C’est une industrie en pleine expansion, l’agroalimentaire recouvre un large éventail de métiers depuis la vente jusqu’à la logistique en passant par la nutrition ou encore la recherche & développement (RD). Tour d’horizon des principaux débouchés.

Ingénieur nutritionniste

Cet expert dans les habitudes alimentaires conçoit des produits nouveaux en tenant compte des attentes du public. Il doit posséder une double compétence, à la fois scientifique pour mener des recherches en biochimie, et de marketing afin d’être une force de proposition pour l’entreprise. Il doit en outre veiller au respect des normes d’hygiène pour les produits alimentaires.

Responsable de production

Il s’occupe de la gestion de l’ensemble de la ligne de production, depuis l’approvisionnement des stocks en matières premières jusqu’à l’optimisation des méthodes de travail afin d’améliorer la productivité. En plus de capacités managériales, il doit posséder une connaissance solide des indicateurs de production.

Technicien Qualité

Il analyse et contrôle le produit alimentaire fini en déterminant la moindre de ses caractéristiques, depuis son aspect physique jusqu’à sa composition chimique et les additifs utilisés. Evoluant souvent en laboratoire, il assure ainsi un suivi rigoureux du produit. Il doit disposer d’une parfaite maîtrise des outils de Conception Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO).

Responsable de maintenance

Il assure la maintenance des équipements de l’entreprise. Il est également responsable de la performance des machines et peut proposer des solutions pour en améliorer la productivité. Le sens de l’anticipation lui est une qualité essentielle.

Responsable logistique

Gérer l’approvisionnement des fournisseurs, traiter les commandes de clients, ou encore négocier avec les distributeurs, autant dire que les missions du responsable logistique sont diverses. Une grande polyvalence est requise pour ce poste : connaissances techniques en logistique & transport, management d’équipe ou encore maîtrise de la langue anglaise.

Responsable commercial agroalimentaire

Il élabore la stratégie commerciale de l’entreprise dans l’objectif de faire augmenter les ventes de produits alimentaires. Il est amené à effectuer des déplacements pour développer son portefeuille clients. Véritable force de proposition, c’est également un manager qui doit être capable de gérer une équipe de commerciaux.

Directeur de PME

Assurer le pilotage d’une entreprise agroalimentaire, gérer les moyens budgétaires, maîtriser la législation comptable et administrative, sans oublier le management, le Directeur de PME, en plus de compétences de gestionnaire et de dirigeant, doit être doté d’une forte résistance au stress.

Les diplômes qui préparent aux métiers de l’agroalimentaire

Si vous optez pour une formation courte, sachez qu’il existe en France des BTS qui proposent des formations en 2 ans, avec une période de stage en entreprise de 10 à 14 semaines. Le BTS Sciences et Technologies des Aliments STA) forme à la maîtrise du processus de production des produits alimentaires.

Si en revanche vous souhaitez évoluer dans le domaine de l’hygiène et de la qualité des produits, vous pouvez plutôt choisir le BTS Qualité dans les industries agroalimentaires et les bioindustries (QIABI). Le programme de ces BTS contient à la fois des matières de tronc commun, tel le français et l’économie et des modules techniques comme l’agronomie et les politiques agricoles.

Concernant les conditions d’accès, ces formations sont accessibles aux bacheliers titulaires d’un baccalauréat général ou professionnel. Sachez aussi qu’il existe une sélection qui se fait sur dossier et éventuellement un entretien. Pour un cursus plus long, il existe une Licence Professionnelle Agroalimentaire d’une durée de 3 ans.

Elles se déclinent en plusieurs spécialisations telles la qualité et sécurité alimentaire, les produits laitiers ou encore le management de la production. Vous pourrez par la suite soit intégrer la vie active, soit poursuive vos études pour un Master Agroalimentaire ou même une école d’ingénieurs.

Elles sont nombreuses en France, soit privées soit publiques et généralement d’une grande qualité d’enseignement. Comme l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs en Agroalimentaire de Bretagne (ESIAB), ou encore l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires de Nancy (ESAIA).

Pour un diplôme de Bachelor, sachez qu’il existe en Suisse une école de référence dans les domaines agronomiques et alimentaires ; il s’agit de la Haute Ecole des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL). Elle délivre un diplôme de Bachelor à l’issu d’une formation de 4 ans. Prenez garde toutefois à ce que le coût de la vie est très élevé en Suisse…