Pays phare de la méditerranée, la Grèce attire par son histoire foisonnante et son climat agréable. La République hellénique fait partie de l’union européenne et compte un peu moins de onze millions d’habitants. Au cœur de la mer méditerranée, son territoire est morcelé en plusieurs ilots. Source de la philosophie helléniste, de la démocratie et du théâtre, la Grèce a eu une contribution notoire à la civilisation occidentale et mondiale. Aujourd’hui, elle continue d’avoir une vie culturelle riche. Choisir d’étudier en Grèce, c’est se former dans un environnement créatif. Voici tout ce que vous devez savoir avant de partir étudier en Grèce.

Le système universitaire grec

Le système universitaire se démarque par sa simplicité. Il rassemble deux types d’établissements : les universités et les instituts de formation technologiques. Les universités constituent la majeure partie des établissements supérieurs en Grèce, elles dispensent un enseignement académique dans différents domaines. Le secteur universitaire compte également les établissements supérieurs d’ingénierie, l’École supérieure des beaux-arts et les Écoles militaires supérieures. Le secteur non-universitaire ou technologique englobe des établissements d’enseignement technologique, ainsi que l’École supérieure de formation pédagogique et technologique.

Le coût des études en Grèce

La Grèce est un pays d’étude relativement moins cher par rapport aux autres pays européens. Un budget mensuel entre 600 et 700 euros devrait suffire largement.

Les frais scolaires

Les étudiants étrangers n’appartenant pas à la zone UE doivent payer des frais de scolarité. Les frais varient d’un établissement à l’autre. Mais généralement, il faut prévoir des frais de scolarité de 1500 euros, incluant les manuels scolaires.

Le logement

Le logement est plutôt abordable en Grèce, en particulier pour les étudiants. Le loyer dans les résidences universitaires varie entre 60 et 110 euros par mois. Cela dit, pour s’assurer un logement en résidence universitaire, l’étudiant doit le réserver à l’avance en déposant sa demande d’admission auprès du N.Y.F, un organisme spécialisé dans le logement  des étudiants étrangers. Autrement, l’étudiant peut toujours choisir de louer un appartement pour un loyer moyen de 180 euros. Dans de grandes villes comme Athènes, les loyers peuvent être encore plus élevés.

L’alimentation

Votre budget alimentation dépend des choix plus ou moins judicieux que vous faites. Si vous privilégiez les produits locaux de saison et évitez les restaurants trop touristiques, vous économiserez beaucoup plus. Généralement, un budget mensuel de 100 euros suffira largement. Mais vous avez encore plus de possibilités d’économiser. À Athènes par exemple, on peut profiter des repas gratuits servis aux étudiants dans plusieurs universités.

Transport

Les tickets de bus coutent 1.50 euros pour un métro valable 90 minutes, ou 1.20 euros pour un seul trajet.

Téléphone et internet

Pour la téléphonie, prévoir entre 8 et 10 euros par mois. Un mois d’internet haut-débit en Grèce coûte 24.62 euros.

Comment étudier en Grèce ?

Les conditions d’admission

L’admission aux établissements supérieurs grecs est gérée par le Ministère de l’éducation. C’est lui qui donne le droit aux étudiants étrangers de rejoindre les universités du pays. L’étudiant étranger doit d’abord fournir un certain nombre de pièces justificatives au Ministère avant de pouvoir s’inscrire dans l’université de son choix. Pour chaque catégorie d’établissements, le Ministère fixe le nombre de places réservé aux étudiants étrangers. La sélection se fait sur la base de facteurs tels que l’aptitude linguistique et le mérite.

Les exigences linguistiques

La langue officielle étant le grec, la maitrise de cette langue est exigée par plusieurs établissements. Mais il existe des programmes d’études en langue étrangère, par exemple en langue anglaise. D’ailleurs, en plus du grec, la connaissance d’autres langues étrangères est très appréciée par les établissements supérieurs grecs.

Pour obtenir l’attestation de maitrise de la langue grecque, l’étudiant devra passer un examen à l’Ecole de grec moderne de l’université d’Athènes ou celle de l’université de Thessalonique. C’est là le premier diplôme de grec comme langue étrangère qui soit reconnu par l’État grec. Cet examen porte sur la compréhension orale, l’expression orale et écrite.

Les examens de maitrise de la langue grecque ont lieu en mai. Pour en savoir plus, nous vous conseillons de contacter l’ambassade de Grèce au Maroc.

Obtenir le visa pour étudier en Grèce

Pour faire une demande de Visa étudiant, vous devez présenter les pièces justificatives suivantes :

  • Passeport en cours de validité, ainsi que des photocopies des trois premières pages du passeport;
  • Un certificat d’inscription universitaire;
  • Un engagement de prise en charge et une preuve de solvabilité de votre garant au Maroc;
  • Un certificat d’aptitude médicale;
  • Une assurance maladie;
  • Le casier judiciaire.

La demande au Ministère de l’éducation

Comme c’est le Ministère d’éducation grec qui assure la pré-sélection, l’étudiant doit lui envoyer son dossier d’admission avant la période des inscriptions aux universités en Grèce. Voici les pièces justificatives à fournir :

  • Passeport ou permis de séjour;
  • Lettre de demande;
  • Une photographie d’identité;
  • Titre de fin des études secondaires;
  • Une attestation de la notation générale moyenne du baccalauréat;
  • L’attestation d’équivalence délivrée par l’autorité locale compétente;
  • Une attestation sur l’honneur certifiant que le candidat n’est pas déjà diplômé d’un établissement d’enseignement supérieur en Grèce.

L’inscription aux établissements supérieurs grecs

Les inscriptions aux universités et aux instituts grecs sont ouvertes de février à mars. Ainsi, dès que la demande est acceptée par le Ministère de l’Education, l’étudiant peut s’inscrire directement à l’établissement de son choix.

Les étudiants étrangers non-européens admis dans un établissement d’enseignement supérieur grec doivent payer des droits de scolarité. Ces frais couvrent une partie des dépenses de fréquentation et de livres donnés. Cela dit, les étudiants étrangers qui ne disposent pas de ressources suffisantes et qui se distinguent par leur assiduité peuvent demander une exemption sur les droits de scolarité.

Les meilleures universités en Grèce