Si vous souhaitez poursuivre des études à l’étranger pour un cursus en informatique et numérique, sachez que de nouveaux parcours sont créés pour cette rentrée 2021-2022, notamment en France. Zoom sur des Masters insolites à l’université Aix-Marseille.

Des masters nouveaux en informatique

Vous souhaitez poursuivre des études à l’étranger dans le domaine de l’informatique ? Sachez alors que de nouveaux cursus ont été ouverts pour cette rentrée 2021-2022, notamment en France. Les technologies numériques, notamment les nanosciences sont en constante évolution, d’où la nécessité pour les établissements d’enseignement supérieur d’étoffer leur offre de formation. Des emplois de haut niveau dans le monde de l’entreprise, ainsi que dans celui de la recherche sont à pourvoir car les recruteurs sont de plus en plus intéressés par ce type de profil. La sécurité informatique, l’intelligence artificielle et la gestion des Big data sont des compétences prisées par les employeurs aujourd’hui. Des métiers comme Big Data Architect, l’architecte des données numériques chargé de leur stockage et leur optimisation, ou encore le métier de Business Intelligence Manager, l’expert en informatique décisionnelle, sont de plus en plus en vogue. Voici un aperçu de formations nouvelles en ce domaine qui ne cesse d’évoluer.

Si vous souhaitez étudier en France, sachez tout d’abord que l’université Aix-Marseille propose un master Informatique qui se décline en 6 parcours dont 2 nouveautés :

Parcours : Fiabilité et sécurité informatique (FSI) : Les métiers visés par ce cursus sont ceux du large champ de la sécurité informatique (applications sécurisées, management de la sécurité, administration d’infrastructures, normes et qualité, audit de sécurité, R&D). La formation apporte des compétences développées en sécurité et fiabilité des applications (web, mobiles, embarquées), en sécurité organisationnelle, en sécurité des réseaux, en hacking éthique, en protocoles et architectures cryptographiques, en méthodes formelles. L’accent est mis sur le travail en équipe, sur des projets concrets, bénéficiant de l’apport des professionnels intervenant dans la formation.

Parcours : Intelligence artificielle et apprentissage automatique (IAAA) : le parcours IAAA introduit les avancées les plus récentes en intelligence artificielle et forme les étudiants à l’exploitation des méthodes et techniques associées dans des applications innovantes. Les thèmes abordés sont l’apprentissage automatique, l’apprentissage profond, le traitement automatique du langage naturel, la modélisation et de la résolution de problèmes à base de contraintes, et la représentation et le traitement des connaissances. Ces thèmes s’inscrivent notamment dans le cadre de la science des données et de l’informatique fondamentale.           

Parcours : Informatique et mathématiques discrètes (IMD) :     Ce parcours vise à former des étudiants capables de raisonner à l’aide des formalismes suivants : algorithmique, logique, automates et autres modèles de calcul. Ils devront acquérir une expertise avancée sur ces domaines et être en mesure de les utiliser pour modéliser de manière rigoureuse un problème informatique à résoudre.

Parcours : Géométrie et informatique graphique (GIG) : le parcours GIG s’articule autour de la modélisation 3D, de l’informatique graphique et de la géométrie appliquée. Les objectifs pédagogiques ont autant une orientation « professionnelle » que « recherche » : le modèle géométrique étant au cœur des problématiques, il s’agit notamment de travailler sur les méthodes de génération automatique d’objets 3D et sur les algorithmes de traitement de la géométrie dans les contextes de la conception assistée par ordinateur, du rendu, de l’animation, de la réalité virtuelle et augmentée et de l’industrie du jeu vidéo.

Parcours : Ingénierie du développement logiciel (IDL) : il s’agit de former des informaticiens aux problématiques du développement logiciel, à savoir l’expression des besoins, la spécification, la conception, la réalisation, la vérification de la qualité et le déploiement. Les étudiants réaliseront de la sorte des solutions logicielles sécurisées et de qualité dans des environnements complexes afin d’aider les entreprises à développer leur système d’information et faciliter leur évolution vers une économie orientée vers le numérique.

Parcours : Science et ingénierie des données (SID) : La prolifération de données massives, les Big data, dans divers domaines d’application a abouti à l’émergence de la discipline nouvelle de science de données (SD) dont l’objet est d’extraire des connaissances, ou de la valeur, à partir de données. L’objectif de ce cursus est de former des ingénieurs et des chercheurs en science de données en capacité de comprendre et de concevoir des solutions applicatives à des problèmes relevant de différents cycles de vie de la donnée. En particulier, ils développeront des compétences dans les domaines suivants :

La collecte de grandes masses de données et leur stockage

L’analyse des données, la recherche d’information et l’extraction de connaissances

Le raisonnement sur ces connaissances pour la prise de décision et la production de valeur.