Faire ses études supérieures aux Etats-Unis est un rêve pour beaucoup de personnes, mais que trop peu de gens peuvent réellement se payer. En effet, le « rêve américain » coûte cher, mais ceux que ça intéresse ne devraient pas perdre espoir, car il existe toujours l’option beaucoup moins onéreuse du Community College. Lisez donc, on vous dit tout à ce sujet !

L’enseignement supérieur aux Etats-Unis

Connu pour être le pays accueillant le plus d’étudiants étrangers au monde, les Etats-Unis sont aussi le foyer d’un système d’éducation supérieure extrêmement décentralisé, un peu à l’image de tout le pays. En effet, les établissements d’enseignement supérieur y jouissent d’une très grande autonomie quant à l’organisation des programmes, leurs contenus, le choix des méthodes d’enseignement, de recrutement des enseignants et des étudiants, et même pour ce qui est de l’organisation des examens !

On y trouve donc une très grande variété de disciplines, de programmes et de diplômes délivrés par différents types d’établissements dont les principaux sont :

  • Les universités, publiques ou privées, qui offrent toutes sortes de formations et de diplômes (associate degree, bachelor, master, Ph.D…) aux étudiants ayant obtenu leur High school diploma (l’équivalent du Baccalauréat) ;
  • Les Graduate schools, qui proposent des programmes de master et de doctorat aux titulaires d’un bachelor ;
  • Et enfin les Colleges, qui délivrent soit un associate degree ou un bachelor respectivement, selon qu’il s’agit d’un community college ou d’un undergraduate college.

Les spécificités des Community colleges

Les Community colleges, aussi appelés Junior colleges ou Technical colleges, sont des établissements d’enseignement supérieur généralement financés par les Etats ou les « communes » dans lesquels ils sont implantés. Ils ont la particularité de n’offrir que des cursus de 2 années d’études aux titulaires d’un High school diploma ou équivalent.

Ainsi, les Community colleges délivrent ce qu’on appelle un Associate Degree, soit l’équivalent des diplômes de BTS, DUT ou des CPGE dans le système français. En l’espèce, ils servent souvent de tremplin aux étudiants, soit pour intégrer le marché du travail rapidement, ou poursuivre des études plus longues au sein des établissements d’études supérieures plus avancés qu’on a mentionné plus haut.

En outre, les Community colleges présentent plusieurs avantages pour les étudiants, à savoir :

  • Les frais de scolarité annuels (entre 6.000 et 12.000 $) beaucoup moins prohibitifs que ceux appliqués par les autres types d’établissements, ce qui est particulièrement important pour les personnes qui ne disposent pas d’une capacité de financement considérable (épargne, bourse, etc.) à moins de recourir à un prêt bancaire ;
  • Les critères d’admission généralement moins exigeants que pour les autres établissements ;
  • L’occasion de prendre le temps de bien réfléchir à son projet académique et professionnel, et donc de tracer la voie qui va le mieux à chaque profil, sans subir la pression (souvent sous-estimée) de l’engagement dans des études longues et pas forcément adaptées ;
  • La possibilité toujours ouverte de poursuivre des études plus poussées par la suite, ou d’intégrer rapidement le marché de l’emploi avec des diplômes largement reconnus, les deux choix étant réalisables aussi bien aux Etats-Unis que dans le reste du monde.

Les modalités d’inscription dans un Community college

Comme l’enseignement supérieur américain est très largement décentralisé, il n’existe pas de procédure unifiée d’inscription auprès des Community colleges (ou autres établissements) comme c’est par exemple le cas en France à travers des plateformes telles que Campus France ou Parcoursup.

Il faut donc entamer les procédures d’inscription au cas par cas et se renseigner auprès de chaque College séparément, car ceux-là ont le plus souvent des modalités de recrutement des étudiants différentes.

Ceci étant, chaque College vous demandera (selon des formes qui peuvent varier), un certain nombre d’informations et de documents :

  • Un dossier d’inscription dûment renseigné, le plus généralement à travers le site internet de l’établissement en question, parfois en version papier qu’il s’agit d’envoyer par courrier postal ;
  • Des preuves de votre parcours éducatif antérieur, soit une copie du Baccalauréat, une attestation de scolarité, vos relevés de notes, etc. ;
  • Un certificat de maitrise de l’anglais tel que le TOEFL, certains établissements exigeant un score minimum ;
  • Un état de vos ressources financières (relevés bancaires, compte d’épargne, bourse, etc.) ;
  • Un résumé de votre parcours et/ou un projet d’études argumenté, le plus souvent sous la forme d’un C.V. avec lettre de motivation (ou personal essay) et lettres de recommandation de la part de vos professeurs, employeurs ou autres ;
  • Enfin, certains Colleges peuvent demander un score minimum à certains tests standardisés tels que le SAT (Scholastic Assessment Test) ou l’ACT (American College Testing).

De toutes manières, il faudra se renseigner sur les modalités d’inscription pour chaque formation envisagée auprès des Colleges concernés en s’aidant d’un « annuaire » des universités tel que le portail Study in the USA ou celui de l’American Association of Community Colleges (AACC).

A tout cela, il faut ajouter les procédures d’obtention d’un « visa étudiant non-immigrant F-1 », ou d’un autre permis de résidence indiqué selon les cas. Cette phase ne commence généralement qu’après l’obtention d’une admission au sein d’un établissement, lequel informe les étudiants concernés des procédures à suivre.

Conclusion

Comme nous avons pu le voir plus haut, les Community colleges présentent un certain nombre d’avantages tout à fait considérables pour qui souhaite poursuivre ses études supérieures aux Etats-Unis. Cependant, on aura compris que les procédures d’inscription au sein de ces établissements peuvent être extrêmement complexes en l’absence d’un mécanisme de gestion des candidatures unifié. Ainsi, EducationUSA  (organisme de l’Etat fédéral américain chargé de la promotion des études supérieures aux Etats-Unis) recommande aux étudiants internationaux de commencer leurs démarches 12 à 18 mois avant le début des programmes souhaités.

En somme, on ne vous conseille que de vous informer le plus tôt et autant que possible, et ce avec méthode pour ne pas vous perdre dans les 1001 informations à assimiler – si ce n’est plus ! Et surtout, de vous armer de patience…