Présentation :

Certaines écoles marquent les CV de tous leurs étudiants. C’est le cas de Science Po. Spécificité française, le réseau des Instituts d’études politiques, ou également appelés «  Sciences Po » forme des spécialistes dans le domaine des sciences sociales et des relations internationales. Des enseignements de droit, de finance, de gestion des ressources humaines, de communication, de marketing, de journalisme et d’urbanisme sont également dispensés.

L’école est réputée pour la qualité de son enseignement et son exigence académique. Ainsi, l’admission en première année est de moins de 10%. Les classements internationaux, positionnent Sciences Po Paris dans les 15 premières universités mondiales dans le domaine de la science politique, relations internationales et sociologie, devant l’université de Stanford et le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Les hommes politiques français ne s’y sont pas trompés, elle en forme l’élite : les 4 derniers présidents français ont été élèves à Science Po Paris. Grâce à son prestige, l’école a pu nouer de très nombreux partenariats à l’étranger avec des établissements reconnus.

A côté de cet établissement parisien historique, ce sont créés 9 IEPs de province (Aix-en-Provence, Bordeaux, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Grenoble, Strasbourg et Toulouse) qui partagent les mêmes domaines d’études et la pluridisciplinarité du cursus. Un des attraits majeurs de cette filière, les élèves n’ont pas à trancher tout de suite entre le droit et l’histoire. Même si le prestige de Science Po Paris est sans concurrence, l’ensemble des écoles du réseau s’adressent à des élèves sérieux, avec une culture générale solide, majoritairement issus de baccalauréats scientifiques.  Ce sont tous des parcours d’excellence, extrêmement sélectifs, avec seulement 5 % à 15 % des candidats reçus aux concours. Les cursus se ressemblent a priori : Ttrois années généralistes, dont une à l’étranger, et deux années de spécialisation dans les affaires publiques, les relations internationales, la communication, le management ou le droit.

Débouchés :

Les instituts d’études politiques ne préparent pas à un métier en particulier mais délivrent une formation fondamentale et pluridisciplinaire incluant du droit, de l’économie, de l’histoire, de la science politique, de la géographie, de la sociologie et des langues vivantes, afin de donner aux étudiants une solide culture générale, une aisance dans l’expression orale et une forte capacité de synthèse. Cette formation intellectuelle ouverte à l’international permet d’appréhender un large éventail de professions allant de la politique aux administrations publiques en passant par les affaires, le journalisme ou les métiers du droit. Au-delà des domaines d’étude communs, chaque IEP cultive sa spécificité.

– L‘IEP de Rennes mise beaucoup sur l’alternance.

– L’IEP de Lille propose des doubles diplômes franco-allemand, franco-britannique et franco-espagnol.

– A Grenoble, les masters s’organisent autour des politiques culturelles ou des études d’opinion.

– L’IEP de Strasbourg, lui, met en avant son emplacement géographique exceptionnel pour proposer un master en études européennes ainsi qu’en finance. Plus de 150 diplômés de l’IEP de Strasbourg travaillent dans les institutions européennes et d’autres au sein de lobbies à Bruxelles.

– L’IEP Bordeaux proposent des masters en études africaines.

– L’IEP d’Aix-en-Provence se spécialise dans le monde musulman.

– L’IEP de Lyon, quant à lui, s’oriente vers le monde asiatique.

Plusieurs IEP de province ont en outre la particularité de proposer des filières intégrées dont les études se déroulent en alternance entre la France et une université partenaire à l’étranger. Vous pouvez consulter la brochure suivante pour visualiser la liste des masters proposés par chaque IEP : http://www.sciencespo-concourscommuns.fr/IMG/pdf/iep_plaquette.pdf

Procédure d’admission :

Il existe un grand nombre de procédures d’admission. Les IEP proposent de multiples portes d’entrée. La plus grande se situe juste après le bac, en licence 1 (L1). Ce concours est ouvert aux néobacheliers et aux bacheliers de l’année précédente. Cela représente 1 000 places, convoitées par 9 000 candidats chaque année pour les six IEP du concours commun (c’est-à-dire tous, sauf Paris, Grenoble et Bordeaux). Une entrée en deuxième année (L2) réservée aux jeunes ayant eu le bac un an avant est aussi proposée. Mais attention, cette nouvelle voie concerne des effectifs plus restreints. Sur 1 900 inscrits, 220 ont été retenus en 2014 par les IEP du concours commun. Une candidature en master est également possible. Les résultats académiques, les stages et les expériences professionnelles du candidats seront alors regardés à la loupe. Ce recrutement demande donc des profils très motivés et ayant une vision bien précise de leur projet de carrière.

L’établissement est également très internationalisé : quatre étudiants sur dix sont désormais étrangers. La grande diversité culturelle du campus donne aux étudiants l’habitude du travail dans des équipes internationales. Critère déterminant quand on sait que 39 % des futurs diplômés trouvent un premier emploi à l’étranger. La procédure internationale est ouverte uniquement aux candidatures sur les campus en région. La sélection se fait sur un concours commun à 6 des 9 IEPs (Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse). En 2014, sur les 9 000 candidats au concours commun de première année des instituts d’études politiques (IEP) régionaux, seuls 1 050 ont été admis. Parmi les 7 950 recalés figurent pourtant de brillants bacheliers. En effet, en plus des connaissances nécessaires pour réussir le bac, le concours Science Po demande une grande ouverture d’esprit, une curiosité, une culture générale et une maturité que peu de bacheliers ont. Cette année, les bacheliers 2014 ou 2015 peuvent se présenter au concours le samedi 30 mai 2015. Les inscriptions se font exclusivement sur le site www.sciencespo-concourscommuns.fr du 03 février au 21 avril 2015. Il vous sera demandé des frais d’inscription de 180 €.

Des conseils pour réussir le concours :

Le concours se compose de 3 épreuves :

Épreuve de questions contemporaines :

Le candidat a trois heures pour rédiger une dissertation sur un sujet au choix entre les deux proposés, qui portent sur les deux thèmes préalablement définis. Son objectif : permettre de cerner chez le candidat sa capacité à analyser et à argumenter, sur de grands thèmes et débats inscrits dans l’actualité des années récentes. En 2014, ces thèmes était « le travail » et « la culture », les élèves ont dû répondre aux questions suivantes « Le travail est-il toujours un facteur d’intégration sociale ? » ET  « La mondialisation de la culture conduit-elle à l’uniformisation ? ». En 2015, les thèmes sont : « la famille », et « la mondialisation ».

Pour chaque sujet, il sera essentiel de mêler des références philosophiques, historiques, sociologiques, économiques et littéraires. Ouvrez votre horizon!

Épreuve d’histoire :

Vous aurez trois heures pour traiter un sujet en dissertation. Le programme à revoir est le suivant:

1. Puissances et conflits dans le monde depuis 1945. L’accent sera mis sur les États-Unis et la Chine dans leurs rapports avec le monde depuis 1945. On insistera sur les conflits de la guerre froide et de la décolonisation. On s’intéressera à un foyer de conflit particulier : le Proche et Moyen-Orient.

2. La France depuis 1945 : évolutions institutionnelles et politiques. Les candidats aborderont les changements institutionnels, les modifications des rapports de force politique et les évolutions du mode de gouvernance. Pour vous préparez à l’épreuve, vous trouverez une bibliographie sur le site www.sciencespo-concourscommun.fr

Épreuve de Langue Vivante :

Vous avez le choix entre : anglais, allemand, espagnol et italien. D’une durée de 1h30, l’épreuve est composé de deux exercices : compréhension et expression. Lisez la presse en anglais ou surfez sur internet sur les grands journaux internationaux pour relever vocabulaire et faits d’actualités que vous pourrez utiliser.

Pour plus de conseils sur le concours Science Po, rendez-vous sur le lien suivant : http://campus.lemonde.fr/campus/article/2015/03/06/sciences-po-2015-comment-reussir-le-concours-commun-des-iep-regionaux_4588640_4401467.html

Ce site répertorie également des fiches méthodologiques rédigées par Science Po :
http://openclassrooms.com/sciences-po   à utiliser au concours mais aussi au bac!

Vous trouverez aussi toutes les informations pratiques sur le site du concours commun