S‘orienter vers les métiers équestres n’est pas une idée aussi farfelue que cela. Si vous avez la passion du cheval et que vous voulez travailler en contact avec lui, les études équestres sont une excellente option pour vous. En effet, les métiers équestres, comme tout autre métier, exigent une formation dédiée. Si les opportunités de carrière ne sont pas encore très nombreuses au Maroc, les métiers équestres sont actuellement en plein développement dans le Royaume. De plus, vous pouvez toujours trouver des opportunités de formation et de carrière à l’étranger. Voici tout ce que vous devez savoir si vous avez la passion du cheval et vous comptez suivre des études équestres.

Quel profil pour faire des études équestres?

Il est évident que pour s’orienter vers les métiers équestres, il faut avoir une véritable passion pour le cheval et le monde équestre. C’est un métier de passionné qui demande de la patience et de l’engagement. D’autres qualités appréciées dans les métiers équestres sont le sens de la collaboration et l’esprit critique, vu que ce sont des métiers où vous serez souvent amené à travailler en concert avec d’autres professionnels ainsi que des clients. De même, les compétences pédagogiques sont importantes car vous serez souvent sollicité comme coach ou moniteur. Mais le plus important, c’est d’avoir un bon rapport avec les chevaux et de pouvoir travailler en osmose avec eux.

Les métiers équestres

Cavalier professionnel

Le cavalier professionnel a pour mission de former et de valoriser les chevaux, il peut également les monter en compétition et en assurer la progression. Le cavalier travaille souvent dans un club équestre et il peut également assurer la fonction de coach auprès des clients.

Cavalier Soigneur

Le cavalier soigneur est en contact direct avec les chevaux de l’écurie pour assurer leur santé et leur bien-être. Pour cela, il doit être familier avec les soins courants administrés aux équidés. C’est également lui qui assure l’entretien des litières, le débourrage et l’alimentation des chevaux.

Directeur de centre équestre

C’est un manager qui assure la gestion global d’un club équestre, qu’il soit privé ou public. En ce sens, il doit être polyvalent et avoir des qualités de leader. En plus du management, c’est souvent lui qui définit la politique commerciale, gère la comptabilité et les ressources humaines.

Moniteur d’équitation

Le moniteur d’équitation a pour rôle principal l’enseignement de l’équitation. Au sein d’un centre équestre, c’est lui qui organise les activités pédagogiques et encadre aussi bien les débutants que les cavaliers en compétition. Pour cela, il doit avoir de bonnes compétences équestres, des facilités relationnelles et des qualités de pédagogue.

Instructeur d’équitation

À la différence du moniteur, l’instructeur d’équitation se spécialise dans la formation et l’entrainement de cavaliers professionnels. Il est souvent à la tête d’une équipe de cavaliers qu’il coache pour des compétition. Il peut même parfois être chargé d’organiser des compétitions.

Animateur Poney

L’animateur poney anime les activités équestres pour les enfants au sein d’un club équestre ou d’un poney-club. Il suit généralement une formation dédiée aux poneys. En plus de cela, il doit avoir un très bon contact avec les enfants, ainsi qu’un goût pour la pédagogie et l’animation.

Où faire des études équestres?

Les études équestres au Maroc

Le cheval est une tradition très ancienne au Maroc. C’est une partie intégrante de la culture marocaine liée à l’histoire de la cavalerie amazigh. Aujourd’hui, le principal établissement pour se former aux métiers équestres au Maroc est la Fédération Royale Marocaine des Sports Équestres (FRMSE). Situé à Rabat, cet établissement propose des diplômes de Cavalier Cheval et Cavalier Poney.

Les études équestres à l’étranger

France

Les métiers équestres sont très développés en France. De même, le pays propose un large éventail de formations dédiées. Parmi les établissements équestres français, on peut citer l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation, Sports Etudes Academy ou encore Eurojump. Globalement, voici les principales voies d’études équestres que vous pouvez suivre en France :

Lad-jockey : CAPA Lad / CQP Animateur soigneur assistant ; CFA, principaux centres équestres, CNEAPAFASEC

  • Lad-driver : CAPA Lad / CQP Animateur soigneur assistant, permis B ; CFA, centres équestres spécialisés, CNEAP, AFASEC ;
  • Cadre d’écurie : Promotion d’un lad + CAP Transport des animaux vivants ; CFA, principaux centres équestres, CNEAP, AFASEC ;
  • Entraineur : CAPA Lad / Bac Pro CGEH + licence d’entraineur ; CFA, principaux centres équestres, CNEAP, AFASEC + Secf (Société d’encouragement à l’élevage du cheval français), France Galop ;
  • Palefrenier-soigneur : CAPA soigneur d’équidé / Bac Pro CGEH + permis poid lourd ; CFA, principaux centres équestres, CNEAP, AFASEC, ESAOEFOA;
  • Soigneur-cavalier : CAPA soigneur d’équidé / Bac Pro CGEH + permis poid lourd ; CFA, principaux centres équestres, CNEAP, AFASEC, ESAO, EFOA ;
  • Animateur-soigneur : CAPA soigneur d’équidé / Bac Pro CGEH + permis poid lourd ; CFA, principaux centres équestres, CNEAP, AFASEC, ESAO, EFOA ;
  • Ostéopathe animalier : Bac général ou certains Bac Pro comme le CGEH + D.O.A ; C-NESOA.

Belgique

La Belgique est un autre pays où l’équitation est particulièrement développée. De plus, c’est souvent une destination d’études francophone plus accessible et abordable que la France. Voici quelques un des établissements belges où vous pouvez suivre des études équestres :

Royaume-Uni

Si vous êtes anglophile, le Royaume-Uni est une excellente destination pour vous. D’autant plus que l’équitation est tributaire d’une longue tradition en Angleterre. Seul petit bémol : les études sont généralement coûteuses au Royaume-Uni. Voici quelques exemples de formations équestres que vous pouvez suivre :