A l’heure du développement des énergies renouvelables, éoliennes et centrales solaires, les métiers de l’environnement connaissent un essor considérable. Il existe une grande diversité de cursus d’études qui y mènent. Gestion de l’eau, traitement des déchets, développement durable ou encore gestion des ressources naturelles, voici un tour d’horizon des principaux domaines d’activité porteurs d’emplois.

 

Des BTS et DUT en environnement pour être rapidement opérationnel

La gestion de l’eau et le traitement des déchets constituent une part essentielle des métiers de l’environnement. Si ce domaine vous attire et si vous optez pour des études courtes, les BTS (Brevet de Technicien supérieur) et DUT (Diplôme universitaire de technologie) forment en 2 ans des techniciens supérieurs très appréciés sur le marché du travail. Toutefois, sachez que l’admission y est soumise à une étude du dossier stricte ainsi qu’un éventuel entretien.

Ce type de formations s’adresse surtout aux bacheliers scientifiques, technologiques ou bac professionnel. C’est ainsi le cas du BTS Métiers des services à l’Environnement (MSE).

Le titulaire de ce diplôme s’occupe de la propreté des espaces de travail, de l’hygiène des équipements ou encore de la gestion des déchets au sein des espaces urbains. Vous devrez également passer 3 stages en entreprise d’une durée totale de 12 à 13 semaines au cours de votre parcours.

Vous souhaitez vous occuper de l’aménagement de barrages, d’infrastructures hydrauliques ou encore des réseaux d’assainissement dans une usine de traitement des eaux ? Le BTS Gestion et Maîtrise de l’eau (BTS GEMAU) vous permettra de travailler au sein de bureaux d’études, de stations d’épuration ou encore dans le secteur agricole.

Vous avez en outre la possibilité de poursuivre votre cursus d’études pour une Licence professionnelle dans les domaines de l’agroalimentaire ou l’agronomie. Vous êtes plus porté vers la biologie ?

Le BTS Biotechnologie forme des techniciens biologistes spécialisés dans les techniques de dépollution de l’eau par l’utilisation de bactéries. Il a également une bonne connaissance des différents types de vaccins et de la biologie moléculaire.

Si vous préférez évoluer en Institut universitaire de Technologie, (IUT), il existe là aussi de nombreuses offres de formation en France. A l’image du DUT Hygiène, sécurité en environnement (HSE) qui forme à des techniciens chargés de la sécurité dans les sites industriels ou les entreprises.

Vous aurez alors la responsabilité tant de la santé des personnes que de la protection de l’environnement en termes de pollution. Quant au DUT Génie thermique et énergie (GTE), il vous donnera la possibilité d’évoluer dans des domaines aussi divers que les transports ou le bâtiment.

En effet, le contenu de la formation comprend aussi bien des modules de mécanique des fluides, d’énergies renouvelables et environnement que des cours de communication et de langue étrangère.

 

Master en Environnement, des profils recherchés sur le marché du travail

Vous souhaitez vous spécialiser dans le domaine de l’environnement ? Il existe aujourd’hui une très grande offre de formation, avec des spécialités de plus en plus nombreuses.

Sachez que le contenu des cours, s’il est à dominante scientifique, avec des modules tels l’hydrologie ou le géologique, contient aussi des matières de culture générale comme le management ou la langue anglaise. Les diplômes disponibles sont d’une grande diversité, tel le Master en Management environnemental, le Master Gestion de l’eau ou encore un large éventail de Masters dédiés à la biodiversité et à l’aménagement des territoires.

 

Des Diplôme d’ingénieur à la pointe de la technologie

Piloter des projets de traitement des eaux, veiller au respect des règlementations en vigueur en matière sanitaire, travailler à l’accès à l’eau potable, telles sont parmi les missions de l’ingénieur en traitement des eaux. Ce chef de projet doit combiner des compétences techniques et managériales à la fois.

En effet, il est souvent amener à diriger des équipes à effectif parfois important. Il existe aussi d’autres spécialités dans l’ingénierie environnementale, tel le profil d’ingénieur d’études énergies renouvelables et efficacité énergétique. Sa mission principale est de proposer des solutions techniques pour réduire la consommation d’énergie au sein des divers bâtiments publics ou privés.

Pour cela, réalise des études de conception afin de répondre aux besoins tant en électricité qu’en matière de chauffage ou de climatisation. Au niveau du cursus à suivre pour devenir ingénieur, plusieurs voies d’accès sont possibles.

Vous pouvez soit passer par les CPGE (Classes préparatoires aux grandes écoles), soit intégrer directement une école d’ingénieurs avec prépa intégrée, soit encore effectuer un parcours universitaire en IUT ou par une Licence pro.

Il va de soi que les profils hautement scientifiques et technologiques sont retenus pour ce type de cursus extrêmement sélectif. Bon à savoir si vous souhaitez rejoindre l’Hexagone : il existe plus de 200 écoles d’ingénieurs en France et mieux vaut être dûment conseillé dans son choix.