BTS

Après avoir décrochés son précieux sésame du baccalauréat, se pose la question de l’orientation. Pour ceux qui ont choisi d’étudier en France et qui ont opté pour une formation courte, le choix du BTS peut se révéler pertinent. Décryptage.

Le BTS, une formation postbac en 2 ans

Dans le cadre d’un projet d’études en France, ceux qui souhaitent s’orienter vers une formation courte peuvent choisir le BTS, Brevet de technicien Supérieur. Ce diplôme se décline en une centaine de spécialités différentes qui vont du bâtiment à l’environnement. Vous pouvez par la suite soit intégrer le marché du travail soit poursuivre vos études supérieures, vers une licence professionnelle par exemple et même jusqu’au master. Pour la session 2021 de Parcoursup, environ 931.000 candidats ont confirmé au moins un vœu. Parmi eux, 30%, soit plus de 279.000, ont choisi de s’inscrire en BTS. Au programme de ce cursus en deux ans : une trentaine d’heures de cours par semaine, des exercices à faire à la maison, et un objectif professionnalisant pour un cursus qui mêle théorie, pratique et proximité avec les enseignants. Voici les bonnes raisons de choisir ce type de parcours très apprécié sur le marché du travail.

Une insertion professionnelle rapide

Le BTS, c’est une insertion professionnelle rapide sur le marché du travail. Les entreprises apprécient beaucoup ce type de profils qui présentent l’avantage d’être immédiatement opérationnels. Ce diplôme professionnel permet à plus de deux jeunes diplômés sur trois de trouver un emploi dans l’année suivant son obtention. En outre, les étudiants peuvent continuer d’améliorer leur pratique professionnelle tout au long de la vie. C’est la stratégie adoptée par certains qui souhaitent acquérir ou renforcer leurs compétences grâce à la formation continue par exemple.

Un encadrement efficace

L’incontestable avantage du BTS tient à ses effectifs réduits. Cette formation sélective à l’entrée permet de fonctionner en petite classe, en continuité avec le lycée. Vous n’êtes donc pas trop dépaysé, contrairement à ceux qui choisissent l’université. L’effectif des BTS oscille en effet entre 24 et 30 élèves. Tout au long des deux ans de BTS, les étudiants bénéficient d’un soutien pédagogique et méthodologique important et sont très encadrés par les professeurs. Cela oblige les étudiants à fournir un travail régulier. C’est indispensable pour réussir en BTS. Ce suivi personnalisé permet au jeune de progresser rapidement. Il faut savoir que le BTS impose un rythme de travail soutenu. Il vous faudra compter autant d’heures de cours qu’en terminale soit 30 à 33 heures réparties entre les cours magistraux, les travaux dirigés et les travaux pratiques sans compter bien évidemment le travail personnel entre les devoirs et les projets à rendre.

Un diplôme ancré dans la réalité du marché du travail

Les stages et les projets professionnels occupent entre la moitié et les deux tiers du programme d’un BTS, selon la spécialité choisie. Il y a beaucoup d’études de cas en mode projet. Pendant les deux années de formation, les étudiants ont une problématique à travailler en groupe, à laquelle ils doivent apporter une réponse. Ils y consacrent un certain nombre d’heures par semaine et présentent ensuite le résultat de leur travail à l’oral devant un jury composé d’un professeur et d’un professionnel. Les stages de plusieurs semaines, 5 à 7 semaine par stage, permettent aussi aux jeunes de découvrir très tôt le monde de l’entreprise. Ainsi, les notions abordées en cours sont très rapidement rattachées à la réalité du travail. Enfin, dernier avantage du BTS : vous avez la possibilité de changer d’avis à la fin du cursus. En effet, une fois votre diplôme obtenu, si vous avez finalement choisi de continuer vers des études supérieures en licence et même master, vous avez la possibilité de le faire. Un dernier chiffre sur le taux de réussite au BTS : il est de 81 % dans le public, 86 % dans le privé.