Études de santé : le master Biologie intégrative de l’université de Paris

Vous souhaitez poursuivre une formation approfondie en biologie associée à la physiologie ? Dans le cadre d’études en France, nous vous présentons le cursus master en Biologie intégrative de l’université de Paris.

La biologie intégrative, une formation approfondie en physiologie

Dans le cadre d’un projet d’études en France, nous vous présentons cette fois-ci une discipline assez récente issue du champ de savoir médical : il s’agit de la biologie intégrative. Il s’agit d’une ingénierie du vivant dont l’objectif est de montrer comment la compréhension de la biologie et de la biodiversité des organismes dans leur environnement peut être valorisée par l’homme pour des usages et des applications innovants et durables. Il s’agit donc d’une formation approfondie en physiologie centrée autour des interactions du vivant avec son environnement. Il s’agit d’une formation multidisciplinaire qui fait intervenir plusieurs disciplines scientifiques. Les secteurs d’activités visés sont les suivants : santé, Recherche & Développement, Productions animales, Productions végétales, Biotechnologies. Plus spécifiquement les domaines visés incluent : Culture et production animale, chasse et services annexes, Sylviculture et exploitation forestière, Industries alimentaires, Industrie chimique, Industrie pharmaceutique. Nous vous présentons dans cet article le master Biologie intégrative et physiologie de l’université de Paris.

Le master Biologie intégrative et physiologie

Le master Biologie intégrative et Physiologie de l’université de Paris en France est une formation approfondie en physiologie des organismes eucaryotes (le terme eucaryote désigne l’ensemble des organismes unicellulaires ou multicellulaires dont les cellules sont dites « eucaryotes »). Le cursus est centré autour de :

  • les grandes fonctions physiologiques : une coopération entre organes/systèmes

 

  • les interactions avec l’environnement

 

  • les perturbations physiologiques et pathologies, interactions biotiques

 

  • Des approches intégrées, multidisciplinaires et multi-échelles (des molécules à l’organisme complexe)
  • Des spécialisations et des débouchés diversifiés (laboratoires et entreprises)

La formation est délibérément multidisciplinaire à l’échelle intégrée, cellulaire et subcellulaire. Concernant les enseignements, l’accent est mis sur les relations structure-fonction à l’échelle moléculaire, les mécanismes régulateurs en matière de génétique, la signalisation (reconnaissance, production et transduction de signaux), les grandes fonctions cellulaires, les mécanismes cellulaires du développement, les grandes fonctions à l’échelle de l’organisme, leurs pathologies et leurs perturbations. Il existe 2 parcours en Master 1 : Physiologie animale et pathologies humaines (PAPH), Sciences du Végétal (SV). Ensuite, on retrouve 7 parcours en Master 2 :

– Nutrition, Métabolisme énergétique, Signalisation (NuMéSi),

 

– Reproduction et Développement (ReproDev),

 

– Biologie Vasculaire, Athérosclérose Thrombose et Hémostase (BiVATH),

 

– Biologie, Physiologie et Pharmacologie de la respiration et du Sommeil (B2PRS),

 

– Epithélium : Structure d’Interface (ESI),

 

– Biologie du vieillissement (BIOVie),

 

– Sciences du végétal (SV, itinéraires pro ou recherche)

 

Cette formation de pointe en biologie est basée sur un large réseau de compétences, d’entreprises et de laboratoires de la région parisienne, majoritairement regroupés au sein de l’Ecole Universitaire de Recherche SPS. Cet environnement scientifique, unique en France, est conçu de sorte à permettre aux étudiants de bénéficier de l’intervention de nombreux experts (français et étrangers), d’enseignements pratiques sur des plateformes technologiques de pointe, de visites en entreprises ou encore de bourses de vie EUR-SPS (8000 euros en M1 et 6000 euros en M2). Ces bourses sont attribuées sur des critères d’excellence du dossier et de mérite. Les effectifs limités des deux promotions M1 et M2 (10 étudiants par année) permettent d’assurer un accompagnement personnalisé des étudiants (un référent par étudiant, oraux de pré-stages, bilans individuels) et d’accompagner chacun dans son insertion professionnelle. Les compétences méthodologiques et techniques, l’autonomie et la pré-professionnalisation des étudiants sont travaillées et encouragées tout au long de la formation au travers d’ateliers, de projets personnels ou collectifs, de nombreux exposés ou travaux pratiques et d’un stage  obligatoire (laboratoire ou entreprise, en fonction du parcours). Les étudiants étrangers pour suivre le master ou souhaitant réaliser un stage à l’étranger peuvent postuler pour des bourses de mobilité.