L’enseignement numérique est-il une bonne chose pour les lycées ?

0
181

Tableaux interactifs, tablettes pédagogiques, les équipements multimédia sont de plus en plus présents dans les salles de classe des lycées. Que change l’enseignement numérique dans la pratique ?

Qu’est-ce que des cours numériques ?

L’enseignement numérique consiste à utiliser des outils et applications informatiques dans les salles de classe. L’objectif est de permettre aux enseignants et élèves de lycées de travailler de façon collaborative et d’interagir par rapport au cours. L’un des équipements privilégié de cette pratique est le tableau blanc interactif (TBI). Le dispositif est le suivant : un tableau tactile est relié à un ordinateur et à un vidéoprojecteur. Grâce à un stylet, l’enseignant mais aussi les élèves peuvent agir directement et en temps réel sur l’ordinateur ou le PC portable. Les possibilités sont nombreuses : on peut ouvrir un fichier, surfer sur le web ou encore projeter un graphique sur le tableau. Grâce à son stylet, le professeur se libère du clavier de l’ordinateur et de la souris. Il peut en toute liberté, grâce aux différents logiciels installés, intervenir sur le tableau ou même faire intervenir un ou plusieurs élèves simultanément.  Le résultat ? Des cours participatifs qui permettent à tout un chacun d’être acteur du cours numérique. En outre, cela permet aux élèves d’acquérir des compétences techniques et informatiques : par exemple, apprendre à travailler sur un logiciel de géométrie ou un logiciel de cartographie dans le cas d’un cours de géographie.  Cet outil donne également la possibilité d’un exercice de composition écrite collective, chaque élève pouvant intervenir sur le tableau.

Une méthode d’enseignement de plus en plus utilisée en Europe

En France et au Royaume-Uni, les établissements scolaires ont de plus en plus recours à ces outils pédagogiques. Plus de 200 000 tableaux blancs interactifs ont été installés à ce jour dans les écoles d’Angleterre et la France a dépassé les 14 000 tableaux, le chiffre ne cessant de croître… Un Plan Numérique a même été lancé par le gouvernement français en 2015 pour équiper les salles de classes des outils numériques adéquats afin de contribuer à l’innovation pédagogique. Il existe d’ailleurs de plus en plus de cours en ligne pour apprendre aux enseignants de faire usage de ces outils. L’école branchée, c’est aussi l’utilisation des tablettes tactiles par les élèves. Grâce à elles, vous pouvez par exemple rassembler plusieurs applications en un seul et même dossier. Par exemple, regrouper toutes les applications de mathématiques en un seul document. Même pour les tout-petits et aux enfants, il existe des tablettes éducatives permettant d’apprendre de façon intelligente et ludique.  Si l’on passe aux plus grands, là aussi les possibilités sont nombreuses. Les étudiants de l’université peuvent avec les outils digitaux télécharger les supports de cours déposés sur une plateforme par les enseignants. On peut ainsi approfondir ce qui a été vu en cours présentiel. On  suffisamment critiqué les tablettes et autres Smartphones comme étant sources de perte de temps pour les jeunes. Alors, pourquoi ne pas en faire un usage scolaire intelligent ? Autre question : à quand des salles de classe connectées au Maroc ?