PARTAGER

Faire une présentation en classe, passer un entretien d’admission à une école, présenter votre projet de fin d’étude, passer un entretien d’embauche… Entant qu’étudiant, vous serez souvent amener à faire usage de vos compétences en communication. Prendre la parole devant une audience ou un jury, cela peut sembler effrayant. On est le centre de l’attention et l’on est probablement évalué. Beaucoup d’étudiants sont ainsi paralysés à l’idée de prendre la parole en public. Certains, plus extravertis, sont plus détendus à l’idée de parler en public ; mais n’ont pas forcément les outils pour bien s’exprimer.

Travailler à améliorer votre communication verbale est essentiel. En effet, c’est une aptitude qui vous sera très utile dans vos études comme dans votre carrière. Quel que soit votre cas de figure, les astuces que nous partageons avec vous ici peuvent vraiment vous aider à améliorer votre communication verbale.

Langues étrangères : travaillez sur vos points faibles

Dans vos études supérieures, vous aurez à maitriser des langues étrangères, en particulier si vous comptez intégrer des formations à l’étranger. Quelle que soit la langue requise, la maitrise des règles et du vocabulaire de la langue est essentielle à une bonne communication. Si vous avez des lacunes dans les langues de vos études actuelles ou futures, il n’est jamais trop tard pour travailler dessus. Vous pouvez vous inspirer de nos conseils pour améliorer votre anglais au quotidien.

Mais globalement, sachez que le plus important pour améliorer votre maitrise d’une langue c’est de l’utiliser souvent. N’ayez pas peur de faire des erreurs et ne cherchez pas toujours à faire des phrases parfaites. Plus vous parlez une langue, plus vous vous améliorez. Essayez de trouver le maximum d’occasions pour utiliser la langue que vous voulez maitriser : par exemple, faites des conversations avec des amis, encore mieux avec des étrangers natifs si vous en avez la possibilité.

Structurez votre pensée

Une idée bien conçue sera bien communiquée. Si vous ne maitrisez pas un sujet, ou encore si vous avez cumulé des informations disparates sur le sujet sans les organiser, vous aurez du mal à parler dessus. Avant de faire une présentation ou un entretien, nous vous conseillons de vous préparer de façon méthodique. Au lieu de cumuler un maximum d’informations, essayez de bien comprendre les idées, de les assimiler et de vous les approprier, de les structurer selon votre logique. Nous vous conseillons de schématiser votre pensée sous forme d’arborescence, en mettant en évidence la succession des idées et les connexions logiques entre les différents concepts. Ainsi, vous serez à même de les présenter avec un enchaînement logique et clair qui séduira votre audience.

Exercez-vous au quotidien

Quelles que soient vos lacunes en termes de communication verbale, rien ne s’améliorera si vous ne vous exercez pas. Essayez d’organiser des séances fréquentes pour travailler sérieusement sur vos techniques de communication. Selon votre cas particulier, vous aurez à travailler sur différents aspects tels que la diction, le vocabulaire, la structure de votre discours,  la locution, la prestance, ou encore la posture et le langage corporel. C’est en effet un point qu’on néglige souvent. Le langage non-verbal est complémentaire du langage verbal. Si vous envoyez les mauvais signaux (anxiété, désintérêt, manque de confiance en soi, etc), vous pouvez compromettre votre communication verbale. Pour améliorer cette aptitude, exercez-vous donc souvent à faire des présentations.

Généralement, plus vous vous exercerez, plus vous aurez de chances d’améliorer votre communication verbale. Voici un  exercice simple que vous pouvez faire : choisissez aléatoirement un sujet, prenez 25 min pour vous informer dessus et improvisez une présentation, seul ou devant une personne de confiance. Mettez votre minuteur et limitez-vous à 20 minutes, par exemple. Cela vous obligera à bien synthétiser votre sujet et à structurer votre discours.

Sortez de votre zone de confort

Si vous vous considérez comme timide ou peu confiant, si vous devenez anxieux à l’idée de prendre la parole en public, sachez que ce n’est pas une fatalité ! Le secret, c’est de se mettre souvent en situation. Sortez de votre zone de confort et saisissez toutes les occasions pour parler en public. Vous pouvez intervenir plus souvent en classe ou faire des présentations pour vos camarades. Vous pouvez aussi rejoindre un club de théâtre ou un groupe de discussion dans votre établissement. Plus vous vous exposerez à la prise de parole, moins vous en aurez peur et plus vous serez à l’aise. C’est le moyen le plus efficace pour améliorer votre communication verbale.