Comment se vendre avec une lettre de motivation ?

0
100

Elle fait souvent l’objet de copier-coller qui trahissent d’entrée de jeu le sérieux du candidat à un emploi : la lettre de motivation, si souvent négligée à tort au détriment du CV, en dit souvent plus que ne le croit le candidat lui-même. Et les recruteurs avisés savent déceler à travers le texte ce qu’il y a d’imitations, de plagiats, voire de mensonges. Partez du bon pied dans votre recherche d’emploi : votre lettre doit permettre de vous vendre sur le marché du travail tout en reflétant au mieux votre personnalité.

La lettre de motivation n’est pas un CV bis

Si votre CV est un acte de candidature, la lettre de motivation en est sa justification. En d’autres termes, elle n’en est pas le duplicata insipide, mais elle constitue un complément d’informations précises et exhaustives. Les grandes lignes de votre parcours d’études ou de votre expérience professionnelle sont ainsi détaillées, analysées et commentées. C’est donc une opportunité de montrer que vous avez du recul et même un sens critique par rapport à vos réalisations, ce qui est toujours une preuve de maturité.

Montrez que vous avez compris les besoins du recruteur

A la différence du CV qui est essentiellement centré sur le parcours du candidat, la lettre de motivation doit surtout être l’occasion de parler du poste pour lequel vous postulez. Vous devez donc montrer à celui qui vous lit que vous avez une solide connaissance du secteur d’activité en question. Plus encore, s’il s’agit d’une entreprise, il vous revient de faire savoir à travers votre rédaction que vous êtes parfaitement au fait des enjeux de la société pour laquelle vous postulez, que vous savez les difficultés qu’elle rencontre ou les perspectives professionnelles qui sont envisagées. Concernant le poste proposé, charge vous revient de démonter aussi rigoureusement que possible que vous possédez les compétences nécessaires correspondant au profil demandé.

Aucune lettre de motivation ne ressemble à une autre

On peut classer les lettres de motivation en deux types : celles qui répondent à une annonce et les candidatures spontanées. Les professionnels du recrutement conseillent que pour le premier cas (réponse à une annonce), le candidat se concentre essentiellement sur l’adéquation de son profil avec le poste proposé ; dans le second cas (candidature spontanée) mieux vaut s’attarder davantage sur l’environnement de l’entreprise pour laquelle vous postulez. Dans tous les cas, votre écrit doit être parfaitement adapté au secteur d’activité où vous souhaitez évoluer. Ce qui signifie que vous devez parler le langage de la profession et montrer ainsi que vous êtes déjà familiarisé avec le vocabulaire de l’entreprise. L’employeur s’apercevra que vous avez effectué un travail en amont de recherche d’informations sur l’entreprise (organigramme, différents services, stratégie, image de marque, valeurs-clés). En un mot, le CV c’est mon parcours ; la lettre de motivation c’est mon parcours au service de l’entreprise.

Un support de valorisation par rapport au CV

Autre spécificité de la lettre de motivation : elle permet de souligner et de valoriser des points de votre CV s’ils sont en rapport avec la fonction pour laquelle vous postulez. Vous pouvez de la sorte mettre en évidence un module d’enseignement ou un stage précédent qui vous a permis d’acquérir des compétences utiles pour le poste proposé. Evitez d’en rajouter ou d’inventer, contentez-vous des faits, la sobriété en écriture a beaucoup plus d’effets qu’on en le croit : montrez vos atouts mais n’en inventez pas. Pour être complet dans votre méthodologie, mettez-vous à la place du recruteur ; posez-vous les questions qu’il pourrait se poser : que peut m’apporter ce candidat ? M-a-t-il monté qu’il avait les compétences nécessaires pour réussir ? Ces propos sont-ils crédibles ? Adopter le point de vue de l’autre est souvent une bonne méthode pour créer un climat de confiance.

Conseils de style d’écriture

La lettre de motivation doit être courte, autour d’une page Word (environ 500 mots). Privilégiez un style dynamique et interactif tout en étant syntaxiquement correct  et pourquoi pas élégant (le niveau de langue est souvent un bon indicateur du niveau intellectuel du candidat, tous les recruteurs le savent, les candidats le savent hélas un peu moins). Optez pour des phrases peu longues et parfois pour la forme interrogative, mais sans en abuser. Cela permet d’installer une certaine complicité avec celui qui vous lit. Enfin, relisez-vous une fois la rédaction terminée. Vous n’imaginez pas les erreurs d’inattention, d’orthographe et les répétitions que vous éviterez ainsi. Dernière chose : sachez qu’il est arrivé que certains candidats aient été recrutés sur la seule qualité de la lettre de motivation… Savoir se vendre avec une lettre de motivation n’est donc pas se trahir, c’est au contraire exprimer au mieux sa personnalité.