Si vous avez le projet de poursuivre des études en France, alors vous serez intéressé par le tout dernier classement général des meilleures villes étudiantes de l’hexagone. Zoom.

43 villes françaises passées au crible

Étudier en France, c’est bien ; dans un environnement favorable c’est encore mieux. Ainsi, il vient de paraître le tout dernier classement des meilleures villes étudiantes françaises, édition 2021-2022. Au total, 43 villes ont été passées au crible à travers cinq grandes catégories de critères : la formation, l’attractivité, l’emploi, le cadre de vie et bien sûr la vie étudiante. Au total 16 indicateurs, permettent de déterminer la valeur des villes : logement, études, sport , sorties, culture, transport, etc. Ce classement a pour objectif d’aider les étudiants à trouver la ville qui leur correspondra le mieux. De nombreuses données sont passées au peigne fin pour évaluer à la fois l’attractivité, la qualité des formations et de la vie étudiante, ou encore la dynamique de l’emploi et le cadre de vie. Cette analyse s’applique dans les 43 unités urbaines qui accueillent plus de 8.0000 étudiants chacune. Choisir la ville dans laquelle vous allez faire vos études n’est pas une décision qui se prend à la légère, voici donc ce que vous devez savoir pour un projet réussi d’études à l’étranger.

Toulouse conserve la tête du classement

Comme l’an dernier, pour cette année encore c’est la ville de Toulouse qui arrive à la première place de la meilleure ville étudiante en France. La Ville rose est suivie de près par Lyon et Rennes ex aequo en 2ème position. De son côté, Strasbourg connaît une belle évolution puisqu’elle obtient la quatrième place, contre la huitième l’an dernier. Dans le reste du top 10, peu de changements sont à noter quant à l’ordre du classement : Montpellier, Nantes, Grenoble, Bordeaux et Paris suivent et Marseille ferme la marche. Dans le top 20, on note des évolutions importantes dont Saint-Etienne qui gagne six places et se classe 18e mais également la ville de Pau qui connaît une progression de quatre rangs. Dans le bas du tableau, Toulon gagne quatre rangs alors que Chambéry, Le Mans, Metz ou Valenciennes gagnent toutes trois places. A l’inverse, Rouen, Besançon et Avignon chutent de cinq places tandis que Brest, Arras et Troyes en perdent quatre.

Les métropoles attirent les étudiants internationaux

Les métropoles continuent d’attirer de nombreux étudiants internationaux grâce à leur attractivité culturelle et le dynamisme des animations proposées. Pourtant, les villes moyennes ou les grandes agglomérations regorgent aussi d’atouts : leurs loyers sont plus accessibles, la densité de l’offre de formations y est bonne, et les taux de passage en L2 y figurent parmi les meilleurs de France. Cette année, la crise sanitaire a encore eu un impact sur le classement. Certaines villes ont pu avoir plus de difficulté à mettre en place des initiatives locales à destination des étudiants – C’est le cas de Toulouse mais aussi de Nice ou d’Arras – quand d’autres ont au contraire misé sur ces initiatives qui se sont développées – Lyon Strasbourg, Saint-Etienne ou encore Poitiers. En entrant plus dans le détail des critères, Poitiers est par exemple la ville qui compte la plus grande part d’étudiants. Valenciennes est la seule à proposer la gratuité des transports à ses étudiants. Enfin, c’est à Limoges que les loyers sont les plus bas. Vous pouvez découvrir le classement complet en cliquant ici.