Vous avez un profil de baccalauréat professionnel ? Vous souhaitez poursuivre  une formation en travaux publics à l’étranger ? En France, l’Ecole d’application aux métiers des travaux publics (EATP) d’Egletons est une véritable institution. Zoom.

Du CAP au BTS des formations professionnalisantes

L’Ecole d’application aux métiers des travaux publics (EATP) est située à Egletons, une commune de la région de Corrèze. Créée il y a 75 ans, c’est une véritable école-chantier étalée sur un campus de 80 hectares. Elle forme aux métiers des travaux publics comme conducteur d’engins, mécanicien d’engins de chantier, constructeur de routes, constructeur de voiries urbaines, grutier, monteur de réseaux électriques. L’établissement accueille près de 550 jeunes par an pour un total de 1000 élèves. Techniques de fabrication de coffrage, simulation à la conduite de pelleteuse, conduite de bulldozer, ici la formation est au plus près de la réalité du terrain. Côté équipements, l’école dispose d’une salle de 16 simulateurs permettant aux débutants de se former notamment à la conduite d’engins sur un chantier virtuel. Bref, ce sont de véritables professionnels de la construction qui sont formés. Concernant l’inscription, elle se fait directement auprès de l’établissement à partir du mois de février. Le dossier doit être envoyé avant la mi-avril 2019. Vous pouvez obtenir davantage d’informations détaillées en cliquant ici.

Les formations en travaux publics de l’école

CAP Conducteur d’engins de travaux publics et carrières : cette formation est accessible dès la fin du 1er cycle de secondaire. Elle confère des compétences dans l’entretien et la conduite d’engins de travaux publics telles les pelles hydrauliques, les chargeurs pelleteuses ou encore les niveleuses. Les profils ainsi formés pourront exercer dans la construction des routes ou encore la réalisation de tranchées.

Bac  Pro Travaux Publics : le niveau d’entrée est en 3ème ou après une classe de seconde générale. Ce cursus permet d’obtenir une connaissance solide des techniques utilisées sur un chantier de construction. L’enseignement s’articule des domaines du génie civil, génie des réseaux et terrassement. Les profils formés auront les compétences requises pour la préparation et la mise en œuvre d’un chantier.  Ils sauront aussi assurer le contrôle et la réception des travaux.

Bac Pro Maintenance des matériels : cette filière concerne la réparation d’engins et de machines utilisés dans un chantier de construction. La formation permet d’acquérir une formation solide dans le fonctionnement des moteurs de machines. Le fonctionnement des circuits hydrauliques, pneumatiques et électriques est également étudié, parallèlement à l’électronique embarquée. Les débouchés concernent ceux de  mécanicien, réparateur d’engins et agent de maintenance.

BTS Travaux Publics : d’une durée de deux ans, ce cursus est ouvert aux titulaires d’un baccalauréat professionnel, scientifique ou technologique. Il forme à des fonctions d’encadrement des chantiers de travaux publics. Deux axes d’études sont privilégiés : d’une part, l’étude des ouvrages (mécanique des structures et technologies des constructions ; d’autre part, l’organisation de chantier (préparation, gestion, organisation). Ce cursus forme des chefs de chantier ayant aussi des compétences pour gérer une équipe sur le terrain. En outre, chaque étudiant est équipé d’un ordinateur portable avec les logiciels professionnels dédiés. La formation comprend huit semaines de stage en entreprise. Des mises en situation professionnelles jalonnent aussi ce cursus.