Les métiers du cinéma d’animation et de jeux vidéo ne cessent de se diversifier avec les nouvelles technologies numériques. Animateur 2D-3D, assistant de réalisateur, chargé de post-production, voici un florilège de métiers passionnants en plein boom !

Le secteur de l’animation ne connaît pas de crise et les jeunes issus d’écoles d’animation disposent d’un nombre croissant d’offres d’emploi en France. Ainsi, plusieurs studios d’animation recrutent des jeunes pour des perspectives d’emploi prometteuses. Quels sont ces métiers ?

Animateur 2D-3D : Animateur 2-D : Excellent dessinateur avant tout, son rôle est de mettre en mouvement des objets ou des éléments de décors, des personnages 2D réalistes ou fantastiques, bipèdes ou quadrupèdes, de façon traditionnelle, c’est à dire par dessin clef. Il maîtrise les logiciels 2D comme TVPaint ou FlashAnimateur 3-D :Son rôle est de mettre en mouvement des objets ou éléments de décors, des personnages 3D réalistes ou fantastiques, bipèdes ou quadrupèdes, soit de façon traditionnelle clef par clef (Keyframe) soit sur une base d’animation (motion capture). Il anime le corps, les mains et le facial des personnages 3D afin de leur donner vie. Il maîtrise les logiciels d’animation 3D (3DS Max, Maya, Motion Builder, etc.).

>> Lire également : Classement 2019 des meilleures écoles de cinéma d’animation

Character Rigger-Setupeur : Il intervient après la modélisation de personnage (Character) afin de créer un squelette 3D et développe un système de contrôle (Rig) pour l’animer. Il crée un squelette 3D (Bones) adapté à l’enveloppe du personnage modélisé (Skin). Il adapte (Setup) les influences de chaque « bone » en fonction des déformations du « skinning » et des mouvements engendrés par les contrôleurs du « Rig » qu’il aura mis au point pour que l’animation du personnage 3D soit intuitive et plus aisée. Parmi les établissements qui proposent un cursus dans ce domaine hyper-spécialisé, on trouve école 3IS de Paris qui propose une formation complète permettant d’enrichir un référentiel artistique et d’acquérir des compétences techniques spécifiques aux métiers d’animateur 2D, d’animateur 3D, de Character rigger, de Setupeur et de Skinner.

>> Lire aussi : Formations en jeux vidéo : Zoom sur l’ICAN-Institut de Création et Animation Numériques

Chargé de post-production : il assure la coordination de la fabrication d’un film ou d’un programme de flux, du tournage (dans le cas d’œuvres de fiction TV, documentaire, court ou long-métrage) ou de la conception des images (pour un film d’animation), jusqu’à sa livraison. Le chargé de production intervient à chaque étape en intégrant les contraintes budgétaires, techniques et artistiques, en veillant au respect du planning et à la livraison du produit fini : image, montage, bruitage, synchronisation des voix, mixage, conformation, effets spéciaux, génériques… jusqu’au Prêt à Diffuser appelé aussi PAD.

Infographiste multimédia-Motion Designer : Il réalise des contenus animés interactifs qui intègrent un ensemble de médias différents comme le son, l’animation 3D, la typographie ainsi que des effets spéciaux. Le Motion designer est un professionnel peut travailler au sein d’univers très diversifiés comme des clips musicaux, de la publicité et même des films de présentation d’entreprise. Les animations qu’il réalise sont diffusées sur des canaux multiples : télévision, web, écrans des espaces commerciaux.

Graphiste web : Il est chargé de définir l’identité visuelle d’un site à travers la charte graphique, la création et la mise en page de ces éléments. Il a pour mission de traduire les objectifs de promotion et d’information du commanditaire du site web. Il formalise de façon visuelle et artistique les éléments graphiques du site, en fonction des contenus textuels et des publics ciblés.

Game Data Analyst : Les jeux connectés permettent aux studios de récupérer un très grand nombre de données sur les joueurs et leur façon de jouer. L’analyse de ces données est une des méthodes reconnues pour comprendre les motivations des joueurs et optimiser le Game Design et le Marketing des jeux. Le Data Analyst étudie précisément ces informations, les analyse et travaille avec l’équipe de production pour améliorer l’expérience de jeu. Sa mission est d’analyser la performance globale du jeu, l’impact de nouvelles fonctionnalités, et enquêter sur des points d’intérêts spécifiques. Il doit également identifier les forces, les faiblesses, et les domaines d’optimisation potentiels du jeu.

[perfectpullquote align=”full” bordertop=”false” cite=”” link=”” color=”#0040ff” class=”” size=”16″]>> Lire aussi : Etudes en Audiovisuel, médias interactifs et numériques: les formations en France et à l’étranger[/perfectpullquote]

Story-Boarder : Il intervient avant le tournage d’un film. Le story-board (« scénarimage en français ») est une représentation du scénario, en forme de vignettes dessinées, plan par plan. Il contient les indications sur les effets optiques, sonores ou spéciaux, les dialogues, les mouvements de caméra, les angles de vue, la numérotation des plans, le rythme et la durée de l’action, des séquences et des décors. Le story-boarder produit des story-boards, shootings-boards et roughs pour la publicité, la télévision et le cinéma dans différents styles et formats, en couleur ou en noir et blanc. Il peut aussi réaliser l’animatique qui est de plus en plus demandé. L’animatique un enregistrement du story-board qui est synchronisé sur la bande-dialogues pour vérifier notamment la correction du minutage et la pertinence de raccords. Le story-boarder collabore étroitement avec le réalisateur et l’assistant réalisateur.