Étudier en Turquie, c’est la nouvelle tendance des étudiants marocains désireux de sortir des sentiers battus en matière d’études à l’étranger. De fait et de raison, les universités turques sont très bien réputées pour dispenser un enseignement supérieur de très haute qualité. En effet, l’enseignement avait depuis longtemps été considéré comme un vrai ascenseur social dans la tradition turque.

Engagée dans le processus de Bologne, tout en se basant en même temps sur un modèle de notation et de crédits calqué sur le système américain, la Turquie adopte une politique qui vise à tirer profit à la fois du modèle européen et américain.

L’enseignement supérieur turc est assuré en grande partie par les universités publiques, mais en parallèle des universités privées et des fondations semi-privées ont vu le jour, et proposent également des formations dans tous les domaines.

Ce qui accroît encore plus l’attractivité de la Turquie comme destination d’études internationale, c’est qu’elle propose une grande variété de programmes enseignés en Anglais.

Pour les anglophiles, la Turquie est donc une destination d’études idéale et peut s’avérer une très bonne alternative aux pays anglophones, où les frais des études sont souvent très onéreux, sans même évoquer le coût de vie.

Deux sessions accessibles

Si dans les pays anglophones, on parle généralement d’une rentrée d’automne ou d’hiver, en Turquie, c’est pareil à une différence près : on parle d’une rentrée en printemps, en début Février.

Pour la rentrée de Février, voici donc les dates limites pour candidater auprès de nos universités partenaires :

  • Aydin University : candidatures ouvertes du 15 Janvier au 26 Janvier, avec un affichage des résultats de sélection prévu le 31 Janvier. Les cours débuteront le 05 Février et finiront le 29 Juin.
  • Bahsecehir University : candidatures ouvertes juqu’au 27 Janvier. Toutefois, vous devez vous acquittez de vos frais de scolarité avant le 02 Février.
  • Eastern Meditterranean University (EMU) à Chypre du Nord : candidatures ouvertes du 20 Novembre jusqu’au 12 Décembre.

Testez votre niveau d’anglais ou de turc sur place !

Les cursus pouvant être en turc ou en anglais, il vous faudra prouver votre niveau de langue. Pour l’anglais, un niveau de 79 minimum au TOEFL IBT est requis.

Pour le turc, un niveau B2 ou C1 au TOMER est demandé.

Si vous n’avez passé ni test d’anglais ni de turc, vous pourrez passer un test de positionnement dans l’université d’accueil, à condition de le préciser lors de l’inscription en ligne.

Si vous ne répondez pas aux exigences lors du test à Istanbul, vous devrez faire une année de cours de langue intensifs dont les frais seront à votre charge.

Comment entamer la procédure d’inscription ?

Il suffit que vous nous fassiez parvenir les documents suivants :

  • Diplôme du baccalauréat (si disponible) et relevés de notes de l’ensemble des années de scolarité, ainsi que leur traduction en Anglais ;
  • Copie de votre passeport ;
  • CV et lettre de motivation en anglais ;
  • Les coordonnées de 2 personnes référentes (nom, prénom, fonction et email) : professeur ou supérieur hiérarchique lors de vos précédentes expériences académiques et professionnelles.

Cela nous permettra d’obtenir l’attestation d’inscription à l’université pour ensuite demander le visa.

Inscription en poche, où demande-t-on son visa ?

Avant d’entamer la procédure de visa, vérifiez que votre passeport est valide au moins 6 mois après la date d’expiration de votre visa d’entrée en Turquie. Bien que les marocains aient le droit de séjourner en Turquie pendant 90 jours pour des visites touristiques, ils doivent obligatoirement effectuer leur demande de visa d’études sur le territoire marocain avant d’arriver en Turquie.

La validité des visas d’études dépend de la durée des études envisagées. Pour obtenir un visa étudiant, il est nécessaire de fournir les documents suivants :

  • Une lettre d’admission de l’université turque ;
  • Garanties financières (3 derniers relevés bancaires du/des garant(s), attestations de salaire, inscription au registre du commerce, actes de propriété…) ;
  • Un formulaire de demande de visa complété et signé ;
  • Une photo d’identité.

Attention, il existe un site internet pour demander un visa en ligne (ou e-visa), mais celui-ci ne concerne que les visa touristiques ou de commerce. Les demandeurs de permis de travail et d’études doivent faire une demande de visa régulier via les ambassades ou les consulats.

Le délai d’obtention du visa est d’un à trois mois. Il faut donc tenir compte de cette donnée lors de la planification de votre séjour.