L’ordinateur dans un amphithéâtre: une fausse bonne idée?

0
274

Si vous pénétrez dans un amphithéâtre d’une université aujourd’hui, l’endroit pourrait vous rappeler un cybercafé tant les ordinateurs portables sont devenus nombreux chez les étudiants, sans oublier les autres objets connectés, Smartphones et autres tablettes… Certes, l’idée pourrait paraître aller dans le sens d’une meilleure pédagogie que de taper son cours magistral sur son écran, mais est-ce vraiment plus efficace que les notes manuscrites? Une étude vient semer le trouble. Explications.

Prise de notes manuscrite ou page Word sur écran d’ordinateur?

D’abord, une clarification. Les avancées technologiques ont permis le développement d’une pédagogie numérique qu’il ne s’agit pas de remettre en cause. Les cours en ligne, les MOOCs, constituent un progrès considérable dans la transmission des savoirs et de plus en plus d’étudiants, mais pas seulement, en bénéficient. Il s’agit ici de l’usage de l’ordinateur en cours, notamment en amphithéâtre d’université. Cet usage s’est beaucoup développé ces dernières années. On peut se poser légitimement la question de savoir si les écrans d’ordinateurs favorisent l’attention des étudiants. En France, de plus en plus de professeurs de l’enseignement supérieur se plaignent que l’apprentissage se passe moins bien en tapant sur un clavier. Si les téléphones portables sont désormais interdis en France dans les écoles et les collèges, aucun loi ne régit l’usage des PC portables dans l’enseignement supérieur. L’on pourrait croire qu’il ne s’agit que de cas isolés, mais détrompez-vous, une étude américaine publiée dans lePsychological Science et réalisée par des chercheurs de l’université de Princeton et de UCLA a montré que les étudiants qui prennent des notes manuscrites en cours à l’aide d’un simple stylo avaient de meilleurs résultats que ceux qui retranscrivent en tapant sur le clavier de leur ordinateur.

Un zapping intellectuel préjudiciable à l’attention

Cette étude, publiée en 2014, s’intitule « Le Stylo est plus puissant que le clavier: des avantages de l’écriture cursive comparée à l’ordinateur pour la prise de notes ». Premier reproche à l’usage de l’ordinateur en cours: l’attention de l’étudiant n’est pas soutenue car empêchée par une sorte de zapping mental qui fait que le jeune passe rapidement de prise de notes aux réseaux sociaux et autres sites d’achat ou de shoping pour les filles. Cette distraction que procure internet a pour résultat que l’esprit de l’étudiant vagabonde et erre d’une information à une autre de sorte à ce que la concentration de l’étudiant n’est pas soutenue. L’écriture au papier exige quant à elle davantage de sérieux et d’application, les facultés intellectuelles restent rassemblées et non pas dispersées.

Plus rapide avec l’ordinateur, mais moins efficace

Second reproche: la capacité de réflexion bien moindre sur un écran d’ordinateur qu’en écrivant manuellement son cours. celui qui écrit avec son stylo fait un travail intellectuel de  tri et de sélection avant de prendre des notes, de cette façon il intègre et assimile mieux les informations transmises par le professeur. Réfléchir à ce qu’on écrit fait davantage travailler la mémoire et la capacité à retenir le cours. Avec l’ordinateur, on va certes plus vite dans la retranscription, mais de façon moins intelligente; l’étudiant tape machinalement et rapidement sans vraiment faire attention à ce qui est dit. Pour prouver leur thèse, les chercheurs ont effectué des tests sur plusieurs groupes d’étudiants, certains utilisant la méthode manuscrite au stylo et d’autres faisant usage de leur ordinateur. A l’issu du cours, il apparaissait que ceux qui faisaient usage du stylo répondaient avec davantage de précision et de clarté aux questions posées alors même que les notes prises par les étudiants avec ordinateur étaient plus longues… Pour renforcer cette idée de la supériorité de l’instrument à plume sur l’outil informatique, on a recensé les activités sur le net des étudiants de l’Université américaine de Michigan pendant les heures de cours. Voici ce qu’on y a trouvé majoritairement: jeux vidéo, surf sur les sites d’actualités et de sport, partie d’échecs et bien sûr… consultation des réseaux sociaux tels Facebook. Alors, même si l’informatique vous passionne et que vous souhaitez devenir un expert en la matière, sachez que le meilleur moyen d’y parvenir est encore de rester concentré sur les cours magistraux… à l’aide d’un stylo et d’un cahier!