Année de césure : faire une pause pendant ses études pour se consacrer à un projet ?

0
173

L’année de césure signifie que l’étudiant interrompt provisoirement ses études pour se consacrer à un projet personnel ou professionnel. Cette pause temporaire peut-elle être bénéfique dans certains cas ?

Une année sabbatique ne signifie pas une année inactive

Dans certains cas, opérer une interruption provisoire des études peut s’avérer bénéfique, si cela est dûment préparé par le jeune. Cette année de césure ne doit pourtant pas être vue comme une simple période de repos ou de vacances. Cela peut être au contraire l’occasion de s’investir dans un projet professionnel qui sera éventuellement complémentaire de son cursus. En France, ce dispositif peut parfois se faire avec l’accord de l’établissement. Devenir étudiant-entrepreneur, lancer sa propre activité professionnelle ou encore gérer la Junior entreprise de son école de commerce, autant de raisons qui peuvent pousser un étudiant à opérer ce choix, qui doit être tout sauf le fruit d’un coup de tête. Les profils qui suivent des cursus internationaux peuvent être tentés par des séjours linguistiques à l’étranger ou encore pour effectuer des actions de bénévolat. Dans tous les cas, l’année de césure (parfois moins, cela peut durer quelques mois) doit être réfléchie et obéir à une motivation réelle de l’étudiant. Ce type de choix est surtout présent dans les pays scandinaves comme le Danemark ou les pays de tradition anglo-saxonne.

Quelques idées de projets pendant l’année de césure

Faire un stage à l’étranger

Si en France, la convention de stage est obligatoire pour un stage en entreprise, ça n’est pas le cas pour beaucoup de pays étrangers. Les pays anglo-saxons proposent par exemple des programmes de stages d’une grande variété.

Faire un séjour linguistique

Vous avez du mal à suivre les modules d’anglais de votre établissement ? Il existe aujourd’hui une large panoplie de séjours linguistiques adaptés à tous les niveaux et qui commencent à quasiment tous les moments de l’année. Vous pouvez aussi combiner un job avec votre apprentissage des langues.

Faire un séjour au pair

Cela concerne surtout les filles, mais les garçons ne sont pas exclus. Contrairement à une idée reçue, les séjours au pair se font dans le monde entier et non pas seulement dans les pays européens. Le principe est d’être hébergé et nourri chez une famille en échange de quoi vous apportez du soutien et de l’accompagnement aux enfants. Vous percevez également une indemnisation pour les dépenses quotidiennes.

Opter pour du volontariat ou des actions caritatives

Il existe aujourd’hui de nombreuses associations étudiantes de bénévolat qui s’occupent de projets solidaires à travers le monde. Pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable et s’y engager ? Généralement pendant votre mission, vous êtes hébergé gratuitement dans la structure d’accueil. Des repas peuvent même vous êtes fournis.