D

epuis quelques semaines maintenant, universités, écoles et lycées ont fermé leurs portes un peu partout à travers le monde en raison de la propagation de Coronavirus. Il ne s’agit pas de vacances puisque la continuité pédagogique est en principe assurée par des cours en ligne. Zoom.

Etudier en période de confinement, le recours au numérique

Concernant les études à l’étranger, commençons par la France où les universités et écoles ont fermé leurs portes depuis le 12 mars 2020. Il ne s’agit bien sûr pas de vacances mais de confinement de manière à ralentir la propagation du Coronavirus. Pour assurer la continuité pédagogique, il a été mis en place des plateformes en ligne afin d’assurer des cours à distance. Les bibliothèques des universités mobilisent également leurs ressources numériques pour mettre à disposition des étudiants un contenu en rapport avec leurs cursus. Malgré l’épidémie donc, les formations continuent leurs activités sous forme de e-learning et de MOOCs , les enseignements diffusés sur internet. Bref, si vous êtes étudiant ou lycéen, c’est le moment où jamais de faire un usage intelligent et pertinent des technologies numériques.

>> Lire également : Les études de santé publique

En France, les universités s’adaptent à la situation

Concernant la France, les universités font leur maximum pour assurer  des cours à distance, en revanche,  les examens nationaux et concours prévus jusqu’au 5 avril sont reportés. Ainsi, pour l’université de Strasbourg qui met à disposition de ses étudiants une documentation en ligne riche et diversifiée : ebooks, revues, bases de données, thèses, mémoires, publications scientifiques, etc. Il suffit de se procurer un identifiant pour accéder à l’ensemble des bases de données . La Bibliothèque universitaire de l’université Lyon1 a mis en place pour sa part un Plan de Continuité Pédagogique-PCP et publie régulièrement sur le compte Twitter BULyon1 une sélection de ebooks selon la spécialité : licence PCSI (physique, chimie, sciences de l’ingénieur, maths-infos, médecine, éducation, etc. Exemple pratique : « Vous êtes étudiant en #pharmacie ? Voici notre sélection d’#ebooks pour travailler confiné », et puis l’étudiant est dirigé sur le lien en question. De plus, avec le PCP, des outils numériques, des tutoriels et des forums sont mis à la disposition des équipes pédagogiques et des étudiants de façon régulière. Enfin, une eLibrary a également été mise en place.

>> Lire également : Innovations technologiques: la simulation numérique au service des études de santé

Des associations au service de la pédagogie numérique

Connaissez-vous  EdTech France ? Il s’agit d’une association d’entrepreneurs qui met au service de l’enseignement supérieur les dernières technologies innovantes pour promouvoir la pédagogie numérique. En partenariat avec les différents acteurs du monde académique et de l’enseignement, cette association d’entreprises propose une large gamme de contenu en ligne très varié qui va des cours de langue en ligne (comme la plateforme gymglish) à des matières scientifiques. Cette association regroupe aussi bien des entreprises classiques (plus de 240) que des startups. Il n’y a pas qu’en France que les établissements ont fermé leurs portes ; un peu partout en Europe, en Belgique ou en Espagne par exemple, les cours en présentiel ont été suspendus. Pour la Belgique, il a été prévu une suspension des cours jusqu’aux vacances de Pâques. Cependant, les écoles primaires pourront rester ouvertes pour les parents qui ne trouvent pas de solution pour leurs enfants. Si les cours sont arrêtés les équipes de recherche des universités sont quant à elles en pleine activité pour contrer le Coronavirus. Ainsi pour les universités au Canada. Une équipe québécoise de spécialistes en chimie biomédicale de l’université Laval et de l’université de Montréal tentent de de mettre en place un test de dépistage de la Covid-19 qui facilitera le travail du personnel médical. Il s’agit de tester un appareil qui écourtera le délai de réponse au test de dépistage de la COVID-19. Ce système ne serait opérationnel que d’ici 1 an, mais l’essentiel c’est qu’il serait efficace pour lutter aussi contre d’autres menaces virales. Cet équipement  pourrait servir aussi à déterminer l’immunité de certaines personnes quant à la COVID-19. Il serait intéressant en effet pour un personnel soignant de savoir s’il est immunisé contre ce virus ou pas.

>> Lire également : Filière paramédicale: des débouchés toujours plus nombreux

Etudier confiné, mode d’emploi

Quelques conseils pour des révisions en état de confinement. Tout d’abord, l’importance du cadre de travail. Essayez de reproduire une ambiance de salle de classe de manière à garder ses repères. C’est particulièrement pour les lycéens qui préparent le baccalauréat. Par exemple, installez-vous dans un vrai bureau et non pas une table de cuisine ou au salon avec la télé allumée. Garder ses repères, cela passe aussi par la mise en place d’un emploi du temps. Ainsi, continuez à vous lever tôt et efforcez-vous de respecter le planning de révisions que vous aurez établi au préalable. Ensuite, il faut savoir se ménager des temps de pause, manger un fruit, écouter de la musique, se préparer un sandwich par exemple. Concernant la quantité de travail pour les lycéens, il est conseillé d’étudier à la maison trois fois trois heures par jour. Bref, apprenez à être responsable et à ne plus dépendre de l’autorité d’un professeur, c’est ce qui vous attendra dans l’enseignement supérieur…