Vous êtes intéressé par un cursus numérique pour des études en France ? Alors, sachez qu’il il y du nouveau pour la rentrée 2020 dans les écoles de commerce et les écoles d’ingénieur avec la mise en place d’un Bachelor inédit. Explications

Un partenariat école de commerce et école d’ingénieurs au service de la transformation numérique

C’est en effet ce qui va avoir lieu à partir de la rentrée 2020 pour celles et ceux qui souhaitent étudier en France : l’école de commerce et de management ISIT Paris (Institut de Management et de Communication Interculturels) a noué un partenariat avec l’école d’ingénieurs EFREI (Ecole d’ingénieurs généraliste du numérique) pour la création d’un double bachelor « International communication management & creative technology ». L’objectif est de former des middle managers ayant les compétences pour contribuer à la transformation numérique des entreprises, non seulement en France mais aussi à l’international. La formation est d’une durée de 3 ans après le bac et est ouverte aux bacheliers qui devront passer un entretien individuel de motivation ainsi qu’un test écrit sous forme de QCM. Quelques informations sur le contenu du programme.

Un Bachelor en numérique pluridisciplinaire

C’est en effet la caractéristique principale de ce double Bachelor International communication & creative technology. Il combine à la fois savoir-faire technologique, compétences Web, communication anglaise (à l’oral comme à l’écrit), sans oublier les fondamentaux que sont l’économie, de droit du numérique, la géopolitique internationale et la gestion de projet. Bref, culture générale et expertise technique vont de pair dans ce programme. La 1ère année est principalement destinée à l’acquisition des fondamentaux tels la maîtrise de la communication digitale, la maîtrise de l’environnement web, comme par exemple la gestion des réseaux sociaux, ou encore la programmation informatique et l’algorithmique. Ensuite, en 2ème et 3ème année le cursus est davantage orienté sur les enjeux interculturels internationaux. On y étudie l’économie en langue anglaise, et enfin la gestion de projet pour l’insertion professionnelle. C’est donc toute l’originalité de ce programme que d’allier une expertise technique dans le digital avec des compétences linguistiques, culturelles et comportementales.

Quels sont les débouchés professionnels de ce cursus ?

Grâce au contenu multidisciplinaire de ce programme, plusieurs perspectives professionnelles prometteuses s’ouvrent aux titulaires de ce bachelor. Il y a ainsi le métier de webmarketer qui consiste à prendre en charge la conception et la réalisation de sites internet web et mobile. Il s’agit d’un profil polyvalent qui est à l’interface entre l’expertise technique et les compétences marketing. Pour cela, il doit maîtriser les techniques spécifiques du web : SEO (référencement gratuit), SEM (référencement payant), SMO (réseaux sociaux). Il peut travailler soit en indépendant soit être salarié d’une entreprise. Autre métier intéressant : social media manager. Sa mission majeure, c’est gérer l’image de marque d’une entreprise au niveau du numérique. Pour cela, il doit donc travailler à développer la présence de la marque sur les réseaux sociaux. A la différence du Community Manager qui ne fait qu’exécuter la politique de management stratégique de l’entreprise ou de la marque, le social media manager est l’initiateur et le concepteur de cette politique de communication digitale. Il doit mesurer l’audience de la marque sur la toile et veiller à sa bonne e-réputation. Dans un monde numérique sans cesse en mutation, ce profil doit faire preuve d’une grande réactivité. En outre, il doit absolument avoir une parfaite maîtrise de l’anglais, langue la plus répandue en ce domaine. Autre perspective professionnelle : chef de produit numérique. C’est un nouveau métier au cœur de la transformation digitale des entreprises. Il est tout simplement le responsable d’un produit numérique, qu’il s’agisse d’appli, de sites de e-commerce ou encore pour la promotion d’un nouveau logiciel. Il peut se spécialiser pour être chef de produit mobile ou chef de produit marketing web.

Les autres nouveautés 2020 dans les cursus numériques

Autre nouveauté : à partir de la rentrée 2020, l’Université Catholique de Lille ouvre un master Gestion et valorisation numérique des patrimoines culturels et immatériels. C’est la Faculté des Lettres et Sciences Humaines qui lance ce cursus à la croisée de l’informatique, la médiation culturelle et les sciences sociales. Au niveau du contenu des enseignements, outre bien sûr les outils numériques, on trouve des disciplines comme la muséographie, qui est la technique de valorisation et de conservation des collections de musées, ou encore des matières comme l’expographie qui est l’étude des techniques de mise en scène des expositions. Notez que l’université est très portée sur ce domaine du numérique puisqu’elle propose également un master Ecritures, lettres et éditions numériques. Il s’agit d’un cursus innovant dans lequel les étudiants apprennent à pratiquer de nouvelles formes d’écriture et de rédaction, narration adaptées à l’outil numérique. Les débouchés professionnels sont variés et de nouvelles perspectives ne cessent d’apparaître. Parmi les principaux métiers, citons gestionnaire de bases de données et de ressources documentaires. C’est lui qui assure l’accessibilité mais aussi la sécurité des bases de données d’une entreprise ou d’une administration, notamment en matière de cybersécurité. Il existe aussi le poste de responsable en stratégies numériques, c’est celui qui a en charge l’identité de la communication de la marque. On trouve aussi le rédacteur de contenus textuels, un métier en plein développement actuellement en raison du boom du e-commerce. Enfin, pour terminer ce tour d’horizon des nouveautés 2020 et sortir un peu du numérique, signalons l’école de commerce Neoma Business School qui ouvre à la rentrée 2020 plusieurs Masters of Science en langue anglaise. Il s’agit de cursus principalement dédiés aux domaines de la gastronomie et de la culture. On retrouve ainsi un MSc “Cultural and creative industries” et un autre “Wine and gastronomy”. Concernant ce dernier master, il s’agit d’un programme de 15 mois orienté sur le marketing, mais dans une perspectiveadaptée aux caractéristiques des marchés de l’agroalimentaire et de la gastronomie, des vins et spiritueux. D’ailleurs, à la rentrée 2020, Neoma Business School lancera plus d’une dizaine de nouveaux Masters of science.