Malgré les mutations de la presse qui engendrent une certaine précarité, le journalisme suscite toujours les vocations. Différents supports, radio, presse, télévision, web, différentes échelles, nationale, régional ou international donnent à ce métier des facettes multiples. Dans tous les cas, il exige une bonne dose de polyvalence, de dynamisme et de débrouillardise. Vous devrez posséder une solide culture générale, un bon sens de la communication et de la relation aux autres ainsi, qu’une bonne connaissance des moyens techniques nécessaires à ce métier.

Formations existantes en France :

Reconnues de la profession, il existe en France des formations en journalisme qui préparent rapidement des jeunes à ce métier. Passant par des stages pratiques, les formations offrent une approche transversale aux différents médias, et des lieux d’apprentissage en vue d’acquérir des techniques de la presse écrite, de l’audiovisuel et du web.

Cursus de formations reconnus par le métier :

On compte donc 14 cursus de formations qui sont reconnues par le métier, soit par la Commission Paritaire Nationale pour l’Emploi des Journalistes (CPNEJ) qui délivre aux établissements publics de formation, une attestation valable cinq ans, parmi eux : CELSA Paris, CUEJ Strasbourg, EJCAM Marseille, EJDG Grenoble, IFP Paris, IJBA Bordeaux, IUT Lannion, Nice, Cannes, Tours…

Les IUT recrutent à Bac, Bac + 1, certaines écoles recrutent à Bac + 2 et d’autres à Bac + 3, le diplôme est le plus souvent délivré à Bac + 5, les étudiants sont sélectionnés sur concours…

Cursus de formations non reconnus par le métier :

Parmi les formations non reconnues par le métier, elles proposent des cursus en deux ou trois ans. Le plus souvent ces formations sont offertes par des établissements privés et elles concernent la presse écrite, la radio, la télévision et le web. Les établissements recrutent au Bac ou niveau Bac, mais le coût de la formation varie entre 5000 à 8000 euros pour l’année et le diplôme n’est pas forcément reconnu ni par la profession ni par l’état, ce qui mérite donc de bien s’informer au préalable sur ces écoles et ces cursus…

Cursus de formations par les filières universitaires :

Pour les métiers du journalisme et de la presse, une dizaine de licence pro existent : presse et édition d’entreprise à Bordeaux, presse hebdomadaire régionale à Lille, journaliste rédacteur d’images et de sons à Valenciennes, techniques journalistiques pour les nouveaux médias à Saint-Denis à Paris. Pour les Masters, après une licence, on compte près d’une vingtaine de cursus en journalisme, parmi eux, journalistes scientifiques, journalisme juridique, journalisme européen et journalisme culturel…

Ainsi pour devenir journaliste on vous encouragera à passer les concours des écoles reconnues accessibles à Bac + 3 ou Master qui vous offrent un diplôme, et la chance d’obtenir plus rapidement une carte de presse.

Dès la sortie du Bac :

Ainsi à la sortie du Bac ou avant l’orientation d’une licence, quatre établissements vous offrent l’opportunité de suivre un cursus journalistique, il s’agit :

– l’école de journalisme de Cannes (IUT Nice-Côte d’Azur), qui propose un DUT accessible à bac + 0 et une licence audiovisuelle à bac + 2

– l’IUT de Lannion, au niveau bac via APB (Admission post bac)

– l’école publique de journalisme de Tours (EPJT), qui propose un DUT accessible à bac + 0 (mais l’inscription se fait hors APB) et une licence professionnelle à bac + 2

– l’école de journalisme de Toulouse, accessible à partir d’un bac + 2 ou après avoir travaillé au moins deux ans en CDI après le bac.

Ainsi certaines de ces écoles nécessitent de s’inscrire via APB (Admission post Bac) , d’autres recrutent en dehors d’APB, voir le site de l’EPJT pour les concours des écoles qui recrutent hors APB. Le relevé de notes des années précédentes pour votre dossier d’admission est important de même que les résultats aux épreuves anticipées du baccalauréat en classe de première et votre lettre de motivation. Les étudiants pré-sélectionnés doivent passer une épreuve écrite et un entretien de personnalité.

Formations existantes en Belgique :

En dehors de France, vous trouverez en Belgique, l’Ecole de Journalisme de Louvain (EjL) qui est réputée depuis longtemps et elle a formé de très nombreux professionnels de renom. Elle prépare les journalistes à un univers médiatique en pleine mutation. Elle dispose d’un modèle pédagogique original qui fait aussi toute sa notoriété.

Les étudiants étrangers (Français, Suisses, Espagnols, Canadiens, originaires des pays de l’Est…) sont nombreux à suivre tout ou partie de ces formations, notamment pour un apprentissage performant du journalisme européen et international. Comme toutes les autres formations supérieures, les formations au journalisme ont du s’adapter à la réforme “LMD” : licence, master et doctorat. Certaines formations universitaires s’y sont pliées.

Formations existantes en Angleterre :

Université de South Wales au Pays de Galles :

English & Creative Writing Journalism & Media Photography
BA (Hons) English BA (Hons) Journalism BA (Hons) Documentary Photography
BA (Hons) English and Creative Writing BA (Hons) Media Production BA (Hons) Photography
MA English by Research BA (Hons) Media, Culture and Journalism BA (Hons) Photojournalism
MPhil in Writing BA (Hons) Photojournalism MA Documentary Photography

Université de Bangor au Pays de Galles :

School of Creative Studies and Media :

Creative and Professional Writing BA (Hons) (3 years)

Creative Writing and Media Studies BA (Hons) (3 years)

French with Journalism BA (Hons) (4 years)

French with Media Studies BA (Hons) (4 years)

German with Creative Writing BA (Hons) (4 years)

History with Journalism BA (Hons) (3 years)

Journalism and English Language BA (Hons) (3 years)

Journalism and Media Studies BA (Hons) (3 years)

Media Studies BA (Hons) (3 years)

Music and Creative Writing BA (Hons) (3 years)

 

Université Solent à Southampton :

Photography

BA (Hons) Photography

BA (Hons) Photojournalism

 

English 

BA (Hons) English and Magazine Journalism

BA (Hons) English and Media

BA (Hons) English and Creative Writing

 

Journalism

BA (Hons) Fashion Journalism

BA (Hons) Journalism

BA (Hons) Magazine Journalism

BA (Hons) Multimedia Journalism

BA (Hons) Photojournalism

BA (Hons) Popular Music Journalism

BA (Hons) Sport Journalism

Media Technology

Media

Université Middlesex à Londres :

BA Honours Publishing and Media
MA/PGDip Writing for Creative and Professional Practice
MSc/PG Dip Media Management
BA Honours Publishing
BA Honours Creative Writing and Journalism
MA/PGDip Writing for Creative and Professional Practice
BA Honours Creative Writing and Journalism
BA Honours Journalism and Media
BA Honours Television Production

Devenir journaliste par les routes détournées :

Pour vous préparer au métier de journaliste sans passer par ces écoles, vous pouvez également envisager d’intégrer Sciences Po Paris ou par un des neuf, Instituts d’études politiques situés en province.

Les sélections de ces écoles très prisées se font sur concours écrits et oraux et ce, quelques mois avant le bac, et hors APB. Toutes les informations sur les modalités de concours sont disponibles sur les sites internet des établissements concernés. Certains étudiants passent d’abord par une année de prépa avant de tenter ces concours.

Il y a aussi la possibilité de passer par l’ESJ Lille (parmi les écoles reconnues) qui permet aux étudiants inscrits dans une licence associée au sein des universités de Lille I, II, ou III de se préparer au concours de niveau Bac + 3 accessible après le bac…

Beaucoup d’étudiants passent les concours des écoles de journalisme à bac + 3 après une licence en histoire, en droit, en sciences politiques, en sciences et technologies ou encore en langues. Ils peuvent aussi s’orienter vers un master universitaire en spécialité journaliste.

En effet, le milieu professionnel a besoin de journalistes ayant des connaissances approfondies dans leur domaine de spécialisation : nombreux sont ceux qui ont fait un Master en sciences avant de se spécialiser dans le journalisme scientifique, ceux qui ont fait des études d’économiques avant d’entamer une carrière dans le journalisme économique, etc…

Selon l’avis de nombreux professionnels du métier de journaliste, la plupart des jeunes diplômés sont recrutés à travers les écoles reconnues car les formations que ces écoles dispensent semblent essentielles pour l’avenir de la profession.

Liens utiles :

http://www.ipj.eu/Quelles-etudes-avant-IPJ_a39.html
http://www.letudiant.fr/etudes/secteurs/journalisme_1.html
http://www.cnmj.fr/basedocumentaire/ecoles-journalisme-reconnues/