L

es technologies numériques ont profondément changé le monde du travail et de l’entreprise. Parmi les phénomènes nouveaux : l’apparition des startups. Zoom sur ces jeunes pousse.

Une start-up, c’est quoi ?

La start-up, en langue anglaise, signifie littéralement, jeune pousse. En clair, il s’agit d’une jeune entreprise en phase de démarrage spécialisée dans l’innovation des technologies numériques. En d’autres termes, ce qui la caractérise c’est qu’elle doit apporter une valeur ajoutée à ses clients. Pour cela, ses membres doivent explorer, tester, expérimenter de nouveaux process afin de proposer un produit nouveau, inexistant jusqu’alors sur le marché. Le résultat de ce travail, c’est l’établissement d’un Business Model ou modèle économique. C’est le concept principal qui permet de définir la stratégie et la logique globale de la jeune société. Attention cependant à ne pas confondre Business Model et Business Plan. Ce dernier est un plan d’affaires chiffré. Il est en fait la déclinaison concrète et par étapes du Business Model. Dernière chose : une start-up est une structure provisoire destinée à d’agrandir pour devenir une entreprise à part entière. On ne peut pas rester éternellement jeune pousse !

Des exemples de startups qui ont réussi

En France, beaucoup de start-up ont vu le jour ces dernières années. Ce qui ne signifie pas qu’elles ont toutes abouti. Voici cependant un florilège de celles qui ont réussi. Vous verrez que cela concerne des domaines très variés.

Azendoo est une plateforme collaborative destinée au partage des informations pour les entreprises qui travaillent entre elles. Elle permet à des collaborateurs de diverses structures d’élaborer un projet à distance et sans contact physique. C’est particulièrement utile lorsqu’il s’agit de sociétés situés dans des zones géographiques éloignées ou pour des collaborateurs souvent en mobilité. Il s’agit donc à la fois d’une base de données d’informations et un outil de communication. L’avantage, c’est que l’on peut se passer avec cette plateforme de l’envoi d’emails et de réunions physiques. Parmi les fonctionnalités : l’établissement d’un calendrier, une carte des tâches à effectuer, les dates d’échéances, le copié-collé des tâches, le suivi, le multi-tagging (partage des tâches).

1001pharmacies, il s’agit tout simplement d’une pharmacie en ligne pour médicaments ne nécessitant pas d’ordonnance. Lorsque vous rentrez sur le site, vous trouver différentes rubriques (soins du visage, santé, maternité, sexualité et même vétérinaire !) avec l’ensemble des produits correspodant à chaque domaine (et leur prix). Les internautes ont le choix entre commander le produit en ligne ou se faire indiquer la pharmacie la plus proche de leur domicile pour aller eux-mêmes acheter le médicament souhaiter. Astucieux non ?

Payfit, cette boîte a tout simplement été désignée meilleure start-up française en 2017 par LinKedin. Il s’agit d’un logiciel de paiement en ligne destiné particulièrement au paiement des salaires des employés des entreprises. Plus besoin de comptable et plus d’erreurs de calcul : la paie et les déclarations sociales sont entièrement automatisées. La gestion de la paie se fait en seulement quelques minutes, plus de perte de temps. Parmi les principales fonctionnalités de ce logiciel : la génération et distribution automatique des bulletins de paie, la saisie et modification des variables de paie à tout moment, la veille légale et conventionnelle. Un incroyable gain de temps pour les entreprises !

Shippeo, dans le domaine du Supply Chain et du transport logistique, cette plateforme permet un suivi en temps réel des livraisons de l’entreprise. Son utilisateur a accès à toutes les informations concernant l’itinéraire du transporteur, qu’il s’agisse de transport routier ou même maritime. Plus de mauvaises surprises de retards de livraison.

>> Lire également : Devenir entrepreneur: les formations dans les écoles de commerce

La création d’une start-up en 8 étapes

En bref, créer une start-up, c’est :

    1. Avoir une idée originale et innovante
    2. Tester son idée par une étude de marché, un blog pour tester l’intérêt des internautes
    3. Créer un Business Model, soit définir la logique globale de votre concept
    4. Établir un Business Plan, soit la concrétisation chiffrée de votre idée
    5. Trouver des associés
    6. Mettre en place la structure juridique
    7. Intégrer un incubateur (structures au service des jeunes entrepreneurs)
    8. Lever des fonds