T

oute personne en situation régulière et qui réside en France plus de trois mois dépend obligatoirement d’un régime de sécurité sociale. Les étudiants doivent être affiliés à la sécurité sociale, donc voici un petit guide et les derniers changements en la matière.

La sécurité sociale est une assurance qui donne droit à une carte vitale, laquelle rembourse les soins médicaux, à hauteur de 70%. Pour compléter ces remboursements, l’étudiant peut adhérer à une mutuelle complémentaire, une assurance santé en plus à partir de 4,90 €.

Rentrée 2019 : gros changements

La fin du régime étudiant de Sécurité sociale a officiellement été annoncée par le gouvernement français. Dès le 1er septembre 2019, tous les étudiants seront automatiquement rattachés à la Caisse Primaire de l’Assurance Maladie de leur lieu d’habitation. Alors qu’auparavant les étudiants entamant des études supérieures devaient obligatoirement quitter le régime général pour s’inscrire à une sécurité sociale étudiante (LMDE, MEP, SMEREP…), ce ne sera donc plus le cas désormais. Enfin, alors qu’auparavant les étudiants devaient payer une cotisation annuelle de 217 euros pour s’inscrire au régime étudiant, ils devront à la place débourser la somme de 90 euros, au titre de la nouvelle «contribution vie étudiante et de campus» (CVEC).

Pour les étudiants étrangers déjà inscrits auprès de l’Assurance Maladie :

Aucune démarche ne sera à réaliser pour le transfert de dossier. Néanmoins, l’étudiant devra créer ou mette à jour son compte assuré sur www.ameli.fr, en indiquant l’adresse de son lieu de résidence, et mette à jour sa carte vitale, à compter du 1er septembre. Si l’étudiant n’a pas indiqué sa dernière adresse postale, il lui faut contacter la CPAM de son lieu de résidence pour y être rattachée.

A compter du 2 septembre 2019, un seul numéro de téléphone, le 3646, valable pour toutes les CPAM. Le site www.ameli.fr sera la plateforme électronique pour consulter les remboursements, attestations, modifier les coordonnées et retrouver toutes les informations utiles liées à la Sécurité sociale. Finalement, les feuilles de soins et courriers seront à adresser directement à la CPAM dont l’étudiant dépend.

Pour les nouveaux étudiants étrangers :

Vous venez entreprendre ou poursuivre vos études en France ? Inscrivez-vous sur le site dédié à l’accueil des étudiants, afin de bénéficier de la prise en charge de vos frais de santé à votre arrivée en France.

S’il s’agit d’une première inscription dans un établissement d’Enseignement Supérieur en France, il faudra s’inscrire à la Sécurité sociale via le site dédié etudiant-etranger.ameli.fr. L’étudiant recevra alors son numéro de Sécurité Sociale définitif et dépendra de la CPAM de son lieu de domicile.

Il sera demandé à l’étudiant de saisir des informations obligatoires (nom prénom, date de naissance, pays de naissance, adresse e-mail, adresse postale en France, numéro de téléphone) et de déposer des justificatifs obligatoires (carte nationale d’identité ou passeport, titre de séjour, attestation de scolarité pour l’année en cours, attestation d’autorisation parentale (si étudiant de moins de 16 ans), IBAN (relevé d’identité bancaire RIB) pour les remboursements, pièce d’état-civil nécessaire à la création du numéro d’identification (couramment appelé “numéro de sécurité sociale”).

Conserver le numéro de sécurité sociale provisoire attribué automatiquement par le site et télécharger l’attestation provisoire d’affiliation à la Sécurité sociale.

Exemple de remboursement de soins médicaux avec et sans complémentaire santé

Une consultation chez un médecin généraliste coûte généralement 25 euros, sans mutuelle, l’étudiant aura à sa charge 9,90 euros, avec mutuelle, il n’aura qu’un euro à sa charge.

Une hospitalisation en urgence d’une durée de trois jours coûterait par exemple 2002.10 euros, sans mutuelle, l’étudiant aurait à sa charge 443.63 euros, avec mutuelle, elle ne lui coûterait rien.

Il existe plusieurs bonnes raisons d’adhérer à une mutuelle santé, on en citera deux, aucune avance de frais avec la carte Tiers Payant, et un remboursement total des frais de santé engendrés.

Pour l’anecdote :

LMDE est la 1ère mutuelle à vous rembourser les protections hygiéniques (cup, tampons, serviettes, culotte de règles …), à hauteur de 20 € par an avec Vitalité LMDE et 25 € par an avec Essentielle LMDE et Zen LMDE. Sachez que le remboursement se fait sur simple présentation du ticket de caisse ou de la facture.