C’est officiel : l’intelligence artificielle est en marche. Cette innovation sans précédent va transformer massivement nos quotidiens, y compris notre rapport au travail. Avec l’intelligence artificielle, les machines et les logiciels auront la capacité d’exécuter une large palette de fonctions, normalement associées à l’intelligence humaine tels que l’apprentissage, le raisonnement et la prise de décision.

Cela va permettre d’automatiser encore plus de tâches dans le travail, ce qui pourrait rendre plusieurs métiers obsolètes dans les années à venir. Assurer sa carrière future, c’est le souci de tout étudiant. C’est pour cette raison qu’il est important de suivre cette tendance et ses effets sur le monde du travail, pour mieux s’orienter à l’avenir.

Surpassés par l’intelligence artificielle ?

L’intelligence artificielle regorge de possibilités. Devant cette innovation technologique, l’humain est vite dépassé, ses limitations sont dévoilées au grand jour.

Les ordinateurs dotés d’intelligence artificielle sont capables de traiter des milliards d’informations à la fois, pour prendre la meilleure décision pour le traitement d’une chimiothérapie le plus approprié à un patient, ou encore l’investissement le plus judicieux à faire pour un entreprise.

Ainsi, ces nouveaux outils ont le potentiel de transformer profondément nombre de métiers et le rôle qu’y tient la personne humaine.

Les profils qualifiés désormais concernés

Jusque-là, le développement de l’automatisation a surtout atteint les métiers non-qualifiés ou manuels. Aujourd’hui, les métiers de caissier, de mineur ou d’ouvrier de production à la chaîne sont quasiment obsolètes. Mais avec l’intelligence artificielle, ce sont aussi les profils qualifiés qui seront touchés.

La raison en est que cette innovation permet aux machines et aux logiciels de performer des tâches de plus en plus complexe, et surtout d’apprendre au progressivement et de mettre en application les connaissances cumulées comme un être humain.

D’ailleurs, des métiers tels que la traduction et la chirurgie commencent déjà à être affectés par cette technologie. L’intelligence artificielle commence vraiment à concurrencer le potentiel humain. D’autant que les logiques d’efficacité, de durabilité et de réduction des coûts penchent tous pour l’intelligence artificielle.

Les métiers les plus concernés par l’intelligence artificielle

La médecine

Avec l’intelligence artificielle, le diagnostic et le traitement s’amélioreront considérablement. Un ordinateur doté d’IA est beaucoup plus performant qu’un humain pour enregistrer et analyser une quantité colossale d’informations et prendre la prendre la meilleure décision pour un patient.

La chirurgie, qui demande beaucoup de précision et de minutie, n’est pas en reste. En mai 2016, pour la première fois, une machine a réalisé une opération de manière totalement autonome. Un robot chirurgien peut se montrer beaucoup plus précis et habile qu’un chirurgien humain.

La traduction

Les langues comportent beaucoup de subtilités, elles demandent une capacité de compréhension qui était jusque-là l’apanage des humains. Google Traduction n’est pas si près de concurrencer un véritable traducteur ou interprète.

Mais globalement, les outils de traduction automatique ne cessent de se perfectionner ces dernières années.. Désormais, on voit l’émergence de la traduction automatique adaptative qui repose sur le « machine learning » pour rendre l’outil de traduction toujours plus performant et précis.

Le droit

Avec le déploiement du Big Data et le développement de l’intelligence artificielle, il est tout à fait possibles que des algorithmes sophistiqués prennent en charge certaines des tâches de l’assistant juridique.

De plus en plus de cabinets d’avocats ont recours à des logiciels pour analyser les documents légaux et aider à la préparation d’un procès. Leur force de calcul et la rapidité de leurs analyses sont définitivement des avantages sur l’assistant juridique humain.

La comptabilité

La dématérialisation et l’automatisation de la data auront le même effet sur le métier de comptable. C’est d’ailleurs l’un des métiers les plus susceptibles d’être affectés par l’intelligence artificielle. Le Groupe Shell et Baker Hughes a développé une application IA appelée « Amelia » capable de condenser les tâches d’un comptable.

Cela dit, dans un premier temps, ce genre de technologie ne sera accessible qu’aux grandes entreprises. Les petites et moyennes entreprises continueront de faire appel aux comptables humains.

L’industrie automobile

Déjà, les emplois sur les chaînes de montage automobile et autres ont été fortement affectés par l’automatisation. Mais avec l’intelligence artificielle, c’est tout le produit automobile qui est transformé.

Les voitures automatisées voient le jour et elles sont généralement  plus sûres que celles conduites par des humains. En effet,  les machines ne sont pas sujettes à l’inattention et à l’oubli, contrairement aux personnes humaines.

Avec l’auto-conduite et l’augmentation de la sécurité sur les routes, c’est aussi l’assurance automobile qui deviendra de moins en moins utile.

Comment faire face à l’intelligence artificielle ?

Transformer l’enseignement

L’intelligence artificielle va profondément transformer le monde du travail à l’avenir. La préparation à ce nouveau défi commence par l’enseignement, et ce dès les premières années d’étude.

Les politiques de formation doivent être revues sur un plan global pour adapter les étudiants aux enjeux futurs et les aider à s’intégrer au marché du travail à l’ère de la dématérialisation et de l’automatisation élargies. L’enseignement doit être plus personnalisé et se centrer sur les habilités créatives de l’humain.

Développer le propre de l’humain

Nous devons développer la créativité et la culture générale pour nous démarquer. Des disciplines comme l’histoire, la philosophie et autres savoirs transversaux sont vraiment le propre de l’être humain.

En effet, les sciences humaines demandent une capacité de réflexion et de synthèse qu’il est difficile de reproduire en algorithme. Ainsi, ces branches pourraient donc être déterminantes pour l’avenir professionnel.

Réorienter sa carrière

Dans les domaines de l’ingénierie et du numérique, il existe un certain nombre de métiers qui ne seront pas affectés par le boom de l’intelligence artificielle. Certains sont même requis pour accompagner cette évolution. Les métiers du Big Data sont plus demandés que jamais, notamment les métiers liés à la gestion des données et à leur sécurisation.