La communication  est devenue un enjeu essentiel pour les entreprises, celles-ci cherchant à tout prix à valoriser leur image de marque. Que ce soit en interne, à l’égard de leurs employés, ou en externe vis-à-vis de leurs clients, partenaires et autres médias, l’objectif est toujours de transmettre un message pertinent.

Les métiers ayant trait à ce domaine sont d’autant plus nombreux et diversifiés qu’internet, les réseaux sociaux et les technologies numériques ont ouvert un large champ des possibles. De plus, la globalisation et la mondialisation de l’économie contribuent aussi de leur part à ce paysage nouveau.

Les débouchés sont donc plus variés qu’on ne le croit et concernent tant les domaines de la créativité que ceux de l’événementiel et de la stratégie. Tour d’horizon d’un secteur d’activité passionnant.

Quels sont les métiers de la Com’ ?

Assistant de communication

Son activité concerne essentiellement la conception, la rédaction et la diffusion des supports de communication de l’entreprise : brochures publicitaires, catalogues, Powerpoint, dossiers de presse. Il est également amené à réaliser des revues de presse afin d’en tenir informé sa hiérarchie. L’assistant de communication doit savoir être une force de proposition créative auprès de son service. Pour cela, polyvalence et dynamisme lui sont nécessaires, à quoi il faut ajouter une maîtrise des outils bureautiques.

Attaché de presse

Il est l’interface capitale entre les entreprises et les médias. Il organise les conférences de presse et autres événements promotionnels, s’occupe de la relation avec les journalistes, met au point des campagnes de presse, bref, il élabore un ensemble d’actions envers les médias afin de promouvoir l’image de l’entreprise.

En outre, il doit avoir une parfaite connaissance du produit dont il fait la promotion. Les qualités requises ? En plus d’une excellente expression écrite et orale, le sens relationnel lui est indispensable.

Responsable de la communication interne

Souvent rattaché à la Direction générale, il veille à la bonne communication interne entre les différents services de l’entreprise. Polyvalent, il intervient aussi dans l’aspect économique, tel la mise en place de nouveaux partenariats ou encore pour des plans sociaux.

Ce médiateur et fin stratège a pour objectif de fluidifier les rapports au sein de l’entreprise et de faire remonter les sentiments de tout un chacun à sa hiérarchie. En cas de crise, il doit savoir apporter des solutions concrètes pour créer une ambiance d’apaisement.

Autant dire que la diplomatie et le sens de l’écoute ne lui sont pas des qualités étrangères. Techniquement, il doit posséder des compétences avérées des logiciels PAO (Publication Assistée par Ordinateur) ainsi qu’une connaissance des réseaux sociaux.

Responsable de la communication externe

Véhiculer auprès du public les valeurs de l’entreprise, mettre au point une série d’actions afin de lui assurer une visibilité optimale et par conséquent augmenter le chiffre d’affaires, le responsable de la communication externe a un rôle clé auprès des différents publics, simples consommateurs, actionnaires ou médias.

Il est l’un des principaux responsable de l’image de marque de l’entreprise. Il est également un précieux conseiller qui doit savoir anticiper sur les comportements des consommateurs.

Bref, il constitue un lien essentiel entre les divers services marketing, communication et community managers. La maîtrise des outils informatiques, de la langue anglais et des baromètres d’opinions (sondages, études quantitatives) lui sont nécessaires pour exercer ce métier de contact.

Journaliste d’entreprise

Sa fonction consiste à rédiger des articles et reportages concernant l’actualité de l’entreprise, qu’il s’agisse de version papier ou de textes en ligne. Sa cible englobe autant les salariés que les clients ou même un public plus large.

Toujours au fait des dernières actualités de son employeur, il réalise une collecte d’informations à travers notamment une série d’interviews et de déplacements. Sa mission consiste aussi à couvrir les événements professionnels, salons professionnels et autres expositions en rapport avec le secteur d’activité de sa société.

Parmi ses compétences, en plus de capacités rédactionnelles certaines et d’une culture générale correcte, il doit avoir une connaissance approfondie des outils d’édition et des logiciels de traitement de photos.

Chef de projet web

A travers les applications mobiles, les réseaux sociaux et les techniques de référencement et d’optimisation sur internet, il est chargé du développement des sites web de l’entreprise dans l’objectif d’augmenter le chiffre d’affaires des produits proposés.

Rédiger des accroches, messages publicitaires, emailing, analyser les différents indicateurs de visibilité ou encore procéder à un ajustement du positionnement des produits sur le net.

Bref, le contenu éditorial du web, c’est lui. En plus d’une maîtrise parfaite des outils informatiques (tableurs, bases de données) et des mesures d’audience en termes de trafic, il est aussi une force de proposition pour la gestion de projets.

Directeur artistique

Son rôle essentiel est d’élaborer la charte visuelle de son agence ou de son client. Il est chargé de piloter la conception graphique, visuelle et esthétique d’un projet, qu’il s’agisse d’une publicité, un film, un magazine ou encore un jeu vidéo.

Il est en quelque sorte responsable de l’identité visuelle de la marque à laquelle il confère un message et des valeurs. Il dirige toute une équipe de créatifs, maquettistes ou photographes.

Les compétences requises sont une culture artistique très variée qui va du cinéma à la littérature en passant par la peinture ou même la publicité. En outre, il doit posséder de solides bases en dessin, être doté de créativité sans oublier d’être manager pour la gestion de projets.

Designer

Son domaine, c’est le graphisme ; sur internet, en presse, dans l’édition, les journaux ou à la télévision, sa mission est de concevoir et créer une image qui constituera l’empreinte de la marque.

Logos, panneaux publicitaires, couvertures de livres, affiches, dépliants publicitaires, flyers, son champ d’intervention est vaste. Au sein d’une agence de publicité, il peut être amené à participer à la mise en place d’un concept innovant.

Ses compétences techniques en logiciels spécialisés tels Illustrator, Xpress ou Photoshop doivent être d’u haut niveau. Les logiciels de PAO ne doivent avoir aucun secret pour lui. Ouvert d’esprit et d’une grande créativité artistique, le designer graphiste  dispose également d’une bonne culture générale.