Vous êtes passionné par les bêtes ? Sachez que les métiers animaliers se déclinent en une large gamme d’activités touchant aussi bien aux soins qu’au commerce ou à la protection des animaux. Panorama des principaux débouchés et des formations qui y mènent.

Vétérinaire

Il est le médecin des animaux et à ce titre il est amené à soigner des espèces diverses, qu’il s’agisse de bovins, ovins ou caprins. Administrer des vaccins, prescrire des ordonnances, réaliser des opérations ou encore prodiguer des conseils sur l’alimentation, voilà en résumé ses principales fonctions. Le vétérinaire a également un rôle de prévention et de surveillance sanitaire. Comme un médecin généraliste, il exerce dans son cabinet, mais il peut aussi évoluer dans l’industrie pharmaceutique pour la conception de médicaments à l’usage des animaux, ou encore travailler auprès d’exploitants agricoles. Les compétences requises ? Une formation scientifique rigoureuse alliée à une habileté des mains.

Ostéopathe pour animaux

Il traite les pathologies dont souffrent les animaux par des moyens manuels. Il effectue ainsi des manipulations sur les muscles, les os et le squelette des bêtes. L’ostéopathe pour animaux réalise donc un examen manuel très précis afin de pouvoir par la suite poser un diagnostic ostéopathique. Les compétences requises pour ce métier plus difficile qu’on ne le croit sont une parfaite maîtrise de l’anatomie et des connaissances biologiques poussées.

Zoologiste

Le zoologiste observe et étudie le mode de vie des animaux ainsi que leur comportement. Il est souvent spécialisé dans une famille d’animaux tels les oiseaux ou les insectes. Dresser l’inventaire de la faune, étudier les types de migrations et de reproduction sont les activités principales de ce chercheur qui ne doit pas hésiter à aller s’aventurer dans les différents milieux naturels de la planète. En outre, il est également amené à travailler en laboratoire afin d’effectuer des analyses sur les échantillons prélevés. Un sens de l’observation aigu est requis pour ce métier ainsi qu’un souci réel de protection de l’environnement.

Technicien des services vétérinaires

Effectuer des missions de contrôle d’hygiène alimentaire dans les abattoirs, s’assurer de la bonne santé des animaux, telles sont les activités principales du technicien des services vétérinaires. Au sein des lieux de vente ou dans les diverses boucheries, il vérifie la qualité de la viande et peut, en cas de doute, ouvrir une enquête sanitaire. En laboratoire, il effectue des prélèvements sanguins afin de détecter toute éventuelle maladie contagieuse sur les animaux. De fortes connaissances en biologie sont requises.

Technico-commercial en alimentation animale

Il est spécialisé dans les produits alimentaires pour animaux, telle la paille ou les différentes graines. Il possède donc une double compétence à la fois scientifique et commerciale puisqu’il est également en charge du prospect des clients ainsi que de la gestion des stocks. Il doit ainsi proposer des produits qui correspondent précisément aux besoins du client, sans oublier le service après-vente qu’il doit aussi gérer.

Les formations en France… et ailleurs

Si vous souhaitez poursuivre vos études en France, sachez tout d’abord qu’il existe quatre écoles vétérinaires françaises, il s’agit d’établissements publics avec une forte sélection à l’entrée :

  • L’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort
  • VetAgro Sup Lyon
  • ONIRIS Nantes
  • L’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse

L’accès à ces établissements se fait sur concours et est réservé aux titulaires d’un bac+2 en Biologie ou aux étudiants issus de la prépa agro-véto (elle se prépare dans une cinquantaine de lycées en France). La durée des études est de 5 ans à l’issue desquels le diplôme d’état de docteur vétérinaire vous est délivré. Par ailleurs, il existe aussi des  Masters en Médecine vétérinaire ainsi que des Masters en pharmacie vétérinaire. Ce dernier est notamment proposé par l’université Lyon 1 avec son Master Sciences du médicament, parcours pharmacie vétérinaire. Ailleurs en Europe, et si vous souhaitez étudier en Belgique l’université de Liège propose quant à elle un Master en médecine vétérinaire. La formation s’y décline en deux cycles : un 1er cycle de 2 ans sanctionné par le grade de bachelier et un 2ème cycle de 3 ans sanctionné par le diplôme de Master en médecine vétérinaire. L’enseignement mêle connaissances théoriques et formations pratiques et cliniques. Si en revanche vous êtes intéressés par les métiers de l’ostéopathie, il existe en France l’Institut Supérieur d’Ostéopathie Animale Lyon (ISOstéo Animale) en partenariat avec l’Ecole d’Ostéopathie Animale d’Annecy (ESOAA). L’accès y est réservé aux étudiants post-prépa scientifique ou aux titulaires d’une licence scientifique. La durée des études est de 3 à 5 ans, selon le parcours d’origine du candidat. Les disciplines enseignées concernent principalement les connaissances biologiques, anatomiques et physiologiques des animaux. Vous souhaitez plutôt vous orienter vers la branche commerce ? Il existe un BTS Technico-commercial, spécialité produits alimentaires qui vous permettra d’exercer comme technico-commercial en alimentation animale. L’accès y est réservé aux titulaires d’un bac général S, ES ou d’un bac technologique. Le cursus dure 2 ans et est complété d’un stage de 12 à 16 semaines en entreprise.

Enfin, sachez qu’une formation à distance aux soins animaliers est aussi possible. L’Institut de Formation en Soins animaliers-IFSA France) propose des formations professionnelles à distance ayant trait aux métiers animaliers comme auxiliaire de santé animale ou encore éducateur canin.

Peut-on se former au Maroc ?

Au Maroc, l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II de Rabat propose une formation en médecine vétérinaire d’une durée de 6 ans. L’accès se fait sur concours réservé aux titulaires d’un baccalauréat scientifique âgés de moins de 23 ans. Le cursus commence par une 1ère année de Cycle préparatoire intégré des études supérieures en agriculture. C’est en 2ème année que les étudiants débutent leur formation en médecine vétérinaire. Chaque année au Maroc, entre 50 et 60 étudiants sont sélectionnés pour cette formation.