Connaissez-vous la génétique ? Il s’agit d’une branche de la biologie qui consiste en l’étude de l’hérédité des êtres vivants. Il existe de nombreuses filières de formations en France, en Espagne et un peu partout à l’étranger. Zoom.

La génétique, science de l’hérédité

C’est en effet la définition de base : la génétique est la science de l’hérédité. Il s’agit d’une discipline issue de la biologie et qui a permis de nombreuses découvertes ces dernières années. En effet, cette science étudie les caractères héréditaires des individus, leur transmission au fil des générations et leurs variations et mutations. C’est ce qu’on appelle l’information génétique. Mais surtout, le grand progrès, cela a été la découverte de l’ADN (acide désoxyriboNucléique). C’est une macromolécule biologique présente dans toutes les cellules humaines et qui contient l’information génétique appelée génome. C’est ce qu’on appelle le patrimoine génétique de chacun, sa carte d’identité en quelque sorte. Notez qu’avec les innovations technologiques et numériques, ce domaine est en pleine évolution. Alors, si cette discipline vous intéresse, voici un tour d’horizon des principales formations à l’étranger.

>> Lire également : Une filière d’études innovante : la biomécanique

En France, des masters en biologie génétique

Si vous souhaitez étudier en France, sachez qu’il existe plusieurs masters avec des spécialités diverses. A commencer par l’université d’Aix-Marseille et son master Biologie-Santé, Parcours : Génétique humaine et médicale. Ce cursus  se propose de former à la recherche en génétique médicale des étudiants provenant de filières scientifiques et médicales. Parmi les débouchés professionnels de ce master, on trouve le métier d’Ingénieur spécialisé en génétique. Les secteurs d’activité concernés sont ceux de la recherche fondamentale, la recherche clinique et la recherche appliquée au diagnostic et à la thérapeutique dans le domaine des maladies génétiques humaines.

Concernant les enseignements, on trouve parmi les disciplines au programme : la Génétique et l’immunologie des maladies parasitaires, l’anthropologie bioculturelle ou encore la prévention des maladies métaboliques. De son côté, l’université de Bordeaux possède dans son offre de formation un master Biologie-Santé qui se décline en 3 parcours : Biologie Cellulaire, Physiologie et Pathologie ; Génétique moléculaire et cellulaire ; Microbiologie-Immunologie. Ce cursus permet aux étudiants d’acquérir permet d’acquérir les compétences théoriques et technologiques les plus récentes dans les domaines de la biologie, de la santé, et des dysfonctionnements pathologiques. L’objectif est de développer ces compétences pour leur communication, leur utilisation et leur mise en œuvre en Recherche et  Développement au sein de laboratoires de recherche ou en entreprises en biotechnologies et de santé. Le diplômé du Master Biologie-santé, parcours Génétique Moléculaire et Cellulaire (GMC), est polyvalent et possède une culture scientifique pluridisciplinaire. De plus, il est apte à gérer des projets en groupe et possède une grande autonomie de travail. La formation repose sur une approche équilibrée entre enseignements théoriques et pratique.

>> Lire également : Les études à l’étranger en ingénierie de la santé

Des formations sur la génétique et le cancer

C’est en effet l’offre de formation insolite de l’université de Rouen qui propose un Master Biologie Santé, Cancer, Différenciation, Génétique et Biothérapies. L’objectif de cette mention est d’une part de donner aux étudiants les acquis fondamentaux en sciences de la santé, d’autre part, de les faire bénéficier des dernières connaissances et découvertes actuelles en termes d’événements physiologiques, d’innovations techniques, diagnostiques, et thérapeutiques. Le point fort d ce master est son est son ancrage et sa proximité avec de nombreux domaines d’expertises en recherche biomédicale (cancer, cardiovasculaire, différenciation cellulaire, endocrinologie, génétique, imagerie, immunologie, intestin-nutrition, signalisation cellulaire). Ce qui constitue un avantage pour la professionnalisation des étudiants. En outre, ce cursus comprend une expérience pratique dans un laboratoire de recherche (public ou privé) ou dans une entreprise (6 mois de stage en M2 et minimum 2 mois de stage en M1). Parmi les compétences visées :

  • Produire des données expérimentales et leur analyse
  • Elaborer des rapports, notes de synthèse, et présenter ses résultats au sein d’une équipe ou face à un jury (toutes modalités écrites et orales)
  • Maîtriser le traitement informatique des données, gérer un réseau d’informations
  • Formuler des hypothèses de travail, élaborer des protocoles et préconiser des choix
  • Partager ses compétences théoriques et techniques avec des collaborateurs, des techniciens ou d’autres étudiants

>> Lire également : Quelles études à l’étranger pour les métiers de la chimie verte?

Des formations de pointe en Espagne et au Canada

Si vous souhaitez étudier en Espagne, il existe des formations de qualité à la pointe de la technologie. C’est notamment le cas de l’université de La Corogne qui propose un Master en Biologie moléculaire, cellulaire et génétique. Dans le domaine scientifique, l’étudiant acquiert les compétences pour travailler dans des laboratoires de recherche nécessitant des connaissances poussées dans les disciplines cellulaires, moléculaires ou génétiques. L’étudiant sera également en mesure de continuer à mener une carrière de chercheur et d’accéder à un programme de formation de doctorat. Voici la structure du programme (en anglais)

Techniques de biologie moléculaire, cellulaire et génétique :

Techniques cellulaires- Techniques Moléculaires

Progrès de la biologie moléculaire et cellulaire et de la génétique :

  • Biologie cellulaire avancée
  • Signalisation cellulaire
  • Mécanismes de variation génétique
  • Régulation de l’expression des gènes

En outre, de nombreuses options sont disponibles, citons parmi les plus importantes : la neurobiologie, l’immunologie, les cellules souches et thérapie cellulaire ou encore l’étude des chromosomes.

>> Lire également : Etudier en Espagne : l’Université Européenne de Madrid

Si vous souhaitez étudier au Canada, sachez que l’université de Montréal propose une Maîtrise en Biologie moléculaire avec plusieurs spécialisations possibles. Il s’agit d’un programme francophone multidisciplinaire dans le domaine de la biologie moléculaire et biologie cellulaire. Il se décline en 4 options :

Option générale : ce programme fournit au candidat une solide formation dans le domaine de la recherche et permet l’apprentissage des méthodes et techniques de base qui sont à la fine pointe de l’étude des macromolécules biologiques. Ils visent les champs suivants : génétique moléculaire, régulation de l’activité génétique, développement.

Option Biologie des systèmes : ce programme permet aux étudiants d’acquérir les concepts et la pratique de la biologie des systèmes, basée sur des technologies à haut débit telles que la génomique et la protéomique.

Option Maladies complexes chez l’humain : ce programme vous offre un programme d’études ciblé reflétant et regroupant la recherche en biologie moléculaire, génétique, signalisation et thérapies nouvelles des maladies complexes humaines.

Option Médecine cellulaire et moléculaire : ce programme propose une formation unique en recherche translationnelle dont le but est de mettre en relation la recherche fondamentale en laboratoire avec les besoins de la pratique en clinique. Elle met l’accent sur l’utilisation de technologies de pointe dans l’étude de maladies humaines pour développer de nouvelles approches diagnostiques et thérapeutiques rapidement accessibles aux patients.