La procrastination, on en souffre tous à un moment ou un autre. C’est un cercle vicieux qui nous fait perdre du temps et nous mets en retard dans nos études ou dans tout autre projet. Contrairement aux idées reçues, la procrastination n’est pas une partie de plaisir. Le temps que l’on perd à procrastiner, on ne l’utilise pas pour bien se reposer pleinement ou vraiment se divertir. Souvent, on perd son temps à des distractions futiles pour éviter la tâche à accomplir. On ne cesse de culpabiliser et de ruminer des pensées anxieuses.

Heureusement, avec les bonnes méthodes, vous pouvez tout à fait arrêter de procrastiner. Cela vous permettra de travailler plus efficacement et d’avoir beaucoup plus de temps libre pour vous détendre. Voici les meilleures méthodes pour vaincre la procrastination, à adopter dès maintenant.

Comprendre la procrastination

La procrastination n’advient pas par hasard. À chaque fois que vous vous mettez à procrastiner, essayez d’en détecter les causes. Réfléchissez à votre situation actuelle : êtes-vous fatigué ou stressé ? Est-ce que vous vous sentez découragé pour telle ou telle raison ? Avez-vous peur de l’échec ? Ou avez-vous du mal à vous concentrer ? Dans tous les cas, identifier ces raisons vous permettra de vaincre la procrastination plus facilement, car vous pourrez traiter les causes mêmes de cette habitude.

Commencer par le commencement

La procrastination advient souvent au début d’un projet ou d’une session de travail. C’est alors que toute  la masse du travail à venir nous apparait clairement, ce qui peut être décourageant. Essayez de découper votre travail de la journée ou de la semaine en tâches et les tâches en sous-tâches. Commencez par la première tâche et concentrez-vous sur cette tâche et cette tâche-là seulement. Ne pensez pas aux tâches qui lui succèdent, ni au travail dans son ensemble. Commencez par le commencement pour vaincre la procrastination.

Organiser son temps

Nous avons déjà parlé de l’importance de l’organisation pour préparer ses examens. Cela vaut pour vos études de tous les jours et pour tout autre projet que vous entreprenez. Car une bonne organisation prévient la procrastination. En ayant un planning, vous aurez des objectifs clairs pour chaque session de travail et vous ne serez pas perdu.

Si vous trouvez que vous continuez quand même de procrastiner, nous vous conseillons d’essayer la méthode Pomodoro.  Découpez vos sessions de travail en blocs de 25 minutes où vous vous concentrerez sur une tâche précise sans distractions, entrecoupées de pauses de 5 minutes. C’est une méthode qui a fait ses preuves et qui aide à vaincre la procrastination.

Savoir quand se déconnecter

Souvent, quand on procrastine, c’est parce qu’on a du mal à se concentrer. Il devient d’autant plus difficile de se concentrer quand on est entourés de distraction, en particulier nos feeds internet qui sont conçus pour absorber notre attention. Lors de vos sessions de travail, prenez soin de vous déconnecter d’internet pour vous concentrer entièrement sur ce que vous faites.

Si vous adoptez la méthode Pomodoro, évitez d’aller sur internet lors de vos pauses courtes de 5 minutes. Profitez-en plutôt pour faire une marche ou parler à un ami. Si vous avez vraiment du mal à vous séparer de votre feed, surtout si vous travaillez sur votre PC, il existe des méthodes plus radicales : des extentions comme StayFocused pour bloquer les sites plus distrayants (Facebook, Twitter, Youtube, etc) pendant votre session de travail.

La procrastination structurée

La procrastination, ce n’est pas le mal absolu. Il y a des façons de procrastiner plus productives que d’autres. Si vous êtes un procrastinateur invétéré, vous allez adorer la méthode proposée par le philosophe américain John Perry : la procrastination structurée. C’est une stratégie ingénieuse qui, au lieu de vaincre la procrastination, la convertit en productivité.

La méthode est très simple : au lieu de procrastiner avec des distractions sans but, occupez-vous d’autres tâches moins prioritaires. Par exemple, si vous n’arrivez pas à commencer les révisions pour une matière, choisissez-en une autre, ou faite cette recherche que vous êtes sensés délivrer la semaine prochaine.

Tant que le travail que vous faites n’est pas celui que vous devez faire et que vous évitez, il vous sera très facile de le finir. Par la suite, de nouvelles tâches encore plus prioritaires s’ajouteront à votre planning. Alors, vous commencerez enfin les tâches que vous évitiez au début et ainsi de suite. Par contre, cette méthode à utiliser avec modération qu’on a des dates limites à respecter.