La Malaisie, dont la capitale est Kuala Lumpur, est un pays du Sud-Est de la l’Asie situé à 200 km au nord de l’équateur, et constitué de la Malaisie péninsulaire (ou occidentale) et de la Malaisie orientale. Les langues principalement parlées en Malaisie sont le malais, l’anglais, le cantonais, le mandarin et le tamoul.

Outre les plages paradisiaques, la culture colorée et la gastronomie épicée, la Malaisie est également une destination académique intéressante, qui présente plusieurs avantages, notamment grâce à la qualité de son secteur éducatif supérieur qui gagne de plus en plus de notoriété au niveau international. Le pays accueille annuellement environ 100.000 étudiants issus de plus de 158 pays.

Diplômes et système universitaire

Le système éducatif malaisien n’est pas très différent du nôtre, ou du schéma européen. Le secteur académique principal est l’enseignement public (universités polytechniques et communautaires), financé par le gouvernement. Le deuxième type d’établissements éducatifs est naturellement le secteur privé (les PHEIs), financé par l’étudiant ou son garant.

Comme la grande majorité des universités du monde, les diplômes dispensés au sein des établissements supérieurs Malaisiens sont les licences (obtenues sur 3 ans minimum), les masters et les doctorats. Généralement calquées sur les universités anglo-saxonnes, plusieurs établissements publics et privés proposent des MBA (Master of Business Administration) et des DBA (Doctorate of Business Administration).

Les établissements décernent des certificates, des diplomas, et des degrees à l’issu de formations universitaires ou professionnelles.

Ceux qui sont privés décernent des certificats d’études internes, propres à l’école même, comme ils proposent des diplômes en partenariats avec des universités étrangères. Les étudiants peuvent ainsi suivre des formations provenant d’universités étrangères délocalisées sur le sol Malaisien et dispensées au sein d’établissements Malaisiens.

Les rentrées principales sont celles d’automne (Septembre) et d’hiver (Janvier-Février). Les candidatures doivent donc s’effectuer avant la du moi d’avril pour la première, et la fin du moi de juillet pour la seconde.

Quelques universités publiques en Malaisie

Quelques universités privées en Malaisie

 Procédures de candidature

Les procédures et les exigences de candidature et d’admission varient d’un établissement à l’autre. Les informations relatives aux spécificités de chaque établissement sont disponibles sur les sites internet des universités.

Il convient généralement d’effectuer une préinscription en ligne, souvent à travers un formulaire de candidature en ligne, lequel devra être suivi d’un dossier détaillé du parcours académique du candidat.

Certains des documents et pré-requis qu’exigent généralement les établissements sont :

  • Une copie certifiée conforme du certificat de scolarité de l’année en cours du candidat (traduites officiellement pour les marocains)
  • Des copies certifiées conformes de relevés de notes des semestres secondaires et post-secondaires (traduites officiellement pour les candidats marocains)
  • Un justificatif certifiant de la capacité financière du candidat ou de son garant.
  • Copie certifiée d’un certificat de langue (le cas échéant) avec le résultat exigé.
  • Frais de traitement du dossier de candidature
  • Copie du passeport

Frais de scolarité

Une année d’études en premier cycle au sein d’un établissement Malaisien peut coûter entre 30.000 dhs environs et 60.000 dhs. Le coût d’un cursus en deuxième cycle peut aller de 44.000 dhs à 70.000dhs, selon les frais de scolarités et le degré choisi (britannique, américain ou australien).

Pour ce qui est du logement et du coût de vie, les frais sont assez raisonnables, avec des chambres en collocation qui peuvent varier entre 700 et 3200 dhs, et des  frais de substances mensuels d’environ 3000-3500 dhs. Les étudiants étrangers peuvent travailler jusqu’à 20 heures par semaines pour subvenir à leurs besoins.

Les procédures de visa

L’étudiant marocain doit engager une procédure pour l’obtention d’un permis d’étude par le biais de l’université Malaisienne. Une fois admis au sein d’une université et arrivé sur le sol Malaisien, l’étudiant reçoit à son arrivée une carte certifiant de son statut d’étudiant international.

Son passeport sera alors tamponné par les autorités universitaires. Les frais de ce visa (Single Entry Visa) dépendront de l’université. Cette procédure dure généralement 30 jours. Le service d’immigration malaisien exige que le passeport de l’étudiant soit valide pour au moins 24 mois.