Les formations en alternance sont de plus en plus répandues et recherchées par les étudiants, et les entreprises. L’alternance à beaucoup d’avantages, pour les deux parties : formation pratique, rémunérée pour l’étudiant et main d’oeuvre moins chère et que l’on peut former à ses méthodes pour l’entreprise.

Quelles sont les spécialisations ouvertes à l’alternance ? Quelle formule choisir ? Comment trouver son entreprise d’accueil ? Vous trouverez dans cet article, toutes les informations avant de vous lancer et les conseils pour vous aider à en faire une expérience réussie !

Qu’est-ce qu’une formation en alternance ?

Les formations en alternance reposent sur un principe simple : pouvoir à la fois étudier et travailler. Faire le grand saut après ses études n’est pas toujours facile, et c’est bien à ça que servent les stages, mais l’alternance va plus loin en se déroulant tout au long de l’année scolaire (et souvent plus qu’une année).

Les étudiants en alternance passent donc une partie de leur temps en cours et une partie dans une entreprise où, même s’ils seront au début en formation, ils finiront avec les mêmes responsabilités que les autres employés.

Il est possible de suivre une formation en alternance de diverses façons puisque plusieurs paramètres sont très variables : il y a plusieurs types de contrats liant entreprises et étudiants et plusieurs rythmes d’alternance possibles, allant d’un rythme alterné chaque semaine (3 jours en entreprise/2 jours à l’école) à un autre extrême : 1 mois à l’école, 1 mois en entreprise.

 

Les avantages de la formation en alternance

Plusieurs raisons poussent un étudiant à se diriger vers une formation en alternance directement après le bac. Ce mode de formation permet de concilier l’enseignement théorique de l’école et l’application concrète de l’apprentissage en entreprise.

Premier point pratique pour les étudiants en alternance : la rémunération qui peut à long terme leur permet de financer leurs études. La découverte d’un métier sur le terrain apparait également comme un point important dans le choix d’une formation en alternance, afin de comptabiliser un maximum d’expérience et ainsi favoriser son insertion dans la vie active post-formation.

Les étudiants qui souhaitent se diriger vers des formations en alternance doivent être organisés, et très réguliers. Le statut « étudiant-salarié » que confère la formation en apprentissage peut être un avantage pour les étudiants, mais il ne faut pas sous-estimer le travail demandé pendant vos périodes de cours en centre de formation d’apprentis (CFA).

Coté positif, les diplômés de l’enseignement supérieur en formation en alternance s’inséreraient plus facilement sur le marché du travail, en moyenne 6 mois après leur diplôme, 80% d’entre eux ont un emploi.

Les inconvénients de la formation en alternance

Cependant même si le cadre est plutôt tentant, l’alternance est réservée aux étudiants les plus motivés. Tenir le rythme entre les cours et le travail n’est pas chose facile, d’autant plus que votre poursuite en apprentissage dépend entièrement de la réussite de vos examens.

Votre emploi du temps sera chargé, vos périodes de vacances raccourcies, votre temps devra être géré à la perfection entre le travail et les études, sinon les résultats scolaires seront le reflet de votre manque de travail.

Enfin, la partie la plus compliquée pour les étudiants reste la « recherche d’un patron », c’est un choix primordial qui reflétera la qualité de votre formation. Cette dimension demande sérieux, rigueur et professionnalisme : des traits de caractère qui ne sont pas forcément naturels pour des jeunes qui sortent tout juste du lycée et qui ne se sont pas encore frottés aux dures réalités du monde professionnel.

Les spécificités des contrats d’apprentissage et de professionnalisation

1. Le contrat d’apprentissage

Le contrat d’apprentissage abouti à un diplôme professionnel ou technologique.

Il vise principalement les étudiants de 16 à 25 ans mais il est possible de faire une demande de dérogation si vous avez moins de 16 ans ou entre 25 et 30 ans.

L’apprentissage se fait en CFA ou en lycée professionnel public ou privée.

Le contrat d’apprentissage que vous signerez avec l’entreprise sera un contrat à durée déterminé (CDD).

Il faut absolument que le contrat soit signé 3 mois avant ou après le début de la formation.

Vous serez rémunéré par votre entreprise d’accueil selon votre âge et votre niveau de formation (entre 25 et 78% du SMIC.)

Concernant le financement de votre école, l’entreprise peut financer la formation en totalité ou partiellement.

2. Le contrat de professionnalisation

Contrairement au contrat d’apprentissage, le contrat de professionnalisation n’est accessible qu’au moins de 26 ans.

Les personnes concernées par le contrat de professionnalisation sont les demandeurs d’emploi, ou les employés qui ont une qualification inadaptée ou insuffisante.

Vous pouvez aussi être concerné si vous êtes étudiant (les règles du contrat de professionnalisation sont plus souples pour les entreprises. Le but de ce contrat est l’accès à l’emploi dès la fin de la formation en alternance.

Quand vous êtes en contrat de professionnalisation, votre temps de formation correspond à 15% à 25% du temps total. La scolarité est gratuite et vous êtes payé 55% du SMIC pour les moins de 21 ans ou 80% du SMIC pour les plus de 21 ans.

Comme pour le contrat d’apprentissage, vous êtes engagé en CDD et ce contrat est renouvelable deux fois. Vous pouvez aussi être engagé en CDI avec une période de formation de 6 mois à 1 an.

Quelles formations en alternance ?

Les formations concernées par l’alternance vont du brevet d’études professionnelles au bac +5 ! On note cependant que les étudiants en droit et en médecine n’ont pas accès à des formations en alternance. La répartition des diplômes de ces formations est la suivante :

  • 59% viennent de Brevet d’études professionnelles
  • 21% viennent de bac pro
  • 12% ont fait un BTS ou un DUT
  • et 8% sont en licence, master ou en école d’ingénieur

Les formations en alternance sont reconnues partout, et vous pourrez poursuivre les études en fin de contrat d’alternance. Vous obtiendrez le même diplôme qu’un étudiant en formation classique sauf que vous aurez l’expérience professionnelle en plus !

Cependant, faîtes bien attention à respecter ces quelques points, ou ce projet pourrait rapidement tourner au désastre :

  • Choisissez bien votre entreprise d’accueil, cela sera déterminant pour obtenir votre diplôme
  • Procédez à l’élaboration d’un projet et de missions professionnelles avec votre entreprise avant de commencer à travailler pour éviter de faire des choses sans rapport avec votre formation.
  • Vous devrez respecter les règles de l’entreprise (horaires …)

63% des jeunes pensent que l’alternance augmente les chances de trouver un emploi

Les résultats d’un sondage réalisé sur un panel représentatif de 1012 jeunes de 18 à 25 ans du 22 au 27 octobre 2016 montre que 37% estiment que l’alternance donne autant voir moins de chances de décrocher un emploi, ce qui montre que la communication sur le sujet n’est pas toujours bien faite.

Et justement, presque tout le monde approuve l’idée qu’on la mette plus en avant, ce qui est raccord avec les personnes qui pensent que la dernière année d’étude doit comporter une période de vie professionnelle : 93% sont au moins plutôt d’accord !