Si les études en informatique vous attirent, alors vous serez probablement intéressés par les nouveaux masters en Internet des objets. Il s’agit de cursus passionnants à la pointe des dernières technologies numériques. Pour des formations à l’étranger, en France ou au Canada notamment, voici ce qu’il faut savoir.

L’internet des objets, un secteur en plein essor

Dans les domaines de lʹinformatique et du marketing digital, lʹinternet des objets  représente une véritable révolution numérique 3.0. L’internet des objets ou IOT pour Internet of Things se définit comme l’interconnexion entre internet, des objets, des environnements et des humains. Il est considéré comme l’un des outils les plus puissants pour créer, modifier et partager un nombre considérable d’informations et de données, les fameuses Big Data. D’ici moins de 5 ans, on prévoit plus 50 milliards d’objets connectés sur le marché, c’est dire l’importance de ce secteur. Dans le secteur du B2B, les champs d’application se multiplient et promettent un essor fulgurant notamment dans la gestion de l’énergie dans les bâtiments, dans les domaines de l’industrie, de l’agriculture, de la sécurité, du transport et même dans la filière santé, avec par exemple la montre connectée qui permet de mesurer le taux de glycémie pour les personnes diabétiques. Au cœur de l’internet des objets se trouve la capacité de l’objet à s’interconnecter et à interagir avec son environnement physique. Il regroupe donc :

  • Les objets connectés directement à internet
  • Le machine to machine -M2M- c’est-à-dire la communication entre machines et l’accès au système d’information sans intervention humaine que ce soit Bluetooth, RFID, Wifi, 4G et bientôt la 5G…
  • Les « smart connected devices » tels que les tablettes ou smartphones

Pour sa part, l’université de Poitiers  propose un master Objets connectés, mention Traitement du signal et des images. L’objectif du Master est d’offrir une sélection de cours et de projets qui permet aux étudiants d’acquérir les niveaux de compétences recherchés pour des professions hautement techniques, des emplois de R&D et innovation en entreprise ou de recherche dans des laboratoires publics et universitaires. Au programme des cours : les capteurs intelligents, l’électronique embarquée, les systèmes communicants, les nouvelles générations 5G, le computer vision et l’intelligence artificielle en interaction dans les écosystèmes d’objets connectés.

Les Masters informatique en objets connectés

Pour une formation à l’étranger, il existe plusieurs cursus intéressants. Commençons d’abord par les études en France. Ainsi, lʹuniversité Bourgogne Franche-Comté  propose un master IOT Internet of Things. Le master Internet des Objets a pour objectif de former des spécialistes de haut niveau dans les domaines de la conception, du développement et du déploiement de solutions mobiles distribuées intégrant des objets connectés. D’après le TCAC (taux de croissance annuel composé), le marché de l’internet des objets atteindra 560 milliards de dollars d’ici 2022 et continuera de croître de 20% par an. Ce marché est actuellement de 170 milliards de dollars. D’un point de vue technique, l’IdO, internet des objets, est à l’intersection des réseaux, de l’informatique en nuage (« cloud computing »), des mégadonnées, soit les big data, des technologies de développement mobiles, du calcul distribué et enfin des systèmes embarqués. Les étudiants acquièrent ainsi les compétences pour concevoir des prototypes et créer des applications mobiles, veiller à la sécurité des systèmes d’objets connectés ou encore assurer la programmation de robots modulables pour l’exécution de tâches complexes. Parmi les principaux enseignements au programme :

  • Développement mobile (conception, développement et déploiement d’IdO et d’applications mobiles)
  • Infrastructures et routage des objets connectés (exploration de l’architecture et des équipements-clés pour les objets, communication et protocoles de routage pour l’IdO)
  • Exploration de données numériques (connaissances de base en mégadonnées et en outils d’apprentissage automatique)
  • Gestion d’équipe et communication
  • Anglais
  • Lire également : Géographie numérique et télédétection : les études en géomantique

Des formations de pointe au Canada

Si vous souhaitez étudier au Canada, sachez que le pays est très en avance en matière de technologies numériques et dʹintelligence artificielle. Ainsi, lʹÉcole de Technologie Supérieure de lʹuniversité du Québec propose une Maîtrise en Génie des technologies de lʹinformation. Ce programme francophone est particulièrement orienté sur lʹinternet des objets, la reconnaissance des images, les médias numériques et les jeux vidéo. Ce cursus permet aussi acquérir des compétences avancées sur les villes intelligentes, la smart city. Il s’agit d’une ville qui s’appuie sur la collecte et l’utilisation de données pour optimiser son organisation et sa gestion. Par le biais de capteurs, la ville appréhende les comportements et les habitudes de ses habitants afin de leur fournir, en temps réel, une meilleure information, une meilleure offre de services tout en économisant mieux les ressources énergétiques. Parmi les principaux enseignements au programme, on retrouve : réalité virtuelle et réalité augmentée, simulation physique, intelligence artificielle et apprentissage machine ou encore réseaux cognitifs et autonomes. Les systèmes embarqués et lʹinteraction humain machine et humain ordinateur sont également analysés. Toujours pour étudier au Canada, on trouve également lʹuniversité de Sherbrooke qui possède dans son offre de formation un Baccalauréat en Génie informatique. Sa partie objets connectés est consacrée notamment aux interfaces d’entrées et sorties, aux systèmes d’exploitation, le traitement numérique des signaux, la robotique ou encore les différents réseaux sans fil. Notez que 5 stages de 4 mois chacun sont obligatoires pendant ce cursus.