L’Union nationale des étudiants de France-UNEF vient de faire paraître une enquête sur la hausse du coût de la vie étudiante. Paris, Nice et Lyon restent les villes les plus onéreuses, particulièrement du point de vue du budget logement. Décryptage.

Une hausse constante du coût de la vie étudiante

Si vous avez le projet prochain d’effectuer des études en France, alors vous serez intéressé par l’enquête que vient de publier le syndicat étudiant UNEF sur la hausse du coût de la vie étudiante dans l’hexagone. Il ressort de cette étude que le coût de la vie étudiante n’a cessé d’augmenter depuis 2017. Selon le syndicat, les étudiants ont perdu de l’argent chaque année depuis 2017 alors qu’ils en gagnaient précédemment. Le syndicat estime à environ 40 euros la somme que les étudiants ont perdu chaque année en aides directes depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron en 2017, alors que le coût de la vie étudiante a augmenté de plus de 10% sur la même période. En cause, près de 41,2 millions d’euros de coupures budgétaires dans les aides directes aux étudiants entre 2017 et 2019, selon un calcul de l’Unef. Cette année, le coût moyen de la rentrée universitaire pour un étudiant non boursier s’élèvera à 2 392 €, (frais de rentrée et frais de vie courante confondus), soit une augmentation de 1,32% par rapport à l’année 2020.

Le loyer, 1ère dépense des étudiants

Pour l’année scolaire 2021-2022, l’Unef prévoit une augmentation moyenne du coût de la vie étudiante de 2,5% par rapport à 2020, soit 247 euros par an. Cette hausse résulte notamment de l’augmentation des loyers en province et surtout à Paris et en région parisienne, explique le rapport. Le logement reste le premier poste de dépense des étudiants. Pour lutter contre la précarité étudiante, l’Unef demande une réforme du système des bourses pour augmenter leur montant, étendre le nombre des bénéficiaires et intégrer les étudiants étrangers. Le syndicat prône également la mise en place d’une allocation d’autonomie pour chaque jeune en formation, sans condition de ressources. Paris, Nice et Lyon restent les villes les plus onéreuses alors que Limoges se caractérise par des loyers de logement plutôt raisonnables. Quant à l’université de Limoges, elle se caractérise par une offre de formation pluridisciplinaire d’une grande diversité.

Fin des repas à 1 euro pour les étudiants non-boursiers

L’extension du dispositif des repas à 1 euro dans les restaurants universitaires aux étudiants non-boursiers, décidée en janvier 2021, sera quant à elle supprimée en septembre 2021. Il est à noter que pour cette rentrée universitaire 2021-2022, les cours en présentiel seront privilégiés au détriment des cours à distance. Il est également prévu la réouverture totale des bibliothèques universitaires. Il est à noter que l’UNEF est un syndicat qui accompagne énormément les étudiants étrangers lors de leurs démarches administratives et pour leur intégration afin de réussir leurs études en France. L’UNEF est la principale organisation étudiante en France ; elle regroupe plus de 30 000 adhérents répartis au sein de plus de 60 équipes locales (AGE), dans l’ensemble des villes étudiantes de France.