Pour beaucoup d’étudiants en France et ailleurs, le printemps est la période des stages professionnels. Pour beaucoup, c’est une première expérience professionnelle. Quelques conseils pour réussir cette expérience.

Faire une bonne première impression

Chaque entreprise a ses codes. Sans forcément opter pour une tenue trop éloignée de vous et de votre personnalité, faites un effort de présentation. À commencer par la tenue vestimentaire. Faites un effort pour trouver une tenue professionnelle adaptée à votre environnement de travail. Pas forcément le costume pour les garçons ou le tailleur pour les filles. Dans tous les cas, mieux vaut ne pas venir en jean troué. Oui, le dress code a son importance. S’intégrer, c’est d’abord respecter les règles, les codes et les horaires propres à l’entreprise. En clair, conformez-vous aux autres salariés en respectant les codes vestimentaires (costume chemise, tailleur…), les horaires de travail (heure d’arrivée et de départ, temps de pause…) et les usages (déjeuners entre collègues.

Etre ponctuel

Arrivez à l’heure convenue, voire un quart d’heure est important pour vos débuts en entreprise. Si vous êtes systématiquement en retard dans votre vie quotidienne, entraînez-vous : fixez-vous d’arriver un quart d’heure avant l’heure dite, ne vous autorisez que cinq minutes maximum de retard (toléré par une grande majorité d’entreprises). Si vous êtes à l’université, vous êtes sûrement habitués à un certain laxisme en termes d’horaires, sachez que c’est loin d’être le cas dans la vie professionnelle.

Ne pas rester isolé dans l’entreprise de son stage

Vous démarrez votre stage ? Evitez le piège de l’isolement, ne restez pas seul dans votre coin ! Il est toujours bien vu d’aller se présenter à vos différents interlocuteurs. Allez à la rencontre de l’équipe dans votre service, mais faites aussi connaissance avec celles des bureaux d’à côté. Bref, restez connecté avec vos collègues de travail. Par exemple les pauses-déjeuners et  les moments de détente au tour de la machine à café sont de bonnes opportunités pour nouer des relations. C’est dès maintenant qu’il vous faut commencer à vous constituer votre réseau professionnel. Bref, développer votre curiosité envers les autres et n’hésitez pas à poser des questions.

Soyez force de proposition

Les stagiaires ne doivent pas hésiter à sortir du cadre et à être force de proposition : si un process ne fonctionne pas bien, ils doivent le dire. Un stagiaire qui fait des propositions, c’est une chance pour une entreprise : le jeune a un regard neuf sur les processus et des améliorations, que ne voient pas toujours des salariés présents de longue date, peuvent surgir chez le jeune stagiaire. Vous pouvez même vous autoriser le droit à l’erreur. Les responsabilités confiées à un stagiaire ne sont en principe pas vitales pour l’entreprise. Il ne faut donc pas avoir peur de commettre des fautes. C’est comme cela que l’on apprend. Il vaut mieux tester des choses que d’attendre que l’on vous dise de les faire. N’oubliez pas que votre stage peut constituer une occasion pour… un premier emploi !

Ce que dit la loi en France sur les stages

La gratification des stages en entreprise est une indemnité qu’une entreprise verse à son stagiaire à la fin de chaque mois. Bien qu’elle soit versée mensuellement, cette somme n’a pas le caractère de salaire et se trouve donc soumise à un régime juridique distinct tant en matière de montant minimum que sur le plan fiscal ou social. Par ailleurs, tous les stages ne sont pas rémunérés. La rémunération minimale ne s’applique qu’à ceux dont la durée est supérieure à deux mois, consécutifs ou non, au sein du même organisme (entreprise, administration, association, etc.) et au cours de la même année scolaire ou universitaire. Lorsque la durée du stage est de deux mois ou moins, la gratification n’est que facultative.

Anticiper la rédaction du rapport de stage

N’attendez pas la fin de votre stage pour penser à votre rapport. Prendre des notes et classer les informations recueillies au fur et à mesure du stage vous éviteront de vous retrouver dépourvu le moment de la rédaction venu ! Chaque semaine, essayez de vous dire : quels éléments ai- je appris ? Qu’est-ce que je pourrais mettre dans mon rapport ? Avant de conserver des documents officiels de l’entreprise, demandez à votre maître de stage son avis sur la pertinence de faire sortir de l’entreprise des données confidentielles ou non, vous pourrez au passage lui demander des documents complémentaires qui pourraient être utiles.

Pour vos études à l’étranger, La Factory, cabinet de conseil pédagogique, vous accompagne dans votre projet : depuis le choix de la filière et de l’établissement jusqu’à l’installation dans le pays de votre choix en passant par les démarches d’obtention du visa, nos professionnels vous apportent leur soutien et leur expertise de pointe.