Vous êtes intéressé par les différentes formes des cultures et civilisations humaines ? Pourquoi ne pas opter pour des études d’anthropologie en sciences humaines ? Si vous souhaitez étudier en France, il existe plusieurs spécialités en la matière.

L’anthropologie ou la compréhension des sociétés dans leur globalité

L’anthropologie est une discipline qui étudie les sociétés humaines les plus diverses dans leur complexité et leurs traditions. Tous les aspects sont analysés, depuis les habitudes alimentaires à la notion de famille en passant par les pratiques de travail et même la biologie et l’environnement dans lequel ils évoluent. Si vous souhaitez étudier en Fance, il existe de nombreux masters aux spécialités diverses. Tour d’horizon.

A l’université de Bordeaux, on propose un master en Anthropologie, parcours Cultures, Politique, Sociétés. Les étudiants y acquièrent les techniques qualitatives et statistiques pour dégager les enjeux culturels, politiques et identitaires de tous types de sociétés, modernes ou archaïques, du nord comme du sud de la planète. Cette partie théorique est complétée par un important aspect pratique avec une recherche de terrain approfondie sur les deux années de master. Cette enquête de terrain permet d’acquérir les principaux outils de l’investigation anthropologique : apprentissage de la langue et des codes, observation, entretien, croisement des sources. Ce parcours est assez pluridisciplinaire et regroupe des matières qui vont de la sociologie aux sciences politiques. A l’université Lyon2 le master d’Anthropologie se décline en 4 parcours :

  • Ethnologie des mondes contemporains (EMC) ;
  • Mobilités : Hommes, Temps et espaces (MHTE) ;
  • Nouveaux modes de médiation (NMM) ;
  • Cultural Differences and Transnational Processes (CREOLE).

Ces différents parcours combinent professionnalisation et formation par la recherche.

A la fin de cette formation, l’étudiant dispose de compétences facilitant l’accès aux métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur. Mais pas seulement car il acquière également les compétences pour accéder aux diverses professions requérant un certain niveau d’expertise, d’esprit critique et d’autonomie comme les bureaux d’études et les services de certaines administrations (chancelleries, culture, environnement). Les diplômés peuvent aussi exercer au sein d’ONG (Organisations non gouvernementales).

>> Lire également: Les universités et écoles les plus influentes sur Twitter en 2019

Un master en Expertise du patrimoine immatériel unique en Europe

L’université Toulouse-Jean Jaurès propose en effet un master d’Anthropologie, parcours Expertise Ethnologique en Patrimoine Immatériel unique en son genre en Europe. Ce cursus forme des experts en reconnaissance du patrimoine et en médiations culturelle. Jusqu’alors il n’existait aucun type de formation de ce genre. Il s’agit d’un parcours qui a comme objectif de répondre aux demandes croissantes des différents acteurs (villes, régions, Etats, communautés de pays…) de recrutement de profils ayant les compétences de reconnaissance, d’inventaire, de promotion d’éléments considérés comme « patrimoniaux ». Le titulaire de ce master doit pouvoir conduire un projet culturel dans sa globalité : conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion. Il doit donc disposer de compétences en management. Il doit également pouvoir mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif et en assumer les responsabilités. Enfin, pour terminer ce tour d’horizon (non-exhaustif) en France, sachez que l’université Paris-Nanterre possède dans son offre de formation un master Sciences Humaines et Sociales, parcours Ethnologie. Ce cursus  vise à former des ethnologues ou anthropologues de terrain. Le programme contient des unités d’enseignement portant sur des aires culturelles spécifiques, qui permettent une familiarisation avec des problématiques liées à des terrains lointains (Extrême-Orient, Asie du Sud-Est continentale et insulaire, Afrique subsaharienne, Monde arabo-musulman, Amérique) ou proches (Europe).

>> Lire également : Fiche-formation : les études de géographie

Les formations en Europe

Un peu partout en Europe, on trouve des cursus assez intéressants en ce domaine. Ainsi, si vous souhaitez étudier en Lituanie, sachez que Vytautas Magnus University propose un Master in Social Anthropology en langue anglaise. Ce cursus offre la possibilité de devenir un expert en analyse interculturelle et un médiateur de rencontres socio-culturelles. Il s’agit du premier programme d’anthropologie lancé dans les États Baltes ; Pour des études au Royaume-Uni, sachez que university of St Andrews propose un Master of Science en anthropologie sociale et études amérindiennes. Il est destiné aux étudiants souhaitant une spécialisation ethnographique et historique dans les Amériques. Le programme vise à sensibiliser les étudiants aux thèmes et tendances de la recherche en études amérindiennes et à les préparer au travail de terrain anthropologique. Enfin, terminons ce petit tour d’horizon européen par des études aux Pays-Bas avec Vrije University (Université Libre d’Amsterdam) qui propose un Master en anthropologie sociale et culturelle en langue anglaise. C’est un programme original qui combine à la fois des disciplines de développement durable avec d’autres matières de culture générale comme la philosophie ou l’analyse des identités. Une recherche de terrain de trois mois est réalisée par les étudiants à l’issue de ce parcours. Il existe plusieurs perspectives de carrière variées allant de la recherche dans des instituts universitaires ou non universitaires au travail d’ONG ou d’agences gouvernementales dans les domaines du développement, de l’aide, de la gouvernance et du conseil pour les entreprises privées et le journalisme.