Bienvenue en France : les changements qui attendent les étudiants marocains

0
215

Label « Bienvenue en France » délivré aux universités les plus accueillantes. Augmentation des frais de scolarité. Augmentation des bourses d’études. Voici les changements qui attendent les étudiants marocains en 2019.

Un traitement spécial pour les étudiants extra-européens.

La France est le 4ème pays au monde pour l’accueil des étudiants étrangers avec un effectif de 324 000 jeunes. Le pays souhaite renforcer sa politique d’attractivité pour arriver à 500 000 étudiants internationaux d’ici 2027. Entre l’augmentation des frais de scolarité dans les universités et la promesse d’une hausse des bourses, il est parfois difficile de s’y retrouver. Première mesure phare : l’augmentation des frais d’inscription dans le cycle supérieur pour les étudiants non-européens. Ils seront de 2770 euros par an en Licence et  3770 euros pour une inscription en Master et Doctorat. L’objectif affiché est d’apporté plus d’équité. Oui, mais en quoi payer plus apporte davantage d’équité ? En fait, parallèlement il est prévu d’augmenter les exonérations de frais de scolarité et de tripler les bourses d’études accordées aux étrangers non-européens.

Un label qualité d’accueil pour les universités françaises

Désormais, un label « Bienvenue en France » sera accordé aux universités qui remplissent des conditions d’accueil de qualité à l’égard des étudiants étrangers. Ce dispositif passe par plusieurs actions. Les établissements devront mettre en place des guichets d’accueil en lien avec les préfectures. L’objectif est de simplifier les démarches administratives de carte de séjour. Ils devront également proposer des cours de français et d’anglais aux étudiants non-francophones. Il s’agit de modules intensifs de français langue étrangère. En échange, l’état versera des subventions aux universités qui remplissent ces conditions. Aujourd’hui, 70 universités sont candidates pour obtenir ce label.

CHIFFRES CLÉS

  • 212 millions : effectifs d’étudiants dans le monde
  • Plus de 290 millions en 2025
  • 5,5 millions d’étudiants en mobilité à travers le monde
  • 9 millions en 2025
  • 324 000 étudiants internationaux dont 245 000 en mobilité diplômante (2016)
  • La France : 4e pays d’accueil des étudiants internationaux, 1er pays d’accueil non anglophone
  • 7 000 boursiers du gouvernement français étudiant actuellement en France
  • 37 000 étudiants suivent à l’étranger une offre française d’enseignement supérieur
  • 140 implantations françaises à l’étranger

Protestations des associations étudiantes

Les protestations n’ont pas tardé à se faire entendre. Les deux principales associations étudiantes, l’UNEF (Union Nationale des Etudiants de France) et la FAGE (Fédération des Associations Générales Etudiantes) font observer que l’augmentation des frais ne fera que favoriser les universités les plus prestigieuses, notamment à Paris. Notez que les étudiants marocains représentent le premier contingent estudiantin en France avec près de 40 000 jeunes.