La pêche et l’aquaculture constituent l’une des solutions possibles à la crise alimentaire et environnementale future. C’est un domaine en plein essor avec de nouvelles techniques de production durable et sanitaire. L’aquaculture, en particulier, connait un très grand essor. Ce système de domestication des ressources marines pourrait apporter une réponse pertinente aux problèmes de surpêche et de pollution des mers.

Le secteur de pêche et aquaculture a besoin de l’apport de différents profils professionnels pour se développer et se moderniser à l’avenir. Si ce secteur vous intéresse, il y a plusieurs métiers que vous pouvez exercer avec des formations appropriées. Dans cet article, nous partageons avec vous les principales options pour faire des études de pêche et aquaculture et d’y orienter votre carrière.

Ai-je le profil pour faire des études de pêche et aquaculture ?

Les métiers de la pêche et de l’aquaculture sont variés, et les profils auxquels on fait appel le sont tout autant. Mais il existe des lieux communs, des qualités de base qui font qu’un étudiant est fait ou non pour ce secteur. Notamment un intérêt marqué pour tout ce qui touche à l’environnement marin.

Vous devez également vous sentir capable de travailler dans un tel environnement la plupart du temps. Les aptitudes en organisation et en gestion sont également appréciées, car ce sont ces mêmes qualités qui vous aideront à gérer un domaine d’aquaculture, par exemple.

Pêche et aquaculture : quelques débouchés

Aquaculteur/trice

L’aquaculteur est une sorte d’agriculteur marin. Il élève des poissons, des crustacés et des fruits de mer dans des bassins dédiés qui recréent les conditions en mer. Il doit veiller à la santé et à la reproduction des différents spécimens, ainsi qu’à la propreté et à la bonne température des bassins.

Ostréiculteur/tice 

L’ostréiculteur se spécialise dans l’élevage ou la cueillette des huitres, sur terre ou en mer. Son travail suit le rythme des saisons ce qui le rend intéressant et varié, car à chaque saison correspond une action particulière.

Patron de navire de pêche

Le patron de navire de pêche est responsable de la conduite du navire, des opérations quotidiennes liées à son activité et de l’encadrement de l’équipage. C’est un métier exigeant qui demande une formation dédiée, une grande expertise technique et des qualités de leader.

Garde de pêche

Le garde-pêche est en quelque sorte un policier de la nature. Il a pour rôle de veiller à ce que des infractions ne soit pas commises en mer et que les ressources maritimes restent protégées de la surexploitation, par exemple que les périodes de repos biologique soient respectées. Il passe le plus clair de son temps sur le terrain. En plus de la protection, il exerce des fonctions de sensibilisation auprès du public et des professionnels de la pêche.

Ingénieurs et cadres

Les ingénieurs et les cadres, aux formations classiques ou spécialisées, sont également sollicités dans le secteur de pêche et aquaculture. Ils peuvent occuper différentes fonctions, telles que : agent de développement, Ingénieur horticole, cadre Ingénieur O.N.F, ou encore chargé d’études.

 

Les formations de pêche et aquaculture

Au Maroc

Avec un littoral de 3.500 kilomètres et des ressources halieutiques riche, la pêche et l’aquaculture sont des secteurs prometteurs au Maroc. Des formations spécifiques à ce domaine comment à être dispensées par diverses universités et écoles du Royaume.

À l’étranger

En France

  • De nombreux établissements proposent un BTS maritime. Ce BTS est accessible directement aux titulaires d’un bac professionnel maritime. Les étudiants ayant obtenus un bac général ou technologique devront d’abord faire une année de mise à niveau.
  • Les écoles supérieures Centrale Nantes et Centrale Marseille proposent des formations d’ingénierie marine dans des spécialités telles que l’hydrodynamique et le génie océanique, l’ingénierie et les énergies marines, ou encore l’ingénierie navale.
  • L’Institut d’Administration des Entreprises (IAE) de l’Université de Perpignan propose un Master en gestion des activités maritimes et portuaires.

Au Canada

En Angleterre

  • L’Institut Marin de l’Université de Plymouth est le plus large du Royaume-Uni. Il propose des formations dans les sciences marines, l’ingénierie côtière, la biologie marine, la gestion durable de l’environnement et plus encore.
  • Un Master en systèmes et politiques marine est proposé par l’Université d’Edinburgh.
  • Des Masters en gestion des ressources marines et en intégration des données marines sont disponibles à l’Université Heriot-Watt.
  • L’Université de Bangor offre des Masters en biologie marine et en protection de l’environnement marin.

En Suède