5 conseils pour mieux gérer son stress lors d’un entretien

En tant qu’étudiant, pour accéder à la formation de votre choix, l’entretien est un passage quasi-obligatoire. Un entretien est souvent l’occasion de lever les doutes sur votre profil, affirmer votre compétence et appuyer votre candidature. Vu l’enjeu, ressentir un peu de stress avant un entretien est tout à fait naturel. Mais si votre stress vous immobilise, vous ne pourrez pas mettre en avant vos qualités et vous perdez les moyens de convaincre votre interlocuteur. Voici quelques conseils pour vous aider à mieux gérer votre stress et apparaître sous votre meilleur jour lors d’un entretien.

Préparez-vous à l’avance

Vous réduisez votre stress et vous prenez beaucoup plus confiance en vous si vous préparez votre entretien. Si vous y allez à l’aveuglette, vous aurez beaucoup plus de chances de divaguer ou de buter sur des questions, ce qui ne fera qu’ajouter à votre angoisse. Commencez par vous informer sur l’établissement. Informez-vous aussi sur le type de questions qui sont généralement posées lors de ces entretiens. Il y a des questions pièges qui sont posées dans presque tout entretien, tâchez d’y penser à l’avance et de penser à des réponses intelligentes et originales. Préparez aussi très bien votre présentation, vous devez savoir mettre en avant votre profil. Vous pouvez prendre quelques notes en préparant votre entretien, car cela vous aidera à bien vous rappeler par la suite. Mais attention à ne pas apprendre par cœur vos notes. Le but est juste d’avoir quelques repères. Vous devez rester flexible et spontané.

Détendez-vous avant l’entretien

Il est certes important de préparer son entretien, mais cela ne veut pas dire regarder vos notes toute la journée jusqu’à l’approche du moment T. Au contraire, prenez un petit moment avant l’entretien pour vous détendre. Cela peut simplement se faire en prenant le temps de bien respirer : inspirez et expirez profondément dès les premiers signes du stress.

Cela semble très simple mais ça peut vraiment réduire votre stress. Si vous avez de petites habitudes qui vous aident à réduire le stress, faites-vous plaisir, que ce soit en savourant un café ou en écoutant de la musique. Un autre moyen de rester détendu avant l’entretien, c’est de ne pas arriver en retard. Essayez d’arriver à l’avance, éteignez votre téléphone pour éviter toute distraction et concentrez-vous sur l’objet de l’entretien.

Restez naturel pendant votre entretien

N’essayez pas de jouer un rôle pour impressionner votre interlocuteur. Quoi que vous disiez, sachez que le langage verbal n’est qu’une partie infime de la communication et que la personne en face de vous analyse aussi le para-verbal (ex : ton de la voix) et le non-verbal (ex : gestuelle, posture, regards, etc). Soyez le plus naturel possible pour que votre communication soit harmonieuse.

Surtout, n’essayez pas de donner les réponses que l’on voudrait entendre. Soyez honnête et fidèle à vous-même en toute circonstance. Ainsi, vous pourrez vous démarquer des autres candidats. De plus, en concentrant moins vos efforts sur le fait de donner une certaine image de vous-même, vous vous débarrassez d’une source de stress supplémentaire.

Analysez les causes de votre stress

Le stress n’est pas une réaction sans causes. Les candidats ont tendance à développer beaucoup de pensées négatives à l’approche d’un entretien, ce qui ajoute à leur anxiété. C’est là l’une des principales causes du stress avant un entretien. En parvenant à identifier ces pensées négatives et à les regarder d’un œil critique, vous pouvez réduire votre stress.

Souvent, les candidats ont l’impression qu’ils n’ont pas leurs chances devant la masse des autres candidats, que leurs lacunes vont transparaître à l’entretien ou encore qu’ils seront jugés trop durement par la personne qui leur passera l’entretien. Ces pensées sont souvent infondées, voire même irrationnelles. Quelle que soit la nature de vos pensées avant un entretien, essayez de les identifier et de les regarder sous un nouveau jour, de raisonner pour moins stresser.

Changez de perspective

Le stress n’est pas causé par l’entretien en lui-même, mais plutôt par votre attitude vis à vis de l’entretien. Sans vous donner de faux espoirs pour autant, ayez une vision plus nuancée et réaliste de la chose. Si vous assistez à cet entretien, c’est que votre candidature a retenu l’attention. C’est déjà un point en votre faveur. Après, ne diabolisez pas le stress. Souvent, on stresse encore plus à l’idée de stresser, car cela pourrait affecter notre performance.

Mais il y a du bon et du mauvais stress. Le mauvais stress paralyse, mais le bon stress peut augmenter vos chances de réussite. C’est une poussée d’adrénaline qui nous donne de l’énergie et nous rend plus motivé et convaincant quand on s’exprime. Au contraire, si l’on est dans le déni et que l’on ne stress pas du tout, on peut donner l’impression de ne pas s’intéresser à l’entretien et faire mauvaise impression.