Le management est aujourd’hui de plus en plus à la recherche d’une éthique d’entreprise. Dans cette perspective, il existe des formations dédiées à la philosophie dans le monde professionnel. Zoom sur un mélange de filières pas si étrange qu’il n’y peut paraître.

Un besoin de profils littéraires et humanistes en entreprise

L’éthique d’entreprise est devenue une préoccupation importante des Responsables de Ressources humaines dans le monde du travail. Elle pose la question de la morale dans le monde des affaires : le profit économique est-il compatible avec  le respect des règles de déontologie ? A quelles valeurs doivent répondre les entrepreneurs ? Dans les différentes sociétés et même les multinationales, l’on voit de plus en plus apparaître des chartes éthiques régissant la politique d’entreprise mise en place ainsi que les comportements humains qui en découlent entre collègues de travail. C’est pourquoi, depuis quelques années, l’on voit apparaître de nouvelles formations qui donnent lieu à des types de profils insolites tels philosophe d’entreprise. Cela vous étonne ? Voici pour vous éclairci quelques Masters en ce domaine, encore rares il est vrai.

Un nouveau métier : Philosophe consultant

L’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne propose un Master Professionnel de Philosophie « Ethires »-Ethique appliquée, responsabilité environnementale et sociale. Cette formation est orientée vers deux directions : acquérir les savoirs nécessaires à une réflexion de fond sur la responsabilité environnementale et sociale ; acquérir les compétences professionnelles de sorte à appliquer ces connaissances à des situations concrètes en matière de monde du travail et d’innovations techniques. De nombreuses missions de terrain sont en effet organisées lors de ce cursus. Elles sont encadrées par un professeur universitaire et un professionnel extérieur à l’université. Les profils ainsi formés doivent participer à la vision stratégique de l’entreprise. Ils doivent pouvoir proposer des solutions pratiques pour concilier les impératifs d’efficacité économique avec le respect de valeurs de déontologie. Comme il a été dit, les enseignements se divisent en deux parties :

Les connaissances théoriques : les principales matières étudiées sont l’éthique appliquée à la RSE (Responsabilité sociale et environnementale), la philosophie sociale, la philosophie de l’environnement et l’anthropologie des techniques. Des ateliers professionnels sur la maîtrise des outils informatiques et bureautiques sont également régulièrement organisés.

Les compétences professionnelles : il s’agit de pouvoir concevoir et mettre en application un suivi des politiques responsables dans les entreprises. Parmi les principales missions : évaluer l’organisation d’une entreprise du point de vus de critères sociaux et éthiques ; mettre en place une communication efficace sur les responsabilités engagées.

Une formation en culture d’entreprise

De son côté, l’université Lyon3 propose un parcours Lettres-Culture Entreprise. Les enseignements sont répartis en deux catégories : d’une part le domaine des Lettres modernes. Il est composé de modules de littérature, de séminaires et de la rédaction d’un mémoire de recherche. D’autre part, des disciplines de gestion, ressources humains et management viennent compléter la formation.  Un stage obligatoire de six mois en entreprise est aussi au programme en 2ème année de master. Les débouchés sont très divers : ils vont du monde associatif aux métiers du livre, sans oublier les ressources humaines en entreprise. Quant à l’université Catholique de Lyon, son offre de formation comprend un master en Management, Sciences Humaines et Innovation. Ce mélange vous étonne ? Et pourtant il répond à un besoin réel des entreprises qui sont à la recherche aussi de profils à la double compétence littéraire et managériale. Les enseignements combinent des disciplines telles l’intelligence émotionnelle, le management du changement, la communication digitale et la gestion de crise. Parmi les débouchés professionnels, on retrouve ceux de Chargé de projet innovation, Chargé des ressources humaines, Responsable Conduit du changement. Le corps professoral est composé d’une équipe hétéroclite et homogène à la fois. On y retrouve aussi bien des professeurs de philosophie que de gestion et de management. Désormais, l’expression de Platon sur le « Philosophe dans la Cité » est plus que jamais d’actualité. En effet, les entreprises mais aussi les organismes médicaux (pensez à l’éthique médicale) et les ONG (Organisation non-gouvernementales) sont à la recherche de profils aux compétences managériales complétées par une vision stratégique éthique.