Si vous avez le projet de poursuivre des études en France dans le domaine de la santé et du paramédical, voici une bonne nouvelle : la création à partir de 2021 du diplôme de grade master en kinésithérapie après 5 années d’études.

De nouvelles perspectives pour les étudiants en masso-kinésithérapie

Pour ceux qui veulent partir étudier en France dans le domaine du paramédical, la nouvelle est bonne concernant leurs études de santé : il s’agit de la création du grade de master en masso-kinésithérapie à partir de 2021. À compter de cette année, tous les étudiants en masso-kinésithérapie pourront obtenir leur diplôme de grade de master après 5 ans d’études. En 2015, le passage des études de trois à cinq ans était déjà une première étape. Il faut savoir qu’avant d’entrer en Institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK), les étudiant doivent effectuer une première année d’étude universitaire en PASS (parcours accès Santé Spécifique), en L.AS (licence option accès Santé), ou encore en licence de biologie. Mais cette première année de formation, pourtant obligatoire, n’était pas réellement comptabilisée au niveau des crédits ECTS. C’est désormais chose faite, les cinq années d’études sont désormais entièrement reconnues comme telles. D’où l’obtention d’un grade de master pour les futurs diplômés. Ce grade de master permet déjà d’ouvrir de belles perspectives, notamment pour l’accès au doctorat et à la recherche.

L’organisation de la formation en kinésithérapie

La formation de masso-kinésithérapie fait partie des études paramédicales et permet de devenir professionnel de santé. Au travers d’un parcours théorique et pratique, l’étudiant devient le futur soignant de demain intégré au système de santé. Le cursus est composé de 5 années. Après une première année universitaire les étudiants peuvent être admis en Institut de formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK : il en existe 47) durant 4 années. La formation s’organise en 2 cycles de 2 année. Le premier cycle est une découverte de l’aspect théorique du métier ainsi que ses techniques fondamentales, ainsi que l’abord plus particulier du système de santé. Le second cycle vise un développement des compétences diagnostics et la prise en charge raisonnée des patients. Pendant sa formation, l’étudiant réalise 7 stages auprès de kinésithérapeutes pendant lesquels il doit valider différents domaines de compétences. La formation comporte également une initiation à la recherche scientifique en vue de sensibiliser les futurs thérapeutes à l’utilisation de techniques basées sur des preuves objectives. A l’issue de la formation, l’étudiant devient professionnel de santé avec un diplôme d’Etat en masso-kinésithérapie. Il possède également 60 ECTS pour la première année universitaire et 240 ECTS pour les 4 années en IFMK. Quelles sont les principales compétences du kinésithérapeute ? En voici, un aperçu extrait du référentiel de compétences officiel pour ce métier :

Compétence 1 : Analyser et évaluer sur le plan kinésithérapique une personne, sa situation et élaborer un diagnostic kinésithérapique

Compétence 2 : Concevoir et conduire un projet thérapeutique en masso-kinésithérapie, adapté au patient et à sa situation spécifique

Compétence 3 : Concevoir et conduire une démarche de promotion de la santé, d’éducation thérapeutique, de prévention et de dépistage

Compétence 4 : Concevoir, mettre en œuvre et évaluer une séance de masso-kinésithérapie

Compétence 5 : Établir et entretenir une relation et une communication efficientes dans un contexte d’intervention en masso-kinésithérapie

Compétence 6 : Concevoir et mettre en œuvre une prestation de conseil et d’expertise dans le champ de la masso-kinésithérapie

Compétence 7 : Analyser, évaluer et faire évoluer sa pratique professionnelle

Compétence 8 : Rechercher, traiter et analyser des données professionnelles et scientifiques

Compétence 9 : Gérer ou organiser une structure individuelle ou collective en optimisant les ressources

Compétence 10 : Organiser les activités et coopérer avec les différents acteurs

Compétence 11 : Informer et former les professionnels et les stagiaires en formation