre de prévention (diagnostic en 1ère ligne) soit dans un cadre de traitement des incapacités liés aux muscles, articulations, système respiratoire des patients de tous âges. Sachez aussi que l’apprentissage est issu de méthodes pédagogiques innovantes et contextualisées en situations similaires à la réalité professionnelle. Par exemple, l’apprentissage des habiletés cliniques se réalise à partir des cas variés de la réalité professionnelle avec des professeurs compétents, proches de la réalité clinique et en collaboration avec des patients simulés et réels. Cette méthode pratique et collaborative présente l’avantage de mener l’étudiant plus près de la réalité clinique. D’ailleurs, de nombreux stages sont prévus au cours du cursus.

Maintenant, pour vous faire une idée du contenu des cours à Sherbrooke, voici un aperçu de quelques matières au programme. En 1ère année, vous commencez par des cours sur la croissance, le développement et le vieillissement, l’appareil locomoteur, l’étude du système nerveux, les sciences psychiques. Ensuite, en 2ème et 3ème année, vous passez au diagnostic clinique musculosquelettique, les habiletés cliniques, la rééducation périnéale ou encore l’approche fonctionnelle en neurologie. Vous voilà bien informé  pour des études de santé au Canada. Dernière chose, pour revenir au bon vieux continent européen et des études en Espagne, sachez que l’université européenne de Madrid propose un Master en physiothérapie sportive (Máster Universitario en Fisioterapia Deportiva) d’une grande qualité. Il est principalement destiné à apprendre à traiter et réparer les lésions dues à la pratique sportive, notamment de haut-niveau chez les athlètes. Ce cursus se caractérise par une pratique intensive sur le terrain au sein du prestigieux club du Réal madrid.