Si vous êtes intéressé par des études en France en sciences politiques, sachez que la prestigieuse école Sciences Po est un excellent tremplin pour l’insertion professionnelle de ses lauréats. Une enquête le confirme.

A Sciences Po, beaucoup de débouchés dans le secteur privé

Si vous souhaitez effectuer des études en France et que le domaine des sciences politiques vous intéresse, sachez que la prestigieuse école Sciences Po vous offre l’opportunité de formations de qualité débouchant sur une très bonne insertion professionnelle des lauréats. La mission première de Sciences Po est de former des professionnels de haut niveau appréciés dans des secteurs public et privé. Sciences Po est une université de recherche en sciences sociales forte d’une communauté scientifique de plus de 230 chercheurs de rang mondial, qui analysent les phénomènes sociaux, économiques et politiques. Des recherches développées en lien étroit avec la société, qui éclairent les enjeux contemporains dans toute leur complexité, et enrichissent le débat public.  L’enquête menée sur l’insertion des étudiants de Sciences Po dans le marché du travail montre que les diplômés trouvent un emploi toujours plus facilement, et de plus en plus dans le privé. Chaque année, la prestigieuse école donne un aperçu de l’activité professionnelle de ses alumni (les anciens élèves). Voici c qu’il en ressort.

>> Lire également : Enquête sur l’insertion professionnelle des diplômés ds Grandes Ecoles

91%de taux d’insertion professionnelle à la sortie d’école de Sciences Po

C’est en effet le chiffre de l’enquête réalisée en 2019 concernant la promotion 2018 : 91% des lauréats trouvent un emploi à leur sortie d’école. Un chiffre en augmentation par rapport à l’année précédente où, ils sont 87% à avoir trouvé leur emploi dans les six mois.  À Sciences Po, certains étudiants sont contactés par des entreprises avant même d’avoir décroché leurs diplômes. Ainsi, ils sont 44% de ceux qui sont en emploi actuellement à avoir trouvé leur job durant leurs études et avant l’obtention de leur diplôme. Concernant la poursuite d’études, ceux qui ne souhaitent pas travailler directement après leur diplôme sont majoritairement en reprise d’études. Ils sont en effet 13% à poursuivre des études universitaires après leur diplôme(contre 15,9% en 2018) et 5% ont décidé de ne pas intégrer tout de suite le marché du travail (certains pour poursuivre des études doctorales).

>> Lire également : Ecoles de commerce: classement 2018 des meilleurs Masters de Management

Quels sont les métiers sur lesquels débouche Sciences Po ?

L’enquête d’insertion des élèves de Sciences Po constate que l’Audit et le Conseil restent les domaines d’activité les plus prisés, avec 19% d’anciens de la promo 2018 qui y travaillent aujourd’hui. Viennent ensuite l’administration publique (15%), la Finance et l’Assurance (10%, en augmentation par rapport à l’an dernier) et les ONG ou associations (6%, en baisse). L’étude met enfin l’accent sur le bien-être au travail. Si les diplômés de Sciences Po ne sont que 55 % à être satisfaits de leur salaire, ils sont en revanche 86% à être satisfaits de leur emploi, et 77 % y aiment leurs conditions de travail. Il n’y a rien d’étonnant à cela.  Sciences Po s’impose aujourd’hui comme une université de rang mondial : des diplômes et une recherche mondialement reconnus, une communauté multiculturelle qui compte 49% d’étudiants internationaux issus de 150 pays, un réseau de près de 480 partenaires et plus de 40 doubles diplômes dans le monde entier.

Comment accéder à Sciences Po ?

Jusqu’à présent, il existait trois voies d’admission possibles: un concours d’entrée, une procédure internationale réservée aux candidats internationaux passant un baccalauréat français à l’étranger et enfin la procédure des conventions d’éducation prioritaire dédiée aux quartiers défavorisés de France.. Les fameuses épreuves communes d’admission qui constituaient le concours d’entrée étaient jusqu’à maintenant : la dissertation d’histoire, et puis épreuve à option au choix: littérature et philosophie, mathématiques, sciences économiques et sociales et épreuve de langues vivantes: anglais, allemand, espagnol, italien, arabe, chinois, portugais ou russe. Tout cela va disparaître définitivement pour de nouvelles procédures d’admission. Ainsi, les trois voies d’admission actuelles laisseront place à une seule procédure. L’ensemble des candidats seront désormais évalués sur quatre mêmes critères à savoir leurs parcours scolaires de la seconde à la terminale, leurs moyennes aux épreuves écrites du bac, leurs profils et leurs motivations à travers un dossier de candidature ainsi qu’un entretien oral. Il n’y aura donc plus d’examen écrit.

>> Lire également : Les études en analyse et politique internationale

En Espagne, des études de qualité en sciences politique

Si vous souhaitez étudier en Espagne, sachez qu’il existe un large choix d’offre de formation e la matière. Ainsi, l’Université Européenne de Madrid propose un Global Bachelor’s Degree in International Relations. Il s’agit d’un programme anglophone de 4 ans en langue anglaise. Il s’agit d’un programme complet et contemporain de sciences politiques et de relations internationales dans le but de doter les étudiants de connaissances approfondies et de compétences avancées qui leur permettront d’analyser les développements intervenus dans le monde entier dans les domaines de la politique, de la sécurité et de la diplomatie,  droit et économie. Si les Balkans vous attirent, et  pour des études en République Tchèque, il existe une excellente université qui s’appelle University of New York in Prague qui propose un Programme Bachelor Relations Internationales. Il s’agit d’un cursus destiné à ceux qui veulent travailler dans un environnement professionnel mondialisé. En effet, l’objectif de ce programme est de préparer les étudiants à penser de manière théorique et analytique la politique et à l’économie du monde d’aujourd’hui globalisé, tout en utilisant la technologie moderne et la pensée éthique pour résoudre des problèmes dans un environnement multiculturel. Au programme des cours, on retrouve :

  • Macroéconomie
  • Politique internationale
  • Intégration européenne
  • Systèmes économiques comparatifs
  • Statistiques pour les affaires et l’économie
  • Organisations internationales
  • Commerce et finance internationale
  • Systèmes politiques comparés
  • Politiques économiques de l’Union européenne

Il s’agit d’un programme anglophone, de plus le style d’enseignement interactif et dynamique de la faculté est unique. Beaucoup de professeurs de l’université sont recrutés aux Etats-Unis. L’enseignement supérieur en République Tchèque est de grande qualité, en outre, si vous souhaitez poursuivre des études à l’étranger, sachez que c’est un pays très accueillant pour les étudiants internationaux.

 

Les 10 secteurs d’activité préférés des diplômés de Sciences Po