Dans cet article, nous nous concentrerons sur la procédure d’admission de la partie francophone de la Belgique puisque l’immense majoritaire des étudiants marocains ne peuvent pas postuler pour la partie néerlandophone. La rentrée scolaire en Belgique a généralement lieu à la mi-septembre mais les dates d’inscription varient d’un établissement à l’autre (entre mars et mai).

1er étape : L’équivalence :

Les diplômes obtenus hors de la Belgique doivent passer une commission d’équivalence ou d’homologation pour s’assurer qu’ils sont conformes aux exigences de l’enseignement supérieur belge. Des frais administratifs vous seront demandés par le service des équivalences, ils se montent à 124 euros. Cette étape ne sera qu’une formalité pour les bacheliers des filières scientifiques. Attention toutefois à constituer sérieusement votre dossier sinon l’ensemble de la procédure sera bloquée :

La reconnaissance du baccalauréat marocains par les établissement belges francophones comme étant l’équivalent du CESS (diplôme de fin d’études secondaires en Belgique francophone) n’est pas automatique : il faut donc passer par une procédure d’équivalence. Le dépôt du dossier de demande d’équivalence doit se faire obligatoirement avant le 15 juillet.

Pour un Baccalauréat Marocain :Pour un Baccalauréat Français :
-Une lettre de motivation comportant votre nom, prénom, adresse complète et études souhaités ou le formulaire de motivation (en pièce ci-jointe).-Un extrait d’acte de naissance original-Votre diplôme original du Baccalauréat

– Votre relevé de notes original du Baccalauréat

-La preuve originale du paiement des frais d’homologation de 124€.

Si vous êtes bachelier de juin 2014, le relevé de notes suffit : ce document doit être fourni en copie certifiée conforme auprès de l’Ambassade de France.-Une lettre de motivation comportant votre nom, prénom, adresse complète et études souhaités ou le formulaire de motivation (en pièce ci-jointe).-Un extrait d’acte de naissance original-La preuve originale du paiement des frais d’homologation de 174€.

  Si vous effectuez un versement ou un virement, vous devez respecter les modalités suivantes:

– Numéro de compte : 091-2110516-19

– Si vous payez du Maroc : code IBAN : BE39091211051619  et  code BIC : GKCCBEBB

– Bénéficiaire du paiement : DG Enseignement obligatoire, Recettes équivalences 16.21, Rue A.Lavallée, 1, 1080 BRUXELLES

– Banque : Banque BELFIUS, Boulevard Pachéco, 44, 1000 BRUXELLES

Attention à mentionner : Équivalence de « nom et prénom du demandeur » dans l’objet du paiement.

Le délai de traitement est de trois à six semaines. Ce délai peut varier en fonction du nombre de demandes reçues à la période où vous introduirez votre demande, donc il est très difficile de vous certifier une date ou délai exacte. Ceci dit, vous pourrez suivre l’état d’avancement de votre dossier via ce lien: http://www.equivalences.cfwb.be/index.php?id=1042

 2ème étape : L’inscription

Si l’inscription à l’université peut se faire généralement par voie postale ou directement en ligne, certains cas, elle doit se faire  en personne, il est donc nécessaire d’explorer en détail le site de chaque établissement pour connaître leurs exigences. De plus des notes minimales au baccalauréat peuvent être demandées.

 3ème étape : Demande de visa

Pays de l’espace Schengen, la Belgique demande aux étudiants de compléter une démarche similaire pour obtenir un visa de long séjour. L’étudiant ressortissant d’un état non membre de l’Espace Economique Européen (hors EEE) devra obtenir une Autorisation de Séjour Provisoire (ASP) pour pouvoir venir étudier en Belgique. La demande doit se faire à l’Ambassade ou au Consulat belge dans le pays d’origine. Les documents suivants doivent être fournis :

-une copie du passeport national valable au moins un an;

-une attestation  d’inscription ou de pré-inscription ou encore d’admission dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subsidié par les pouvoirs publics (autres possibilités voir ci-dessous dans les conditions d’études) ;

-une preuve de moyens de subsistance suffisants;

-un certificat médical;

-un extrait de casier judiciaire.

Les moyens financiers dont dispose l’étudiant doit pouvoir couvrir ses soins de santé, ses frais de séjour, d’études et de rapatriement pour au moins une année académique. En 2013-2014, l’Office des Étrangers considère qu’une somme de minimum 611 €/mois est nécessaire.  La prolongation de la carte de séjour ne sera accordée que si des versements réguliers ont été effectués sur ce compte durant l’année écoulée et que la somme de ces versements est supérieure à 7 332 EUR (611 EUR x12). Cette autonomie financière peut être démontrée soit :

Par une  attestation déclarant que l’étudiant est bénéficiaire d’une bourse ou d’un prêt ;

soit par un engagement de prise en charge, pour un an, ou pour la durée des études, par une personne physique ou morale belge ou étrangère, résidant en Belgique ou à l’étranger;

Attention : le garant doit disposer de ressources suffisantes stables (soit un revenu minimum de 1.584 € (973€ + 611 €) + 150 € par personne à charge.

Certaines universités exigent que les étudiants versent sur un compte bancaire une somme censée couvrir la première année d’études. Cette somme est ensuite reversée, par tranches mensuelles, sur un compte ouvert par l’étudiant après son arrivée en Belgique. Dans ce cas, l’étudiant dépose une attestation établie par l’établissement d’enseignement supérieur et portant sur le versement d’une somme d’argent et son reversement mensuel.

Lorsque l’étudiant arrive sur place, il est nécessaire qu’il aille s’inscrire à la commune dans les 8 jours ouvrables de l’arrivée.

[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]