Il existe en France l’association Université Numérique qui est en train de changer les modes d’enseignement. Elle propose aux étudiants et enseignants des ressources digitales dans toutes les filières d’études. Décryptage.

Une association au service du partage de connaissances

Si vous poursuivez des études en France et que vous avez besoin de soutien pour une discipline particulière, il se peut que les technologies numériques  vous soient d’un grand secours. Il existe en effet une association qui s’appelle l’Université Numérique. Il s’agit d’une plateforme en ligne dédiée à l’enseignement supérieur. Son objectif est de mettre à la disposition des établissements d’enseignement supérieur, enseignants, étudiants, personnel pédagogique,  des ressources pédagogiques numériques innovantes pour les enseignements : classe inversée, présentiel enrichi, ressources complémentaires et les  formations à distance c’est-à-dire les MOOCs. Il serait intéressant de se pencher sur le cas des classes inversées. C’est une méthode pédagogique assez nouvelle, pratiquée par de grands établissements, notamment au Canada où l’Université de Montréal propose la pédagogie de la classe inversée. C’est est un modèle pédagogique dans lequel les cours et les devoirs à faire à la maison sont inversés dans leur ordre de déroulement chronologique. Des capsules vidéo des cours sont visionnées par les étudiants avant la séance en classe; le temps de classe étant quant à lui consacré aux exercices, aux projets ou aux discussions.

>> Lire également : Apprentissage des langues en ligne: les applications efficaces

Les filières d’études concernées par l’Université Numérique

L’Université Numérique couvre les domaines d’enseignement suivants : Santé et sport, sciences de l’ingénieur, droit et sciences politiques, économie et gestion, sciences fondamentales, humanités (arts, lettres et langues, sciences humaines et sociales), environnement et développement durable, technologie. Cette association rassemble plus d’une centaine d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche français. L’association a été créée dans un objectif de mutualisation, en vue d’encourager les usages du numérique lors des séances pédagogiques dans l’enseignement supérieur. Cette mutualisation passe par la production de ressources pédagogiques numériques, pour la plupart accessibles librement à travers les sites internet proposés. Ces ressources sont conçues dans le but d’aider les enseignants dans leur pédagogie, contribuant ainsi à la rénovation des pédagogies et à l’innovation par le numérique dans l’enseignement supérieur.

>> Lire également : Marketing digital: un métier que vous pouvez apprendre dès maintenant

A quoi sert l’Université Numérique ?

Les principales missions de l’Université Numérique concernent l’accompagnement et le soutien pédagogique des étudiants des universités.

Les principales missions sont :

  • Accompagner les étudiants de la Licence au Master, avec un soutien particulier en L1, l’ambition étant d’améliorer les taux de réussite
  • Aider à l’orientation des étudiants et futurs étudiants
  • Faciliter la formation tout au long de la vie
  • Diffuser la connaissance pour toutes et tous dans un souci de service public
  • Faciliter l’enseignement à distance, notamment à destination des personnes empêchées (en situation de handicap, prisonniers, etc.)
  • Promouvoir les TICE et appuyer les établissements pour la mise en place des usages liés à la pédagogie numérique
  • Co-construire et gérer des projets pluri-partenaires axés sur le numérique
  • Promouvoir les établissements et les auteurs dans leurs spécialités
  • Favoriser la mobilité internationale et l’intégration des étudiants étrangers

Les accompagnements possibles pour l’étudiant

Les accompagnements possibles répondent à de multiples défis et objectifs .Parmi les principaux, citons : la lutte contre l’échec en premier cycle, simplifier la situation des étudiants empêchés (pour des raisons de visas par exemple), favoriser l’intégration des étudiants en situation de handicap, ou encore, servir d’appui à la mobilité internationale. Sachez qu’une enquête sur le niveau de culture numérique des étudiants à l’Université de Paris-Nanterre a révélé que niveau de culture numérique est estimé à moyen en Licence1 et bon en L3. Ce qui signifie que les étudiants arrivant à l’université ne maîtrisent pas encore les ressources pédagogiques numériques. On constate donc l’absence d’éducation à l’informatique et au numérique dans le secondaire et à l’université. Les étudiants de L3 (seuls interrogés sur le sujet) sont des autodidactes de l’informatique et du numérique. Ils affirment à 80% s’être formés par eux-mêmes, au fil du temps, ‘en bidouillant’. 10,5 % ont appris avec leur entourage, famille ou amis. Seulement 5% évoquent avoir appris lors de cours au lycée, et 2% à l’université. On voit ici toute la défaite et l’insuffisance criante de l’enseignement tant secondaire que supérieur dans ce domaine.

>> Lire également : Culture générale: Osez le livre numérique!

Le Canada, précurseur de l’enseignement numérique

Si vous souhaitez poursuivre des études au Canada, sachez que ce beau pays est à la pointe de l’enseignement numérique et des dernières technologies. Ainsi, l’université d’Ottawa possède un Centre d’innovation pédagogique et d’apprentissage numérique (CIPAN) qui offre ses services aux enseignants pour le développement de cours basés sur la technologie (cours en ligne, cours hybrides, etc.). On y propose des objets d’apprentissage médiatisés, de matériel multimédia (didacticiels, sites Web, cédéroms, livres électroniques, etc.), de présentations interactive ou de publications engageantes.  L’équipe pédagogique est composée de conseillers et de conseillères en pédagogie universitaire, de concepteurs et de conceptrices pédagogiques, de programmeurs, de développeurs Web et de graphistes. L’objectif est de former les professeurs de l’université à promouvoir l’innovation dans l’enseignement et l’apprentissage. Ainsi, les enseignants acquièrent des compétences pour collaborer au développement de produits éducatifs favorisant un apprentissage efficace et durable. Ils apprennent aussi à développer des stratégies d’intégration des technologies favorisant l’excellence dans l’enseignement et l’apprentissage à l’Université d’Ottawa. Sachez enfin que plusieurs études ont été menées sur l’influence des usages numériques des étudiants sur la réussite universitaire. On y apprend que de plus en plus d’étudiants utilisent tablettes et Smartphones pour la prise de notes en cours. Ces nouvelles technologies favorisent également l’enseignement à distance, avec en outre l’obtention d’un diplôme officiel. On peut conclure que le numérique est au service de la réussite et de l’insertion des étudiants. Il permet à la fois d’offrir l’accès aux étudiants à des formations en ligne et à une pédagogie rénovée, de leur apporter de nouveaux services relatifs à la scolarité et à la vie étudiante, en distance et en mobilité, de mieux les accompagner dans leurs choix d’orientation et de favoriser leur insertion professionnelle. N’oubliez pas cependant le bon vieux livre en papier, il est toujours utile, efficace et… unique .